.RPG Yaoi classé NC-17 : 10 lignes min par post.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Drew Aizawa.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Andrew Aizawa

avatar

Nombre de messages : 2
Age : 27
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Drew Aizawa.   Ven 24 Avr - 22:34

IDENTITY.

Nom : Aizawa.
Prénom : Andrew.
Surnom : Dans ses souvenirs, on l'appelait souvent Drew, c'est aussi devenu son prénom quand il travaille.
Âge : 18 ans.
Date de Naissance : 21 septembre.
Nationalité : Double nationalité, il est à la fois anglais et japonais.
Niveau Social : Vous vous en doutez, très rare sont ceux qui choisissent de se prostituer par plaisir. Andrew a besoin d'argent, pour survivre. Il n'est donc pas très aisé, même si, à présent, ce travaille commence à rapporter pas mal.
Statut Social : Célibataire, il ne prend pas vraiment au sérieux les relations mêlées à l'amour. De toute façon, son métier l'empêche d'entretenir des relations sociales normales.
Métier : Ce que l'on appelle plus subtilement hôte.


INSIDE OF YOU.

Uke, Seme ou Ambi ? Dans la vie, il faut savoir s'adapter. 'Drew l'a très bien compris, c'est pour ça qu'il préfère rester neutre, ambivalent.
Son plus grand rêve ? La nuit dernière, il a rêvé qu'il mangeait tous les gâteaux de l'hôtel, c'était cool.
Sa plus grande peur ? La vérité.

Relations Familiales : Parler de sa famille serait un peu délicat. Peut-être parce qu'il ne s'en souvient pas vraiment ? Il sait juste qu'il a hérité ses origines anglaises de sa mère et du nom japonais de son père. Sinon, il se souvient d'avoir un frère, dont il est à la recherche.
He loves/he hates : ... Dix lignes... Ca me fait donc cinq sur ce qu'il aime et cinq autres sur ce qu'il n'aime pas. Dur. Surtout si lui même a du mal à le savoir vraiment. En tout cas, il adore manger. Surtout les sucreries mauvaises pour la ligne, avec un léger penchant pour le chocolat et les fraises Tagada, mais il est maigre, de toute façon, alors il s'empiffre tant qu'il peut sans faire attention aux conséquences. Il ne grossit pas. Je pense que de parler dans ce qu'il aime de sa kleptomanie est le meilleur endroit. En effet, Andrew adore voler, comme si c'était un élément vital pour lui. Ca peut aller d'un extrême à un autre. Même si je ne vous ai pas dit grand chose sur ce qu'il aime, je pense que ça suffira. De toute façon, faire une liste serait inintéressant. Passons donc ce qu'il n'aime pas. Il déteste avoir des problèmes avec l'argent. Il n'aime pas en donner non plus (C'pour ça qu'il pait jamais ses impôts), mais recevoir, peut importe le moyen, ne le dérange pas le moins du monde. Sinon, il n'aime pas dormir, son travail, les gens malpolis ou qui se mouchent trop fort. Lui même étant assez maniéré et efféminé, il aime la grâce et l'élégance. Bien qu'il ne supporte pas les femmes. Enfin dire qu'il aime les hommes serait aussi une erreur. Drew est associable. Il ne connait personne, en dehors de son job. De toute façon, il est bien trop prit entre ça et la recherche de son frère. Il n'aime pas les longs sujets de discussion. Il préfère quand on parle de lui. Quand on le regarde, l'envie, le désire.
Signe(s) Particulier(s) ? Inutile de le cacher, Andrew possède une grande trace de brûlure qui occupe sa joue gauche jusqu'à l'œil. Ces autres marques ont toutes disparu, ou presque. Il possède une autre cicatrice à sa main droite, souvent gantée.


TELL ME YOUR STORY.

« Qui suis-je ? Qu’est-ce que je fais là ? Comment raconter mon histoire ? Je ne sais pas. Je ne sais pas par où commencer. Je ne sais pas par quoi commencer. Je ne sais même pas si je ferais bien de raconter quelque chose. J’aimerais pouvoir dire que je suis un jeune normal qui entre à la faculté pour retrouver de vieux amis et ensuite filer en boite de nuit pour traquer les jolies filles. Mais non. Je ne pourrais jamais dire ce genre de choses. J’ai mal. Au fond de mon torse. Quelque chose qui se sert. Comme s’il allait tellement rétrécir au point de disparaitre. Il m’étouffe. M’emprisonne. Cœur, je te hais. Je me blottis sur moi-même, recroquevillé dans ma chambre sombre. Des images défilent sous mes yeux apeurés. Je vois une étendue d’eau interminable, je vois du sang, je voix du feu. Partout. Trop de flammes. Alors je ferme un peu plus fort mes paupières, comme si ça allait laisser les images dehors. Pourquoi ces flashbacks ? Question bête, je connais déjà la réponse. Pour essayer de me souvenir. Me souvenir de ce passé douloureux. Pour vous satisfaire, vous qui continuez à lire sans vraiment savoir pourquoi. Vous qui vous forcez à lire pour me faire plaisir et pour me cerner un peu mieux. Mais en y réfléchissant, je trouve cela absurde. Je ne veux pas vous dire et vous ne voulez pas vraiment savoir. Alors arrêtez, je vous en prie. En plus de posséder mon corps, c’est mon âme que vous voulez violer ? Je n’en peux plus. Je me répète ça constamment. Et pourtant, je peux encore.

D’un geste vain, je laisse parcourir ma main nue sur mon corps transpirant. Comme pour absorber le dégagement de chaleur dû au stress. Vêtu d’un simple caleçon, je remets la couverture qui était tombée du lit sur moi. Je n’ai pas froid, au contraire. Mais j’ai besoin de cette autre forme de chaleur. Comme une protection autour de moi. Un bouclier. Et cette douleur à ma poitrine, toujours aussi brûlante. Ma main se pose à l’emplacement de mon cœur. Comme si y appliquer une forte pression allait arranger les choses. Cette main calculée dérive sur mon pendentif qui parcourt le même endroit. Cette longue chaine où y est suspendue une croix. Comme si implorer Dieu allait arranger les choses. Si seulement j’avais conscience de l’absurdité de mes gestes. Si seulement je connaissais un autre moyen. Autre chose à tenter que ces mimiques vaines pour essayer de me sentir mieux. Je lance un juron. Qui se fait absorber par le néant m’entourant. Je prie Dieu. M’en remet à lui. Je l’implore d’atténuer ma souffrance. Mais Dieu ne fait rien. Et je me dis qu’il me punit. Simplement parce que je suis un sous-homme indigne. Peut-être que je n’irais jamais au paradis. Peut-être que de vendre mon corps fera de moi un déchu lors du jugement dernier. J’ai peur. Je ne veux pas mourir. Je ne veux pas me retrouver dans ce monde où tout est incertain. Je ne serais jamais digne. Pardon. S’il te plait, pardonne mes actes méprisables. Accorde-moi ta gratitude. Toi qui m’a soutenu quand je n’étais plus rien. Je me reconstruis, petit à petit. Lentement, avec le temps qu’il faut. Je te le promets, bientôt, je serais un homme bien. Bientôt. Je serre encore plus fort la croix. Jusqu’à m’en faire mal à la main. La douleur passe. Celle au fond de moi. Un peu. Un tout petit peu. J’ai plus mal à la main qu’au cœur. Alors je lâche prise.

Soudain, sans prévenir, un coup violent. Un pincement, pire que les précédents. Je m’écoule. Me plie en quatre. De douleur. Je n’arrive plus à bouger. Pourquoi maintenant, alors que ma respiration cardiaque venait à peine de se régulariser un peu ? Je souffre. Je suffoque. J’ai l’impression que mon cœur puise ses dernières forces pour m’abandonner d’un coup. J’ai peur, de mourir. J’ai peur, de cette douleur inconnue. J’ai peur de tout ce qu’il m’arrive. Je sens une main caresser mes cheveux blonds. Cette main est presque plus grosse que ma tête. Elle ébouriffe mes mèches fines entourant mon visage. D’un geste maladroitement tendre. Je lève la tête malgré la douleur qui m’entaille la poitrine. Mais je ne discerne pas de qui il s’agit. Une voix s’élève. Assez grave. Comme d’un jeune adulte venant de finir de muer.

- A jouer avec le feu, tu risques de te brûler, Drew.
- Je suis prudent, Onii-san !

Ma main est suspendue dans le vide alors que je suis allongé, à l’agonie, sur mon lit. Elle tente de toucher cet homme que je déduis comme mon grand frère. Mais elle passe à travers lui, et ce qui s’avère n’être que son spectre s’évapore en même temps que ce simple échange entre lui et moi dont je viens de me souvenir. Je laisse tomber mon bras, las et tristement. Puis je relève lentement ma main. Comme si elle était trop lourde pour bien me mouvoir. Je touche mon visage. Ma joue. Ma cicatrice. Elle ne me fait plus mal, à présent. Non, je ne veux pas vous dire. De toute façon, j’ai oublié. Je ne peux pas me souvenir. Je ne veux pas. Parce que, je le sais, ça fait mal. Bien plus que tout ce que je vis en ce moment. « Amnésie partielle » avaient décrétés les médecins en blancs qui m’avaient soigné. C’était il y a deux ans. Je crois. La notion du temps ne m’a jamais vraiment préoccupée. Souvent, comme maintenant, des images me reviennent, des sons, des touchés, des odeurs. Pourquoi ? Pourquoi une partie inconsciente de moi tente de se rappeler ? L’amnésie est un don de la nature. Alors mon instinct l’entretient. J’en rêve, souvent, de ce passé. Mais je me réveille avant. Avant que ma réminiscence ne s’enclenche. Comme ce soir. Ce soir où je suis seul dans cette pièce ne filtrant que le noir. Ce soir où en voulant essuyer la sueur perlant mon front, j’ai touché cette cicatrice qui ne partira sans doute jamais. La nuit passe. Mes yeux se relâchent, épuisés. Mais je ne me rendormirais pas. Parce que je sais que les souvenirs enfermés dans cette marque indélébile tenteront à nouveau de s’échapper. Je lutterais, encore. Parce que l’innocence est la plus belle chose au monde. »
Drew.


REALITY.

• Nom/Pseudo : Oula j'en ai plein des pseudos °° Le dieu des chats cons du néant ou plus communément Bruno. x].
• Âge : MWAHAHAH Vous voudriez le savoir hein !
• Où avez-vous trouvé ce forum ? C'un gens qui me l'a donné, mais elle n’est pas ici u_u.
• Quel est votre avis dessus, avez-vous des suggestions ? Heum... J'ai du mal avec le fond, même la tapisserie de ma grand-mère fait moins vieillot *Sbaf* Nah sinon c'cool.
• Code règlement : Code Bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doku-no-hana.forumactif.com/forum.htm
Hiraku Takada
[A] ~ Hôte N°1 ~ Weak but Agressive Boy.
[A] ~ Hôte N°1 ~ Weak but Agressive Boy.
avatar

Nombre de messages : 154
Age : 24
Localisation : Mmmh... dans ton lit, peut-être ?
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Drew Aizawa.   Mar 5 Mai - 19:57


    Welcomeuh.
    Désolée, retaaaaard énoooorme T___T

    Mais tu es validé sans aucune hésitation ! Have fun Smile

_________________

« Just descend with me together to the deepest layer of hell. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnotic-poison.forumactif.com
 
Drew Aizawa.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le cas Drew McIntyre
» Justin Gabriel Vs Mark Selling Vs Rob Van Dam Vs Alex Price Vs Curt Hawkins Vs Drew McIntyre
» Un amoureux pour Drew?
» Sheamus vs Drew McIntyre
» William Regal VS Drew McIntyre & Jack Swagger.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Before you went. :: *{ Registre d'Hypnotic Poison. :: Fiches Validées :: Employés-
Sauter vers: