.RPG Yaoi classé NC-17 : 10 lignes min par post.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entretien [PV Rei]

Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel d'Essex

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 28
Localisation : Dans le dos de mes protégés et aux pieds de Thao
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Entretien [PV Rei]   Jeu 4 Juin - 20:23

Gabriel d'Essex remit ses lunettes en place, après les avoir nettoyées avec le plus grand soin. Ses yeux d'or brillèrent dans la faible lumière de cette après-midi. L'homme, passant pour un vieux dans l'établissement, n'avait rien perdu de sa beauté d'avant, on lui donnerait toujours vingt ans. Il secoua la tête, envoya ses cheveux noirs en arrière et regarda par la fenêtre. Il n'allait certainement pas pleuvoir aujourd'hui. Dommage.

Le bureau du professeur était assez spacieux, fusionné avec une espèce de salon, où il pouvait aussi recevoir et éduquer les hôtes. Il y avait des étagères avec des livres, pas de photos aux murs, mais quelques tableaux, beaux, mais sans valeur véritable. Il s'étira avec grâce et regarda dans son carnet. Un sourire quelque peu malsain se dessina sur les lèvres fines et pâles de cet homme quelque peu ténébreux. Impression accentuée par ses habits de soie noire.

"Voilà qui va être amusant..."

Son murmure ne s'adressait qu'à lui-même. Un nouvel hôte allait peut-être bientôt faire partie de l'équipe de Hypnotic Poison. Chose intéressante, il devait d'abord en vérifier le niveau, tant psychique que physique. S'il n'en avait que le nom, il se faisait déjà pas mal d'idées. Les clients étaient une de ses passions, s'amuser avec eux, en "presque-égal", ça l'amusait. Mais les hôtes... Son rêve... C'était sans doute en mémoire de ce cher Vincenzo qu'il accepta de devenir professeur à HP. Enseigner, c'était là sa passion. Et les petits jeunes, auxquels il avait à faire, étaient si mignons. Le prochain, allait-il faire partie de ceux-là? Sans doute.

On frappa à la porte et Gabriel sortit de ses pensées. Son sourire s'étira, puis disparut brusquement. Impassibilité totale pour celui qui allait entrer. Il s'installa dans son siège, si confortable... Oh, celui d'en face était aussi confortable. Hypnotiser les gens durant la conversation, il apprit à le faire... Ils étaient si mignons...

Les yeux d'or brillant se posèrent sur la porte et la voix cristalline de Gabriel lança un ordre bref, mais pas tout à fais sec.

"Entrez!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andd.forumactif.com/forum.htm
Reiya Atsuaki
.Hôte.
.Hôte.
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 26
Localisation : s'il te plais laisse moi aller dans ton lit ç_ç
Date d'inscription : 30/05/2009

MessageSujet: v   Jeu 4 Juin - 20:47

Il y avait en cette saison , des journées si douces ,
dans ces moments là , le petit avait l'habitude de s'étendre dans l'herbe et de tout oublier aussi bien sa maladie , son mal être , et tout ce qu'il avait quitté .Il était partit de la maison , cette maison qu'il avait toujours connut , pas qu'il n'eût plus aimé sa famille , loin de la .Mais il avait en lui cette souillure , cette honte inssuportable , comment les regarder en face après cela ?Il avait gardé le secret de son viole longtemps , mais il lui revenait en mémoire .Puis il s'était refermé , et l'adorable Reiya timide qui avait du mal à parler , est devenu d'un coup agressive , il s'enfuyait , et restait seul , il avait tant changé en une seule année , si bien qu'il ne se reconnaissait lui même plus .Peut de temps après , il avait prit une décision douloureuse , bien trop pour lui , mais c'était la meilleure à prendre , devenir un prostitué de luxe .
Avec un tel visage poupon , c'était assez surprenant ,il avait bien dix sept ans , et n'en faisait que bien quatorze et encore ...Mais justement , avec un corps si fragile et ce visage remplie de candeur immaculé comment ne pas attirer les clients ?C'était après tout l'homme qui l'avait receuillit un petit moment qui lui avait proposer d'aller dans ce club d'hôte qu'il fréquentait .Il avait surement des pensées perverses , mais Reiya naive n'avait pas hésité longtemps entre rester à la rue et vendre son corps à des inconnues .Puis après un viole , lui qui était si salit n'était que bon à ça de toute manière !Oui , si il avait réussit à se faire violer , il se disait qu'il n'était après tout qu'un jouet sexuel et maintenant une petite pute de luxe !

Il n'avait qu'un vent légérement frais qui lui éffleurait le visage pendant qu'il remettait en place avec un oeil fermé ses cheveux chataîns blonds en place .Le jeune malade , ne savait pas à quoi cela conssistait cet entretien pour être hôte .Mais il allait surement le savoir bientôt , il n'avait même pas peur , mais portait un petit sac qui contenait ses nombreux médicaments et autres soins expérimentales qui lui faisait à maximum gagner trois ans , mais quand on sait qu'on va mourir à vingt cinq , ça ne change plus grand chose .Rei avait profité autant qu'il pouvait de la vie , avant d'entamer sa longue déscente aux enfers , lui l'éléve qui voulait devenir mangaka et qui allait l'être étant premier aux concours qu'il avait remportés et à ses notes remarquables , s'était fait si facilement une autre vie dans l'obscurité et maintenant allait devoir vendre ses faveurs à ses hommes qui avaient bien deux fois sont âge .Etrangement , il n'était même plus gêné de ça , voir au contraire , il savait qu'il ne servait plus qu'a ça , de toute manière , il n'en a plus pour longtemps sur cette terre .

Etant vêtue d'un short et d'une chemise nouée par un ruban rouge , et par dessus une veste , il ressemblait prèsque à un collégien , du haut de ses 1métre57 et encore si il les faisaient bien , avec ses lentilles d'un coter bleue et de l'autre rouge , il ressemblait à un petit garçon sage , mais il savait combien, , il était démoniaque maintenant .
Il arriva devant cette longue porte , et une légére boule se forma dans son estomac à la voix de l'homme , rien qu'a la voix il s'imaginait un type grand qui le fixerait sans le quitter d'une semelle pendant le peu de temps qu'il resterait et quand sa douce main si petit ouvra la porte...Il eu juste .
Il remit une méche de cheveux dérrière sa petite oreille puis fit un petit sourire qui le faisait ressembler à un enfant timide et gêné tout en avançant :

"bonjour....sensei...je suis Reiya Atsuaki."

Le ton de sa voix était bien celle d'un adolescent de dix sept ans , mais elle sonnait tout comme celle d'un garçon prèsque joueur , il était trait pour trait l'enfant démoniaque qui voulait juste jouer .Tout en regardant le professeur qui le fixait s'amusant aussi à le fixer pour s'amuser , après tout cela ne rendait que la chose intérressante .Avant , il aurait baissé timidement les yeux et aurait pu à peine prononcer deux mots mais maintenant , il était bien différent , et malgrès le fait qu'il était encore timide parfois , il se forçait à jouer un garçon qui n'avait pas peur , alors que la , en cet instant à l'intérieur , il était encore gêné d'être ainsi regardé , et d'ailleurs ses joues aux teintes rosées démontraient combien il était embarrassé légérement de cette situation.

(j'ai un manque d'originalité trèèès flagrant pardonnn Al )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel d'Essex

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 28
Localisation : Dans le dos de mes protégés et aux pieds de Thao
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Entretien [PV Rei]   Jeu 4 Juin - 22:16

Le professeur vit beaucoup d'hôtes durant les dernières années. Sept à travailler pour monsieur Fan-Jiang, son protecteur et son sauveur aussi, en quelque sorte. Sans Thao, il risquait le même sort que son professeur à lui. Une mort bien déplaisante. A défaut de vivre son grand Amour, Gabriel comptait bien vivre tout court.

Mais le petit qui venait d'entrer avait tout d'un petit ange, dont l'auréole était soutenue par deux cornes. Ceux-la finissaient pas mépriser le monde entier, après un temps à se vendre. Mais ses pensées n'intéressaient personne. Sa mission première allait être d'être beau. Et de ce côté-là, le brun remarqua bien des qualités physiques chez le garçon qui venait d'entrer. Celui-ci allait sans doute pouvoir séduire les clients. Une apparence d'enfant, un regard de démon... Magnifique. Il était vraiment charmant.

Gabriel hocha la tête pour le saluer et lui adressa la parole pour répondre au dénommé Reiya qui s'exprimait avec beaucoup de politesse, malgré un regard qui en disait long...

"Bonjour, Reiya. Ferme la porte et viens t'asseoir, je t'en prie..."

La voix du prof' se fit douce, calme. Elle n'était pas forte. Elle disposait juste de l'autorité propre à tout le corps pédagogique compétent du Monde entier. On ne désobéissait pas à ce genre de paroles plus de deux fois dans sa vie. Son intuition dit à Gabriel que l'enfant était bon pour le poste. La question était: allait-il pouvoir se tenir convenablement? Sinon... Bah, tous les professeurs ont leurs méthodes et les privilèges de Gabriel sur les hôtes étaient assez vastes... Thao lui faisait confiance sans doute. Gabriel avait trop besoin de lui, et avait trop d'autres moyens, pour abimer ses prostitués et risquer le courroux patronal.

"Je m'appelle Gabriel d'Essex. Mais sensei... ou professeur, tout simplement, ça suffira."

Une fois que Rei se trouva devant lui, il sortit un autre carnet d'un tiroir de son bureau et prit un crayon. Pour prendre des notes, il ne servait jamais de son stylo, ce n'était pas assez pratique, selon lui... Bref. Il nota un titre, puis mit deux ou trois mots quant au physique du petit et releva ses yeux sur ceux de Reiya. Celui-ci en avait aussi des étranges... Sans doute des lentilles... Ou alors, il était encore plus exceptionnel que prévu. Gabriel poursuivit. Certaines modalités pratiques devaient aller vite, c'était cependant une perte de temps bien nécessaire.

"Comme je suppose que Tu viens pour un poste d'hôte, j'aurais quelques questions à te poser... Commençons par ton âge?..."

Puis d'autres questions suivirent et l'homme notait tout ce qui était dit, hochant la tête, sans afficher de sentiments particuliers. Cependant, il observait le petit corps, face à lui. Il se disait que le petit Rei allait passer un examen autre que verbal... Très probablement. Les questions s'enchainaient, comme dans une horloge bien huilée.

"Où en es-Tu avec ton éducation? As-Tu de la famille? Sais-Tu en quoi consiste le travail? Ou as-Tu même de l'expérience?"

Tout ça-tout ça... Une fois les choses inintéressantes finies, Gabriel fit un signe au petit de contourner le bureau et de s'approcher. Bon, il devait tout de même en examiner l'essentiel. Après tout, c'était la seule façon de le connaitre vraiment. Beaucoup de choses se jouaient à la première rencontre. Il avait bien envie de voir les limites du garçon. Ou goûter à sa petite personne. Rien de plus délicieux et facile pour s'assurer de la bonne conduite d'un nouvel hôte. Le professeur sourit encore un peu plus fort. Son regard ne quittait pas les yeux de Rei.

"C'est un travail bien payé. Tu seras logé et bien nourrit. Sans aucun doute. Si je me souviens bien, après trois mois, Tu auras droit à la protection médicale... Mais c'est un métier pour toujours. Il n'y a que Monsieur Fan-Jiang, notre patron à tous, qui pourra te renvoyer, ne pense même pas à partir de Toi-même..."

Il posa ses mains sur les épaules du petit garçon. Ses pouces frôlèrent le cou. La peau de Reiya était d'une douceur exquise. Un vrai petit hôte. Parfait. L'homme passa ses doigts sur les joues de son interlocuteur. Sa peau à lui étant tout aussi soyeuse, il n'avait rien à craindre... Ce garçon allait bientôt être un des siens... Gabriel se pencha, jusqu'à l'oreille de Rei et son souffle lui caressa l'oreille alors qu'il lui murmura:

"Prêt pour un examen?"

Son sourire disait tout ce qui devait être dit au sujet de la nature de dudit examen... Il fallait savoir jouer avec les sous-entendus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andd.forumactif.com/forum.htm
Reiya Atsuaki
.Hôte.
.Hôte.
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 26
Localisation : s'il te plais laisse moi aller dans ton lit ç_ç
Date d'inscription : 30/05/2009

MessageSujet: Re: Entretien [PV Rei]   Jeu 4 Juin - 22:57

Les cheveux du petit Rei bougeait en même temps que lui ,
Cela rajoutait encore plus une image de mignonnet au jeune Japonais qui lui convennait parfaitement .Il toucha son petit bracelet assez nerveusement mais pourtant son regard bleu/rouge qui fixait l'homme paraissait tellement provoquant qu'il en signifiait même l'envie , et même une envie qui montrait combien il aimait être soumit .Il n'avait plus rien du petit Reiya qu'il était avant , ou du moins , il tentait de ne pas le montrer se tenant juste d'offrir un autre personnage aux gens qu'il ne connaissait pas .Peut être qu'une personne qu'il connaitrait bien verrait son vrai visage , celui simplement d'un jeune malade qui s'accroche à la vie et qui éspére qu'on lui donnera juste un peu d'amour avant sa mort .

A la suite de la première phrase du professeur ,le jeune homme posa ses petites fesses sur la chaise prenant garde à bien remettre son short en place ainsi que sa veste pour ne pas la froisser .
Son regardait était toujours dans celui du professeur , et quand celui ci se présenta , le futur hôte ne tenait que ce même regard qui s'avérait prèsque être celui d'un allumeur .Et comme pour tout gacher à ce merveilleux moment , il se mit à tousser , mettant sa main devant sa bouche en tournant la tête il toussa d'une légére câne de toux puis ferma un oeil en essuyant une légére petite larme qui coulait , à force de trop tousser , ses yeux se mettaient un peu à pleurer , comme quand une personne éternue .Il restait la pendant un léger moment un oeil fermé et l'autre ouvert de sa lentille rouge , ressemblant comme toujours à un mignon petit garçonnet ou même à un petit chat .Il dit d'une voix tout aussi adorable et pourtant si diabolique

"Enchanté professeur..."

Quand Gabriel sortit le carnet , le petit eu un regard intérrogateur , qu'allait il donc noter sur lui ?Et pourquoi donc notait il déjà des choses alors qu'il n'avait encore répondu ou parler de rien ?Il se demandait aussi et surtout quel mal il avait pu faire si c'était le cas .Il fixait le carnet puis baissa les yeux en sol ayant encore peur d'avoir fait quelque chose de mal .Mais en fixant le sol , il se remémora le Reiya qu'il était avant , et il releva , ou plutôt s'éfforça de relever les yeuxvers son sensei , don il regardait les yeux depuis son entré.Le petit s'était aperçue que son professeur avait des yeux de couleur jaunes , voir dorés , et il les regardaient .Ahh les occidentaux ,il aurait bien voulut en être un , lui , avec ses cheveux teints en blonds foncés et ses lentilles , mais il n'était que le pauvre Japonais type que tout son pays a .Il ne l'avouera pas , mais il avait pensé en cet instant , combien ce type en face de lui était plutôt mignon , certe "vieu" mais mignon , et ça ne le gênerait pas de ce taper des vieux si ils avaient tous cette tête.

Les questions commencérent , à la première , il posa ses poignets minces , voir un peu trop , sur le bureau , et pencha la tête sur le coter droit , comme le fond parfois nos amis félins , les chats , il eut un léger sourire toujours aussi provoquant , et il dit :

"Quel âge vous me donnez sensei ?..."

Il parlait d'une voix candide , et innocente alors que son regard en disait ant sur ses attentions .Un tel physique , avec une telle personnalité , c'était toujours aussi surprenant venant de quelqu'un qu'on imagine pas plus âgé de treize ou quartoze ans .Il voyait que l'homme ne le regardait pas toujours en face des yeux , mais qu'il le regardait de haut en bas, et ça ne faisait que faire rougir légérement le petit qui porta ses yeux ailleurs embarrassé.

Il releva un de ses petits poignet orné d'un bracelet rose et violet , posant sa paume de main contre sa joue toujours aussi délicatement , comme ci il était une poupée de porcelaine , puis il ajouta :

"J'ai dix sept ans , bientôt dix huit...Mais ici je suppose qu'il y a plusieurs mineur..."

Il y avait cette atmosphére étrange qui reignait dans la pièce , c'était comme le jeu du chat , une sorte de jeu prèsque de la séduction ,c'était encore plus amusant pour ce débauché de Reiya .Ou plutôt ce gamin qu'on avait rendu débauché .Depuis qu'il avait fuit de chez lui , il avait attiré bon nombres d'hommes aimant les "petits garçons" comme on dit si bien !
Les questions commencérent , et plus le temps passait , plus il s'ennuyait , et cela se voyait légérement à ses mimiques face aux questions .Il était quelqu'un de si expressive qu'on lisait en lui facilement ses émotions , et les nombreuses mimiques , et autres petites manies et gestes qu'il abordait , le rendait encore bien plus expressive :

"Mon éducation?je ne sais pas trop...j'ai quitté l'école , ou plutôt je me suis enfuie .J'ai de la famille,qui m'aiment et que j'aime, mais s'il vous plais n'en parlons pas trop, le déstin à voulut que je les abandonnes.Bien sur que je sais en quoi conssiste ce travail !J'ai peut être l'air d'une pupy-face , mais je suis bien plus dépravé qu'il n'y parait...Pour l'expérience...vous voulez voir avec moi?"

Un léger vent de mystére planait autoure de ses réponses , quand il voulait éviter le sujet il y arrivait facilement , il était quand même intélligent , bien plus qu'il ne voulait le montrer ...il lui avait demandé de venir?Mais pourquoi? Ils allaient faire quoi? Ce démon de petit Reiya n'était pas gêné par certaines des choses qu'ils pouvaient faire .

Le petit se leva en reculant sa chaise puis il avança lentement , ses pas étaient léger ,et son corps mince et petit puis avec ses traits fins , on aurait pu réellement croire qu'il était une femme , si il y avait de la poitrine , on aurait réellement dit une petit fille , de plus avec de longs cheveux blonds , il ressemblerait à une princesse ou un ange selon les gens .
Le professeur le prévenait qu'il n'aurait plus de liberté , mais justement ,c'était mieux ainsi , il ne verrait pas sa mère ni même sa petite soeur , ou même ses violeurs ainsi .Tout en penchant la tête en arrière fermant les yeux il ajouta :

"Tant mieux si je suis cloîtré ici...Pour la protection maladie , j'en aurai besoin dès maintenant...Je suis atteint d'une maladie génétique."

Il n'était pas nécessaire d'ajouter qu'il était condamné et que ses médicaments étaient tous appare quelques uns , expérimentaux.Non il ne préférait pas parler plus de sa maladie , peut être qu'il ne l'embaucherait pas si...Ah !Il sentit les mains du professeur lui toucher la nuque , ses joues s'empourprérent légérement , il ne dit rien , c'était trop bête d'admettre qu'il aimait simplement ça !Ah non !Il lui touchait la joue , la Reiya ferma un oeil en éspérant que l'homme n'allait pas le voir rougir .Quand celui ci parla , le petit eu un sourire amusé :

"Je suis plus que prêt...Après tout , vous êtes mon sensei , enseignez moi toutes ces bonnes choses ..."

En hésitant très peu de temps avant de passer ses lévres sur le doigts du professeur se retournant en le regardant longuement d'un regard soumit , comme celui d'un chat devant son mettre.Il sortit le bout de sa langue caressant son doigt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel d'Essex

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 28
Localisation : Dans le dos de mes protégés et aux pieds de Thao
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Entretien [PV Rei]   Ven 5 Juin - 20:45

Le professeur était séduit. Oui... Ce garçon pouvait être le diable en personne, mais en aucun cas il ne le laisserait plus repartir... On ne relâche pas une perle, quand on en tient une. Et les perles, Gabriel savait les reconnaitre. Celle-ci avait un certain charme rare. Mais celle-ci était spéciale... L'esprit ordonné du jeune comte travailla de son mieux pour bien analyser toutes les réponses de Reiya.

Si la réponse par la question n'était pas ce qui faisait habituellement rire le prof' toujours en service, il se contenta de sourire et attendit une précision. Dix-sept? Pas mal, il aurait donné moins. Pas beaucoup, mais moins. Il ne pouvait pas avoir les douze ou treize ans qu'il faisait. Pour la bonne et simple raison que c'était un enfant marqué par la vie et le destin. Il y avait du vécu dans sa vie. Il faut croire que ces gens-là se reconnaissent entre eux. Quant au fait si des mineurs travaillaient ici... Eh bien, oui. Il est évident que, dans le but de satisfaire tout le monde, il fallait avoir des enfants à disposition. Pas trop jeunes, mais gardant encore toute leur candeur de gamin pour séduire certains clients plus... Pervers, disons les choses franchement. Même s'il n'y avait pas que les clients qui étaient pervers. Désabusé et n'ayant plus que son travail dans sa vie (en plus de l'attente de la mort de ses parents), Gabriel n'était pas le plus innocent des personnages singuliers qui travaillaient à HP.

L'éducation interrompue... Bah, d'Essex était là pour ça. Il devait la poursuivre, dans le but de rendre les hôtes performants. Probablement aucune des écoles japonaises n'engageait un aristocrate occidental dans le but de donner cours. Hypnotic Poison avait cette chance. Le prof' enfonça ses lunettes sur son nez, d'un geste gracieux, et répondit de la même voix douce en envoûtante.

"Oui... Ce n'est pas un soucis, je suis là pour ça. On verra plus tard pour tes lacunes et on tâchera de les combler."

La famille mise à l'écart était une bonne chose. Les parents, ou autres proches, qui venaient réclamer leurs jeunes garçons étaient embarrassants. Gabriel, ou quelqu'un d'autre, devait toujours les tromper, leur mentir... Voire les menacer. Peu agréable.
Et Rei prétendait connaître le travail, du moins savoir ce qu'on allait exiger de lui en premier lieu. Évidemment, ça facilitait une partie de la tâche d'enseignant de son interlocuteur. Cette fois, ce dernier, laissa passer la question concernant la vérification des capacités du petit. Il allait voir plus tard. Et en effet, ce petit savait faire la conversation. Parfait. Il ne manquait plus de savoir s'il allait avoir assez de sujets de conversation. Sinon, Gabriel allait lui en donner. C'était là son métier.


"Hum... Je vois... Bien, bien..."

Il ne cessait de prendre des notes. Il écouta la suite. Ah... Il n' s'était pas trompé. Rei portait en lui une bombe à retardement qui allait un jour mettre fin à sa vie. Si le sensei était quelque peu familiarisé avec la mort, il se dit que la vie était tout de même cruelle. Vincenzo était beau, Reiya est beau et adorable... Et ils auront tous les deux pour point commun une mort prématurée et désagréable. La protection maladie pourrait jouer en sa faveur plus rapidement, sans doute. Bien que cette décision n'appartenait en rien à Gabriel, il allait savoir trouver les mots pour présenter la situation à son unique supérieur et maître.

"Je vois. Je vais arranger cela..."

Et cette magnifique petite créature se dit prête... Plus que prête! Quelle candeur, quelle adorable innocence et connaissance du charnel à la fois. Un vrai petit rêve, il allait valoir cher et sans doute la valeur de tous les médicaments du monde. Le sourire fin de l'anglais se fit plus grand, ses paupières se baissèrent légèrement. Il passa son doigt blanc, et d'une douceur aristocratique, sur les lèvres du garçonnet. Le petit japonais avait l'air de valoir son prix en or. Voyons si cela pouvait vraiment être le cas...

"Lèche... Suce..."


Et il lui mit, lentement, le doigt en bouche. Oh oui, il allait l'éduquer. Il allait commencer par voir ce que le garçon pourrait faire pour lui. Ensuite, ce qu'il pourrait faire pour le garçon. A la fin, il allait l'envoyer vers ce petit univers qu'était l'établissement de Hypnotic Poison. Un univers, où il allait le suivre du regard, comme il le faisait pour tous. Et ensuite, il le récupérerait régulièrement pour l'éduquer. "Éduquer"... Eh oui, il était un très bon sensei...

Prenant Reiya sur ses genoux, il lui présentait toute la main et n'hésitait pas à lui mettre sa propre salive sur le visage, l'encourageant à continuer par des murmures glissés à la petite oreille.

"Viens, Rei-kun. On va voir ce qui se cache sous cette belle chemise..."

Sans doute un beau petit garçon... Les doigts de Gabriel défirent, lentement, chaque bouton, après avoir dénoué le ruban. Ce dernier atterrit sur le bureau. Puis, les mains d'ivoire et les yeux d'or purent se délecter du torse magnifique de Reiya. Quel garçon! Splendide... Il le caressa, le chatouilla du bout des doigts, s'agrippa à lui. Tout ça, alors que sa bouche parcourait le visage tout entier du petit futur-hôte. Son parfum était délicieux, sa peau dépourvue d'imperfections. Sa langue se mit à se glisser dans l'oreille, dans le cou, parfois, il déposait une baiser fugitif sur la joue, ou au coins des lèvres de Rei.

"Tu n'as pas envie de voir ce qu'il y a sous ma chemise à moi?"

Murmure délicieux, glissé comme une caresse, une sucrerie, dans l'oreille de l'adorable garçonnet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andd.forumactif.com/forum.htm
Reiya Atsuaki
.Hôte.
.Hôte.
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 26
Localisation : s'il te plais laisse moi aller dans ton lit ç_ç
Date d'inscription : 30/05/2009

MessageSujet: Re: Entretien [PV Rei]   Sam 6 Juin - 0:08

Le petit garçon avait un visage si innocent ,
Pourtant , il léchait le doigt de son sensei en montrant une envie même que celle qu’il voulait qu’on ressente pour lui .Il aurait tout fait pour qu’on le désir , qu’on le veuille , il voulait par dessus tout charmer les gens , et les avoir pour lui avec son air pur et mignon .C’était d’ailleurs en les attirants qu’il comptait gagner son argent .

Ses yeux se fermèrent quelques instants pour lécher la paume de sa main encore plus profondément , il poussa même un petit soupir qui avait pour but de rendre le professeur encore plus fou de lui surtout qu’il appréciait faire ça .
Il s’arrêta pour jetter un regard toujours aussi provoquant à son professeur repensant à ce qu’il lui avait dit sur la couverture pour les frais médicaux .Il s’arrangerait , oui mais avec qui ?Et pourquoi d’ailleurs ?De toute manière si on ne lui donnait pas son traitement et vite, son état empirerait de jour en jour ,il fallait alors lui donner les médicaments nécessaires et vite .Mais si son charmant professeur disait qu’il s’en occupait , le petit Reiya lui faisait confiance , peut être un peu trop naïvement .Son problème était le suivant :Il faisait beaucoup trop confiance aux autres et ne faisait pas attention à lui même , et d’ailleurs donner sa confiance facilement était bien trop dangereux , et il le savait maintenant , depuis son viol .Se faire violer par le type qu’on aime et en plus par lui et trois de ses amis , était une chose encore bien trop difficile à dire, même beaucoup trop difficile ,mais garder ça pour soit , est aussi difficile.

Il en revint à son sensei , il sentait les yeux de celui ci sur lui , et ses joues s’empressèrent de rougir , rougir encore bien plus qu’elles ne l’étaient déjà , et il sentait la suite bien dur à continuer, Rei releva la tête pour le regarder d’un regard toujours aussi brûlant , et il déclara avec une voix innocente :

« Profitez en , vous n’aurez même pas à payer… »


Après la phrase de celui ci il sentit le doigt de son professeur se glisser entre ses lèvres et entrer dans sa bouche .Entendre cette phrase , voir se regard sur lui , il ne pouvait l’admettre , mais il était presque timide avec lui , et encore pire , ça ne le gênait même pas de se toucher par lui , l’idée en était même très plaisante .Le jeune malade suça le doigt faisant un mouvement léger avec sa bouche voulant lui montrer qu’il pouvait faire ça , mais pas avec un doigt , avec autre chose aussi .Puis posant ses petites dents sur le doigt , il le mordilla délicatement en poussant un autre petit soupir qui montrait qu’il commençait à aimer ce qu’il faisait .

« Ca vous plais…sensei ? »

Mais à peine eu t’il le temps de finir qu’il se retrouva sur les genoux de celui ci .Ce qui commençait à ce passer devenait de plus en plus brûlant pour le jeune malade qui continuait de passer le bout de sa langue sur la main de celui ci , voir son professeur l’encourager par ces murmures à l’oreille , rendait le moment encore meilleur pour lui .Le rouge de ses joues avait complètement envahit son petit visage à la suite de la phrase qu’il prononça , et ce fut avec un sourire toujours aussi débauché qu’il accueillit cette jolie phrase.Le petit ajouta de lui même murmurant à l’oreille de son professeur :

« j’ai plein de choses à vous montrez vous savez...Puis vous n’entendez pas mon short vous suppliez de l’enlever ? »

Et il n’en fallut pas plus pour l’homme qui était en face de lui , il lui avait enlever le ruban qui nouait sa chemise , et celle ci dévoilait maintenant un torse qui soutenait son visage candide .Ce petit torse mince , pas tout à fait squelettique quoi qu’il n’en fut pas loin , mais son corps était comme son visage , à la fois d’une maigreur peu horrible , et aussi il avait le corps d’un adorable grand enfant .Certes pas de dix sept ans , mais un corps tout de même développer et qui n’était pas rester à l’état d’un enfant de dix ans .
Un léger sursaut l’empara quand il toucha son torse , le petit baissa les yeux embarrassé de savoir qu’il le fixait ainsi , avec ses yeux dorés , et qu’il le caressait avec des mains si experte .Le petit eut un léger sourire sentant les mains de celui ci qui le chatouillaient presque et le faisait maintenant frémir .Mais il ne bougeait pas , il aimait trop ça pour oser bouger ne serait-ce que un peu .
Le contact de la langue de celui ci le fit pousser un petit bruit , un petit bruit qu’il n’avait pas pu retenir , un bruit qui sortait comme une prière de continuer , un bruit si communément appelé gémissement .Reiya était trop sensible, aussi bien physiquement que mentalement , alors son corps réagissait bien vite à ce genre de situation ce qui rendait l’être qu’il était encore plus faible et adorable qu’il ne pouvait l’être déjà.Ah non !Pas ici !

« s…Sen…sei…ahh… »

Il n’avait pu se retenir à la langue de celui ci sur son oreille , c’était un coin de lui beaucoup trop sensible , voir même un peu trop .Ce simple contact l’avait fait gémir encore plus fort qu’avant , et il en avait même fermé les yeux .

« Si j’en mourrais d’envie , mais je voulais voir qui allais craquer avant et le réclamer…Apparemment vous n’êtes pas très patient… »

Malgrès tout les baisers qu’il posait sur lui , le petit n’avait pas ressentit la même chose que là.D’ailleurs il s’embrassa , d’aller lui mordiller la nuque , et suite à sa phrase de passer ses mains sous sa chemise avec un air tout gêné .Et pourtant ses mains parcourrait son corps , une d’entre elle alla déboutonner la chemise de celui ci sans aucune gêne , son autre main se glissant au creux des reins de celui ci pendant que sa langue alla lécher , de son bout , un des tétons de son professeur .Il prit une main de celui ci , et la posa sur son derrière en penchant sa tête sur le coter gauche , tel le chat qui observe , et ajouta d’une voix faible :

« Je suis votre jouet… »

Son regard était tout aussi faible que sa voix , et ses joues rouges rajoutait à cette situation , encore un peu plus de température .Le jeune malade savait qu’il ne résisterait pas longtemps ,il n’était pas très patient non plus , mais quand il s’agissait de séduire , il s’efforçait de se montrer ainsi .Il avait juste envie de se retrouver sur ce bureau avec les mains de l’homme sur lui en cet instant.

(probléme de pc , et pas beaucoup d'inspi pardoooon)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel d'Essex

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 28
Localisation : Dans le dos de mes protégés et aux pieds de Thao
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Entretien [PV Rei]   Mar 9 Juin - 0:35

[T'en fais pas... C'est moi qui suis en manque d'inspiration pour continuer... Je m'excuse pour le temps d'attente *câlin à son petit chaton chéri*]

Encore cette vaine résistance. Adorable. Un vrai petit chat tout mignon qui jouait au garçon difficile. Il ne voulait pas que Gabriel avale? Oh, mais il fit déjà des choses bien plus... enfin, bref. Des choses. Une fellation, surtout à un si petit et doux garçon, n'avait rien de bien extraordinaire.

Le professeur aimait apporter du plaisir aux autres. C'était jouissif de les avoir dans son pouvoir, les contrôler, dominer... Et qu'ils en redemandent en plus. Il sourit et caressa le visage de son petit protégé. Il allait faire tout ce qu'il voulait? Pas mal, mais en ce moment, il ne pouvait réclamer grand-chose...

Ce fut à contrecœur qu'il répondit:

"C'est bien, Rei-kun. Mais Tu vas devoir aller te trouver un logement et apprendre quelques règles... Je vais t'expliquer ça..."


Un dernier câlin. Gabriel était quelque peu triste, mais le monde était cruel et ils ne pouvaient s'éterniser dans la beauté de leur relation, si fraiche et adorable soit-elle... Se levant, le jeune comte d'Essex commença à se rhabiller, regardant son petit chat.

Puis, il s'arrêta... Une idée lui vint. Une idée bien singulière, mais ô combien intéressante. Oui... Cela pourrait être bon, ne fut-ce que pour quelques temps. Après, il faudrait trouver une solution durable.

"Dis-moi, mon chaton... Tu aurais envie d'habiter avec ton maître?"

Un sourire plus chaleureux apparut sur le visage pâle du sensei. Il allait peut-être rendre quelqu'un heureux... Il baissa la main et la tendit un peu vers Reiya.

"Viens ici... Au pied, petit... Viens..."

N'avait-il pas dit qu'il ferait tout? Si. Et il était son animal de compagnie. Pas son petit ami, il n'en avait pas, par principe, par habitude et par une douleur indescriptible. Aucun amour. Mais de l'amusement, un divertissement vivant, un esclave de plus pour lui et pour Hypnotic Poison. En bon serviteur de Thao, si Gabriel devait aller au combat, ce serait en hurlant "Pour Hypnotic Poison!". Mais il ne devait pas y aller... Pas encore. Le rendez-vous avec Thao, il l'avait en soirée.

Gabriel rit un instant, puis donna un dernier ordre à son petit garçonnet.

"Allez, habille-Toi... On va visiter la maison de ton maître. J'ai besoin de me changer, avant ce soir aussi.."

Et il continua à ressembler ses vêtements et s'habilla rapidement. Puis, il attendit que ce soit fait du côté de son esclave aussi... Si beau... Si doux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andd.forumactif.com/forum.htm
Reiya Atsuaki
.Hôte.
.Hôte.
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 26
Localisation : s'il te plais laisse moi aller dans ton lit ç_ç
Date d'inscription : 30/05/2009

MessageSujet: Re: Entretien [PV Rei]   Mar 9 Juin - 22:55

Le jeune malade fut prit d'une toux bien plus forte que les deux autres.
Elle dura aussi bien plus longtemps , comme ci après un effort il était encore plus malade.Ce n'était pas à cause de sa maladie qu'il allait ce priver de fauire ce qu'il aimait .Mettant ses deux petites mains devant sa bouche , il continuait de tousser toujours aussi fortement tentant de se calmer .Comme le telmps passe , elle passa elle aussi , mais à en voir la force de celle ci , ce n'était pas toujours marrant pour ce petit père .

Baissant les yeux au sol en sentant les mains de son sensei caresser sa joue , il semblait bien timide .Il l'était justement, mais jouer les durs , n'était pas toujours facile .
Enfin c'était surtout les mains de son sensei , elles étaient tiédes , mais lui semblaient parfois si brûlantes ou si froides , comme ci à chaque caresse son corps se faisait agréablement transpercer.Il aurait pu l'étrangler il n'aurait certainement pas poser beaucoup de résistance.

La première phrase du professeur se fit entendre.La voix de celui ci semblait prèsque triste , mais vu son visage impassible ,Reiya n'y fit pas attention .Etant à genoux sur le canapé dans la nudité la plus profonde , en se grattant un oeil avec sa main tel un enfant adorable qui présente les symptomes de la fatigue .

Trouver un logement ?Mais comment?Le petit regarde le professeur déboussolé ne sachant pas trop quoi faire pour en trouver un .Pour les régles à apprendre il attendait qu'il lui explique celles ci en mettant la chemise de son sensei sur ses épaules pour se couvrire ayant légérement froid .

"Quels régles ?Puis pour le logement...Je ne sais pas trop ou all..er.."

Tout en tenant la chemise de ses petites mains .Une chemise bien trop grande , qui ressemblait sur lui plus à une chemise de nuit qu'a autre chose, tellement grande qu'elle couvrait ses cuisses.Vu la différence de taille entre eux deux , il était normal qu'il ait à cet un instant "une robe" plutôt qu'une chemise .

Le petit vu son sensei lui faire un câlin , même si il ne comprennait pas pourquoi , il lâcha la chemise passant ses petites mains sur les omoplates de celui ci l'enlaçant puis fermant les yeux .
Ca ne dura hélas pas si longtemps .Et le brun se leva en commençant à se rhabiller .Le jeune petit blondinet se mit à quatre pâttes pour lui tendre son vêtement avec un sourire de jeune petit garçon , pas ce sourire démoniaque d'avant , non , celui naturel qu'il avait .

La seconde phrase se fit entendre.Il fit de grands yeux tous surpris le regardant dans les yeux , puis déplacant son regard ailleurs toujours aussi gêner de le fixer ainsi dans les yeux .Sans qu'il ne s'en aperçoive, son coeur avait fait d'un coup "boum" dans sa petite poitrine qu'il semblait si facile de briser .
Il s'assit sur le canapé penchant sa tête sur la droite puis répondu joyeusement :

"Bien sur...Mon maître...Grr..."

En mettant sa petite main en avant imitant le chat qui faisait "grr" , , enfin c'était à l'origine le tigre , mais avec Reiya , ça parraissait être un chat adorable , et prèsque sans défance.Le dit "grr" en question , était normalement térrifiant , mais il en était de même .

Il vu la main du brun se baisser , il ne comprit pas pourquoi mais en entendant la phrase il eut un sourire qui redeveint démoniaque , et dit avec une voix provoquatrice sans bouger:

"Vous savez les chats ont des griffes pour se rebeller et n'écoute pas toujours leur maîtres...Moi je suis un chat n'est ce pas?"

C'était de la pur provoquation , il restait là , à le regarder sans bouger, puis il décida de se lever finalement allant devant lui .Il frotta sa tête au torse de celui ci tel un chat , mais il ressemblait plutôt à une chatte en chaleur comme ça .

Suite à la derniere phrase de son maître, il remit d'abord sa petite chemise restant les fesses à l'air qui ne dépassaient que légérement de sa chemise tellement il était petit .Nouant son ruban rouge après avoir attachée celle ci , il remit son boxer noir , et son short gris , tout comme sa veste .Puis il remit aussi ses longues sock , noir et blanche qui lui arrivaient des genoux jusqu'aux pieds .

"D'accord...Mais vous savez "mon maître adoré" , je me glisserai souvent dans votre lit...Ah je veux vous aidez à faire à manger aussi !"

Il n'était pas la peine de préciser qu'il était aussi bon en cuisine qu'un danseur en mécanique .Il était si maladroit qu'il se brûlait , se coupait , ou cassait les plâts , il n'était pas un petit chef , tellement maladroit et tête en l'air qu'il laissait tout crâmer généralement.

(pas d'inspi pardon , mauvaise journée u_u)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel d'Essex

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 28
Localisation : Dans le dos de mes protégés et aux pieds de Thao
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Entretien [PV Rei]   Mer 10 Juin - 0:59

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andd.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entretien [PV Rei]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entretien [PV Rei]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Signal FM le 7 février 2011 Entretien de Jean-Claude Duvalier
» De l'entretien des armes et pièces et d'armures
» FER: Travaux d'entretien sur la route de l'Amitie
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: It's time to stop the game. :: *{ Over & Over.-
Sauter vers: