.RPG Yaoi classé NC-17 : 10 lignes min par post.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kazuo Kaneyama

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Kazuo Kaneyama   Sam 11 Avr - 16:26

IDENTITY
Nom : Kaneyama
Prénom : Kazuo
Surnom : Kazu
Âge : 21 ans
Date de Naissance : 1 Avril
Nationalité : Japonais
Niveau Social : Plutôt aisé
Statut Social : Célibataire
Métier : Yakuza


INSIDE OF YOU

Uke, Seme ou Ambi ? Ambivalent
Son plus grand rêve ? Peut-on dire qu’il n’en a aucun ?
Sa plus grande peur ? Devenir comme Yô, et donc entrer dans le cercle vicieux du yakuza méchant et antipathique.
Relations Familiales : Célibataire (et libre comme l’air comme il aime à le souligner), il ne compte pas se marier de si tôt, voire jamais même si une jolie héritière l’élèverait à un rang encore plus haut que second fils du clan Kaneyama, ce qui est déjà un rang éminent. Et comme souvent dans ce genre de famille de yakuzas sombres, on ne peut pas dire que ses relations familiales soient des meilleures.
He loves/he hates : « Ce que j’aime ? J’aime qu’on me complimente, qu’on reconnaisse mes qualités, qu’on ne voie que moi dans une pièce remplie de monde. J’aime sentir que ma présence a plus d’importance que celle de n’importe, peut-être est-ce pour cette raison que je n’apprécie pas spécialement mon frère aîné, bien trop charismatique à mon humble avis. Dés que je réussis à attirer toute l’attention sur moi, bien que ce ne soit pas trop difficile, il arrive de je-ne-sais-où et mets en pièce tout ce que j’avais fait. J’aime aussi qu’on m’obéisse, ça doit être les gènes… Si on est bien docile quand l’envie d’être méchant me vient, je reste calme mais dans le cas contraire, je deviens violent. Sinon, pour passer à des choses plus matérielles, j’aime l’argent, les belles choses et tout ce qui est tape-à-l’œil. Normal que je sois yakuza. Plus la chose est chère et plus elle m’attire, plus elle vaut et plus je la désire et dés que je veux quelque chose je fais tout pour l’avoir. J’aime tout ce qui est sucré même si j’évite de le dire, sinon ça ne fait pas très masculin. J’aime aussi le saké et tout ce qui est alcool bien que je ne m’abaisse pas à me saouler, surtout qu’à force, j’ai fini par supporter assez bien.
Passons à ce que je n’aime pas. Il y a beaucoup de choses que je n’apprécie pas vraiment dans ma vie mais comme la liste va être bien trop longue si je m’étale, je vais résumer. Je n’aime pas tout ce qui est amer, quelque soit le sens de ce mot. Je déteste garder des souvenirs amers, je ne tiens pas à finir comme Yô, en grosse brute glaciale, si je puis dire. Je n’aime pas non plus le thé japonais ou chinois, trop amers ! Je n’aime pas non plus la perfection, quelque chose de trop rangé, de trop impeccable mais bon, je suis loin d’être bordélique. Je n’aime pas les gens qui passent leur temps à s’auto-complimenter devant moi, dans l’espoir stupide de m’émerveiller. Je prends alors un plaisir évident à les trainer dans la boue. Il n’y a que moi qui ait le droit de présenter au grand jour tout l’éclat de mes qualités. »

Signe(s) Particulier(s) ? Il suffit de toucher un point sensible de sa personnalité pour qu’il fasse preuve de vraiment beaucoup de violence mais sinon, il n’est pas le genre à tabasser n’importe qui pour une simple dispute. Mais à part ça, il n’a aucun signe particulier psychologie. Ni physique d’ailleurs. Il n’a aucun tatouage, aucun piercing. Rien à signaler, monsieur l’agent :3

REALITY
• Nom/Pseudo : Chidori
• Âge : 16 ans
• Où avez-vous trouvé ce forum ? Section pub sur un forum de rpg (pensionnat yaoi rpg, pour être plus précise )
• Quel est votre avis dessus, avez-vous des suggestions ? J’aime bien l’idée et le design ^.^
• Code réglement : Code Bon !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kazuo Kaneyama   Sam 11 Avr - 16:27

TELL ME YOUR STORY

« Enfant, j’ai trouvé une façon de penser qui m’a fait vraiment du bien, parce que j’étais quelqu’un de vraiment, vraiment égoïste. Je m’étais dit que dans une famille composée de trois garçons, le cadet était le mieux réussi. L’ainé, c’est celui qu’on ne réussit pas vraiment, parce que c’est la première fois. Le benjamin, c’est celui qu’on fait avec fatigue, quand le corps commence à vieillir. Le cadet est donc le meilleur. Jusqu’à mes dix ans, j’ai vécu avec cette idée bien encrée dans la tête, en faisant en sorte de trouver les défauts de chacun de mes frères, pour bien me prouver à moi-même qu’Ils avaient tort et que J’avais raison. Maintenant que j’y pense, c’était vraiment méchant, surtout que je n’y trouvais aucun plaisir. J’allais toujours me cacher dans un coin et je me mettais à pleurer sous le poids de la culpabilité. Et les victimes de ma jalousie née de rien ne prenaient pas vraiment la peine de s’occuper de moi. Si nous avions formé une véritable famille, est-ce que mon destin et le leur aurait été différent ?

Mon frère aîné, Yô, était assez maltraité par Mère-Colère, comme je m’amusais à l’appeler en secret (je ne me serais jamais risqué à l’appeler ainsi devant elle !) mais nous n’étions guère proches, au contraire. Je pense même qu’il me méprisait. ‘Faut dire que c’est assez réciproque, je le trouvais glacial et ennuyant. J’avais beau le taquiner, il ne répondait jamais à mes provocations et dans le cas contraire, je le payais cher. Mon benjamin, Shin, était le chouchou de Mère-Colère. Il n’avait et n’a toujours rien d’un yakuza. Toujours dans les nuages, à dessiner. Au début, enfant, j’étais un peu jaloux, parce que Mère ne m’aimait pas vraiment et qu’elle l’adorait. Mais petit à petit, en grandissant et surtout en mûrissant, il a bien fallu que j’accepte le fait qu’il était plus doué à dessiner qu’à jouer les hommes d’affaires. Je le respectais et je ne participais donc pas à ce que j’appelle la campagne anti-Shin de Yô.

Pour parler de mes parents, je dirais juste que je ne représentais pas grand-chose pour eux. Mon père (que j’appelais Papa-Fric) n’avait d’yeux que pour Yô. C’était toujours lui, le parfait héritier, le fils sur lequel on pouvait compter, l’exemple à suivre, enfin bref… vous voyez où je veux en venir. Le pire est que Yô adorait Père et faisait en sorte de monter dans son estime, m’effaçant toujours un peu plus de l’esprit de notre géniteur. Ma consolation aurait pu être Mère mais elle non plus ne s’occupait pas de moi. Dès qu’elle mit au monde le dernier des Kaneyama, elle ne s’occupa plus que de lui, forgeant ainsi un petit génie de l’Art. Je n’étais rien, pour résumer la situation. Pourtant, j’ai essayé maintes et maintes fois d’attirer leur auguste attention mais cela finissait toujours par un cuisant échec avec l’arrivée d’un brillant Yô ou d’un adorable Shin. Etrangement, j’arrivais à pardonner à ce dernier. Surtout parce qu’il ne profitait pas de la situation pour rire de moi alors qu’il arrivait à Yô d’esquisser de longs sourire moqueurs.

Je n’étais pourtant pas un cancre. ‘Je suivais les pas de mes ainés’. Etre comparé à mon frère n’était pas très facile mais je réussissais toujours à avoir les premières places. J’étais même un excellent élève sans friser l’élève modèle. ‘Faut pas compter sur moi pour lécher les bottes des profs bien que mon nom de famille suffisait à les faire s’incliner devant ma grandeur. Comme vous l’aurez remarqué, je suis prétentieux, amoureux de ma personne, grande gueule et donc susceptible et facilement violent. Pas que j’aime cette part de moi. Ne pensez pas que je trouve du plaisir à tabasser quelqu’un qui m’aurait traité de tel ou tel nom. Non, pas vraiment. Je le fais juste pour laver mon honneur. Juste pour ça. Croyez-moi. Même si c’est difficile. On a rarement cru en ce que je disais. J’étais un fils de yakusa destiné à le devenir aussi. J’étais donc un pervers, un menteur et un manipulateur. Dès ma naissance, on avait déjà décidé de moi, de mon caractère et de ce que j’étais. A onze ans, je haïssais quasiment toute ma famille n’aimant que le rang et l’argent qu’elle m’offrait.

Vous ne savez pas à quel point le mariage de mon frère m’a rendu joyeux. Enfin un autre beau nom à ajouter à notre longue liste d’associés. De plus les liens du mariage sont les plus forts, surtout quand on est l’épouse de Yô. Bien que j’aie toujours ressenti un peu de pitié pour la demoiselle. Fort jolie d’ailleurs et assez intelligente pour savoir qu’elle est prisonnière à jamais de son statut. Le clan Kaneyama, on y entre mais on n’en sort jamais. Parfois, il m’arrive d’essayer de compter les jours qu’il reste avant qu’elle ne se suicide qu’une quelconque façon. Mais elle a tenu, la p’tite. Je l’appelle comme ça alors qu’elle a quasiment mon âge. Je crois qu’elle n’aime pas vraiment ce surnom mais je ne me préoccupe pas vraiment des désirs de la princesse. Surtout qu’elle n’en est une qu’à l’extérieur. Je me demande combien de maquillage il lui faut pour dissimuler les coups de Yô. Même si ça ne m’étonnerait pas qu’il choisisse des endroits de sorte que ça ne se voit pas lors de dîners diplomatiques et autres sorties obligatoires pour le couple héritier. J’aime bien me moquer de Yô à ce sujet. Surtout que maintenant, j’ai passé l’âge de me faire tabasser par lui.

Mais bon, passons aux faits majeurs de mon existence. Je suis entré la première fois à Hypnotic Poison à l’âge de seize ans. Jeune, dites-vous ? Pas vraiment. On peut même dire que je suis dans la moyenne. Enfin bref, je n’étais pas vraiment un gamin très précoce et mature comme on décrivait Yô à mon âge. J’étais assez simplet bien que j’étais déjà plutôt prétentieux et taquin. A vrai dire, je n’y étais pas allé de ma propre volonté. Je savais très bien ce qu’était cet endroit. Une maison close de luxe que mon père finançait. Je n’avais jamais pensé y entrer. J’aimais assez les femmes, leur peau bien fraiche, leurs formes rondes et douces, le léger frisson de leur corps quand mes longs cheveux noirs les caressaient et comme j’avais l’habitude de faire comme si le monde tournait autour de ma petite personne, je pensais que tous les hommes étaient comme moi. A cette époque-là, j’étais grand, bien bâti, assez musclé, le yakuza parfait. J’avais suivi le même entrainement que mon frère aîné, ne pas avoir à peu prés la même stature que lui aurait été honteux et embarrassant. J’avais donc un physique très agréable mais vraiment masculin. Des épaules larges aux muscles saillants. Je n’imaginais pas qu’un homme pouvait être autrement. Imaginez mon étonnement en voyant une panoplie d’hommes en tous genres, de l’adorable androgyne au grand brun que mon aîné favorisait. La première nuit passée dans l’une des chambres me parut étouffante. Le plaisir que je découvrais là, dans des bras étrangers, m’étonnait et me renvoyait une image de moi que j’ignorais. J’y prenais un plaisir malsain.

Peu à peu, ma vie s’organisa. Entre vie de yakuza et nuit de débauche dans l’HP, j’y trouvais mon compte et ma famille aussi. ‘Je suivais les pas de mon aîné’. Comme d’habitude. Je ne possédais ni la passion de Shin pour une quelconque chose que ce soit la musique, le dessin… bien que dans mon éducation, on avait cru bon de me les faire enseigner par d’artistes très connus, ayant servis de maitres à mon aîné, comme toujours. J’ai toujours reçu les restes de l’ainé, que moi-même je lançais à Shin. Mais si moi je les attrapais docilement, Shin avait choisi son propre chemin et même si je lui en veux d’avoir eu le courage de faire ce que je voulais absolument réaliser, je ne veux plus en arriver à envier un demi-Kaneyama.

Parce que quoi qu’on dise, je suis toujours Kazuo Kaneyama, 21 ans et second fils héritier du clan Kaneyama à ses heures perdues, surtout que je n’ai pas grand-chose à faire, mon frère étant toujours là pour faire le maximum de boulot et récolter le plus de bon point chez Papa-Fric. Quand Père s’éteindra et j’espère que cela arrivera vite, ce sera au tour de ce cher et tendre Yôchiro de prendre sa place mais si lui aussi tombe dans les gouffres de ma mort, ce sera à moi de guider le clan vers les lumières vicieuses de la supériorité.
Mais bon, ceci n’est qu’un songe parmi tant d’autres… »
Revenir en haut Aller en bas
Hiraku Takada
[A] ~ Hôte N°1 ~ Weak but Agressive Boy.
[A] ~ Hôte N°1 ~ Weak but Agressive Boy.
avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Mmmh... dans ton lit, peut-être ?
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Kazuo Kaneyama   Sam 11 Avr - 22:51


    Bienvenue, c'est une super fiche, j'adore l'histoire x3

    Alors j'hésite même pas, j'te valide <3

    Have fun ! Very Happy

_________________

« Just descend with me together to the deepest layer of hell. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnotic-poison.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kazuo Kaneyama   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kazuo Kaneyama
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kazuo Umezu pourra garder sa maison
» [Demi] Kazuo / Shimera vs Sylquartz / Carpediem
» Kazuo Hikari, un gars qui vient de loin !
» L'union fait la force (PV Seki Zennosuke, Kahei et Kazuo)
» (m) sasaki kazuo + ravi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Before you went. :: *{ Registre d'Hypnotic Poison. :: Fiches Validées :: Clients-
Sauter vers: