.RPG Yaoi classé NC-17 : 10 lignes min par post.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Rapport Hébdomadaire I [Notre Patron^^]

Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel d'Essex

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 28
Localisation : Dans le dos de mes protégés et aux pieds de Thao
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Rapport Hébdomadaire I [Notre Patron^^]   Ven 5 Juin - 21:35

[Bon, les ouvertures, ce n'est pas tellement mon truc... ^^ Pas besoin de faire des kilomètres, si Tu es occupé, on peut échanger des posts plus brefs, mais plus vivants... Comme Tu voudras.]

Il connaissait les couloirs par cœur. Depuis sept ans déjà, il les parcourait. Oui. Sept longues années à courir après les employés de Hypnotic Poison et corriger leurs défauts dans le comportement et l'éducation. Sept ans à rester dans l'ombre et à observer les faits et gestes de ses petits protégés chéris... Sept ans depuis la mort de son unique bien-aimé. Son grand Amour. Gabriel se donna entièrement à sa passion: enseigner. Bien entendu, ce n'était pas un homme sans intérêt social, mais il faisait d'abord tout son boulot, avant d'aller examiner les fesses de l'un ou de l'autre.

Parfois, il lui arrivait de faire des heures supplémentaires (quelle expression pour quelqu'un qui vivait 365 jours sur l'année à son lieu de travail et ne se reposait que très rarement!) en servant les clients. Sa présence était parfois requise pour certains divertissements plus spirituels, comme les échecs ou Go, ou qui nécessitaient un savoir-faire particulier, comme dans le cas de l'escrime. Pour coucher avec le prof', il fallait aimer les "vieux", payer une somme astronomique et vouloir d'un homme comme lui...

Et maintenant, il parcourait ces couloirs déserts pour rencontrer l'homme qui lui permit d'arriver là. Quelque peu, son sauveur, son protecteur, son patron. Et son maître. En toute puissance qu'il avait sur les hôtes, Gabriel dépendait entièrement de Thao Fan-Jiang, l'héritier du semi-mythique fondateur de Hypnotic Poison. S'il lui avait sauvé la vie et qu'il avait besoin de lui (qui d'autre a un comte anglais directement à ses ordres pour éduquer son personnel, je vous le demande?), il savait aussi que sans lui, d'Essex n'était rien. Enfin, jusqu'à la mort de ses parents qui semblaient bien tenaces. Et le jeune noble préférait servir cet homme, qui retourner dans sa famille. Une fois qu'il passera, lui aussi, au stade de l'héritier, il en sera peut-être autrement. Mais pas pour le moment.

Ah... C'était là. Son carnet dans la poche de son pantalon, Gabriel, vêtu de soie noire, comme toujours, arriva devant la porte au bout du couloir. Quelque peu, yeux et oreilles du patron, il soupira. Le rapport hebdomadaire, au sujet des hôtes, leurs progrès, les remarques, les plaintes... Enfin, tout ce que le brun aux yeux d'or pouvait savoir, devait être résumé au patron. Il frappa trois fois à la porte en bois et attendit qu'on lui donne la permission d'entrer.

Une fois qu'il obtint cette permission, l'anglais entra. Fermant la porte derrière lui, il se dirigea vers le bureau de son supérieur et s'arrêta, comme toujours, à cinq pas de celui-ci. S'abaissant dans un salut japonais, il articula poliment, avec vigueur, mais aussi une note de soumission:

"Thao-sama..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andd.forumactif.com/forum.htm
Thao Fan-Jiang
if you don't respect the boss, he'll turn u into a slut ♥
avatar

Nombre de messages : 44
Age : 33
Localisation : Au plus profond de mon bureau.
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: Rapport Hébdomadaire I [Notre Patron^^]   Sam 27 Juin - 20:59

[hrp : Ca va aller. Je m'en sors même si le temps de réponse est un tantinet plus long. Cela te vas ou j'en rajoute encore un peu pour te permettre de répondre à cela ? ]

Le silence dorée de cette pièce agencée avec raffinement expose son vide du moment. Les meubles, le bureau de bois d’ébène, le fauteuil d’obsidienne en cuir, tout se trouvant dans le bureau du maître des lieux montrent un certain confort mêlé à l’impression étrange de se retrouver asservi à ses désirs. Prisonnier de ses anneaux de naja ou ses griffes de dragon. Selon votre convenance et votre perception des choses. Tout ceci reste l'œuvre hors pair d’un de ses penchants traduisant sa fermeté et son intelligence pure à exprimer sa domination dès le commencement de l'entrevue. Un moyen efficace d’éviter des mots pour guider son personnel à se souvenir qui est le chef en cette demeure tant convoitée. Évitant ainsi de perdre un temps précieux en phrases inutiles.

En parlant de l’héritier de l’entreprise florissant le luxe, il vient de fouler de ses pas le seuil de son cabinet. Désireux de profiter d’une quiétude méritée après une situation éreintante. Une réunion importante parlant des sujets et de l’auteur de la bévue en sa propriété. Quelle inintelligence, ses prunelles intenses avaient constaté. Discernant facilement chaque failles cachées. La cupidité. La jalousie. Le désir d'obtention d'un droit non acquis. La couardise. Le mensonge. La crainte à son égard. S'ils devenaient tous que leurs propres corps possédaient un tel langage. Ils éviteraient d'extérioriser autant ces défauts et vices devant lui. Oui, certes, Thao restait un homme d'affaire aux sens affinés. Et rien ne passaient entre son sens du discernement. En sa logique, aucun ne méritait un soupçon de son amitié ni confiance. Tôt ou tard, l’un d’entre eux le trahirait en le poignardant d’une lame d’argent. Afin d’obtenir la garde de sa fierté. Seul une unique étincelle brillante en ce ciel sombre la détenait entre ses paumes. Hiraku ...

En repensant à la première fois que son protégé l'affubla de propos cinglants, un fin sourire illumina son visage à la beauté asiatique. Brisant un court moment son statut de marbre. Cela remontait à loin mais pas un regret assombrissait sa personne. Surtout que son minois remplit par la rage dégageait une rare force. Une émanation qui l'amena où il en est aujourd'hui. Sous sa coupe, profitant de sa protection acquise. Pour l'éternité. La perle de Jade tenait à ce que cela reste dans cette optique. Sans toutefois que sa volonté ne l'étouffe à l'intérieur de son œuf. En cela, il perdrait un hôte de qualité qui satisfaisait bon nombre de ses clients. Et augmentait ses comptes en banque dont le nombre dépassait l'imagination. Le rendant comme la prunelle de son visage par sa valeur qu'elle soit physique ou morale.

Remettant en tête la conclusion de sa réunion, une pensée lui vint tandis que sa croupe rejoignit le creux de son fauteuil. Une fois installé, il remarqua une détail le satisfaisant. Une tasse fumante de thé au jasmin l’attendait. Une attention particulière qui provoqua sur ses lèvres délicieuses un sourire. Vraiment, son secrétaire le gâtait et dans un sens, cela le confortait de le garder. Son travail restait toujours soigné et un rapide passage de visu des dossiers personnelles sur les innombrables hôtes suffisait à traduire son ardeur à la tâche. Portant le précieux liquide à sa bouche, ses lippes plongèrent vivement au plus profond de ce breuvage apprécié pour ses nombreuses vertus. Profitant du goût suave de sa boisson. A Posant avec raffinement sa tasse à moitié vide, Thao projeta ses agissements futurs. Bien mis en place de A à Z, son téléphone portable trouva son utilité. Composant un numéro, sa voix susurra.


« Qu'en est il de son état ? Demeure t‘il toujours inchangé ? Ses prunelles brillant d’intelligence se plissèrent sous l’écoute des propos de son interlocuteur. La situation se révélait mauvaise mais, c’est avec poigne que tout rentrerait dans l’ordre. Il était bien hors de question qu’une autre personne ne règne sur son empire. Articulant chacun de ses mots, son timbre de voix exprima sa volonté inflexible. Tôt ou tard, il finira par se montrer au sein de l’Hypnotic Poison. Se lassant de jouer à la proie affolée ... A ce moment, vous aurez pour ordre de me prévenir si vous le voyez de visu. Je me chargerai personnellement de lui faire comprendre les limites de ma patience ... »

S'en prendre à son personnel revenait de l'acte d'un suicidaire. Un risque de s'attirer le courroux du Père Thao qui dépréciait qu'on ne touche impunément à ses possessions. Il est l’unique propriétaire à s’arroger le droit de vie ou de mort sur leur avenir. Et refusait que quiconque n’entrave sa façon de faire. Bientôt l’heure sera de sortir de sa protection son précieux sabre dormant dans son écrin de velours. Cela remontait à quelques années que ses doigts n’avaient frôlé d’une façon experte sa lame. Trésor de famille. Suivant la finesse de sa ligne, tout ce qui se passait au dehors s’effaçait. Ne laissant que la vue de son arme blanche. Concentré dessus, le bruit du dos de la main cognant contre la porte le ramena à la réalité. De marbre, il permit à l’être le dérangeant dans a méditation de pénétrer son bureau. Le voyant, ses miroirs de l’âme s’illuminèrent d’amusement devant tant de respect brillant en ses orbes dorées. Joignant ses mains l’une contre l’autre, Thao prononça d’une voix claire sans que rien sur son visage ne transparaisse.

« Bonsoir Gabriel.. J’apprécie toujours autant cette lueur de soumission étincelant dans tes yeux. Je n’en finirais pas de me lasser en sachant que ton esprit intelligent te guides à agir ainsi devant moi par instinct de survie. Un sourire amusé traduisit son amusement alors que son regard de braise ne le quittait un centième de seconde. Tu peux t‘installer. Je ne tâcherai pas à te tuer. Tu es un élément trop brillant pour que je daigne m’absoudre de ta présence en l’Hypnotic Poison ... »


Dernière édition par Thao Fan-Jiang le Lun 29 Juin - 2:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Gabriel d'Essex

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 28
Localisation : Dans le dos de mes protégés et aux pieds de Thao
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Rapport Hébdomadaire I [Notre Patron^^]   Dim 28 Juin - 10:38

Gabriel faisait bien partie du mobilier de Thao Fan-Jiang et il le savait. Mais il n'était pas une carpette ou une étagère sans importance, mais une petite œuvre d'art. Sans doute pas la seule, mais sans lui la collection du patron ne serait jamais complète. Combien de chinois ont un comte anglais à leur botte? Au fond, ce n'était peut-être pas un meuble... Après sept ans de service et d'une loyauté infaillible, il est peut-être bien monté en grade jusqu'à la position d'un animal de compagnie? Ce serait de l'avancement bien mérité. Le brun aux yeux d'or se savait parfaitement dépendant de son maître, taillé dans le marbre, mais cela lui allait bien. Il avait besoin d'une protection, d'être dominé. Se sachant indispensable, il pouvait baisser la tête et répondre par "oui, maître" aux ordres les plus humiliants, si la nécessité s'en présentait. En effet, il était le seul professeur et il faisait passer tout après son travail. Toujours à son poste, difficile de trouver plus travailleur et plus dévoué. Ce qui arriva à son dernier collaborateur demeurait un secret bien obscur pour tous et personne ne voulait l'éclaircir, même si d'Essex avait sa petite idée. L'autre était imbécile trop arrogant pour plaire à Thao... Sa disparition était prévisible.

Mais il était là pour travailler... Et pas uniquement. Son rapport d'aujourd'hui était différent des autres pour deux raisons. Tout d'abord, Thao venait de rentrer d'un voyage et donc les faits à lui relater allaient être plus nombreux. De plus, il avait quand même quelque chose à demander. Première fois depuis sept ans, Gabriel d'Essex allait demander un service à son maître. Et en plus, ce n'était pas pour lui. Mais cela allait venir plus tard. Toute conversation avec le chef se transformait bien vite en une joute oratoire de la plus haute compétition. Mais sous sa soumission, Gabriel restait un homme intelligent et, surtout, plus âgé que Thao, ce qui lui laissait un petit avantage pour compenser son état d'esclave. Enfin, d'esclave de plein gré et pouvant devenir un client un jour...

Un fin sourire se dessina sur les lèvres pâles du professeur. Un sourire amusé, mais subtil. Soumis? Bien sûr, la plupart des hôtes ne l'étaient pas à ce point, car ils ne voyaient pas souvent Thao. Car si Gabriel n'en avait que faire du bureau luxueux ou de la richesse auxquels sa famille étaient habituée depuis fort longtemps, il servait Thao par reconnaissance et une certaine forme d'attachement. Impensable pour ses parents aristocrates, mais leur héritier savait qu'il était difficile de rester supérieur, après tout ce qu'il avait vécu... Il répondit, s'installant face à son supérieur et le fixant dans les yeux.

"J'en suis ravi. Je sais à quel point vous n'aimez pas être ennuyé, je fais de mon mieux pour éviter cela..."

Oui, lui faire perdre son temps pouvait coûter gros. Mais tant qu'il se sentait diverti, il savait s'écarter des affaires, tout en guettant une occasion de revenir à la charge. Son sourire se fit quelque peu plus satisfait. Il allait jouer, ne fut-ce qu'un peu, le jeu et continuer sur cette remarque destinée à asseoir une autorité déjà omniprésente...

"Je vois. J'ignorais qu'il y avait une raison pour me tuer, mais je vous remercie de votre clémence, Thao-sama."

Il n'y avait aucune clémence, juste du pragmatisme glacial et ils le savaient tous les deux. Et si Gabriel se permettait d'utiliser le prénom de son supérieur, c'était bien parce que, depuis le temps, son dévouement ne faisait plus aucun doute et il pouvait avoir droit à l'un ou l'autre privilège insignifiant. Enfin, il n'était là que question de prestige. Dire "Thao-sama", à la place de "Fan-Jiang-sama" ne changeait fondamentalement rien à leurs vies, mais c'était un peu comme tutoyer Dieu, ça en jette tout plein et crée une atmosphère propice au travail et à la collaboration.

Ah! Le travail... Allons-y donc. Gabriel sortit son carnet actuel, l'ouvrit et s'adressa encore à son maître.

"J'ose espérer que votre voyage était couronné de succès. Cependant, plusieurs points nécessitent votre attention, si je peux me permettre..."

Et il laissa sa phrase en suspend. Thao avait sans doute une remarque ou une question bien précise, ou n'ayant rien avoir avec le sujet, à lui formuler. Et il savait qu'il fallait donc attendre que cela se fasse et non se lancer dans l'énumération des choses et problèmes, pratiquement tous étant déjà résolus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andd.forumactif.com/forum.htm
Thao Fan-Jiang
if you don't respect the boss, he'll turn u into a slut ♥
avatar

Nombre de messages : 44
Age : 33
Localisation : Au plus profond de mon bureau.
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: Rapport Hébdomadaire I [Notre Patron^^]   Mer 1 Juil - 20:42

Thao appréciait enregistrer chacun des réflexes de ce diamant brut devant le ton froid sortant de ses lippes, et-ce depuis que le professeur comptait parmi ses hommes. Son personnel particulier. Depuis sept longues années, son plaisir restait grand à le tester à chacune de ses entrevues. Son parler, les gestes émis, le mouvement de ses lèvres désirables. Tout en quelques sortes attisaient le dragon qui dormait en son sein. Et la notion de jeu. Une manière de jouer les confortant à garder un self-control hors d'atteinte pouvant les amener droit dans une tombe prochaine en toute perte de ce trait de caractère important dans le monde des affaires. L'irresponsabilité, l'enfantillage amenaient aux portes des limbes. Aucun ne l'ignorait et Gabriel restait bien placé pour connaître la dangerosité de son employeur. Mêlé à sa connaissance de son implacabilité pour toute bévue commise ...Le sort réservé en ce cas restait loin d’être louable. Malgré la fausseté de son apparence efféminée.

Les mains jointes, Fan-Jiang se félicitait intérieurement de voir la façon de réagir de son professeur. Tant de stoïcisme en réponse à son visage de marbre le satisfaisait de le posséder dans sa collection de joyaux. Une pièce rare qu’il serait dangereux de le déposséder amenant bien vite son courroux. Ses prunelles d’aciers discernaient au millième de secondes le langage du corps du lord obéissant à son ordre de s’asseoir au fauteuil libre. Sans se montrer indélicat. Enfin installé, la conversation commencerait réellement entre ce duo d'esprits malins. Le Propriétaire attendit patiemment que le tête à tête ne commence. Et son attente fut de courte durée avant que des mots emplis de soumission ne sortent de la bouche de son professeur. Touchant doucement les limites de sa patience. L’air froid de son faciès empêchait la découverte de son changement d’humeur devant ce trop plein de véhémence. Même si les paroles énoncées exprimaient un fait existant. Il n’aimait pas qu’on lui fasse perdre son temps. Sondant les prunelles ambres de son employé, la perle de Chine répondit flegmatiquement.


« C’est un fait. Je n’apprécierai jamais qu’on me fasse perdre mon temps pour des choses risibles ou futiles. Le sourire amusé disparu laissant présager des propos reflétant son esprit implacable. Me le faire perdre en sachant qu’il m’est précieux est un risque de découvrir les rivages de mon impatience. Cela va de soit pour toi Gabriel. Mais, tu n'as encore jamais commis cette erreur grossière. Pour cela je t'accorde une certaine.... "Confiance". »

Il est rare d’entendre pareil terme sortant des lippes du maître de ce lieu sentant le luxe de la débauche. Donnant toute l’ambiguïté à la relation qu’entretenait le Chinois et l’Anglais. L’empêchant de savoir comment ces billes de verres oblongues le voyaient. Comme un animal ? Un bijou ? Ou autre encore ? Une réponse judicieuse à trouver. Devenant silencieux, Thao se contentait de ouïr les dires de son personnel. Répondant par un sourire à la réplique concernant sa clémence. Étant simplement le fruit de son refus de perdre un élément important et difficilement remplaçable. Pourtant cela n’empêcha pas sa dextre d’attraper rapidement un kunaï protégé entre une gaine de cuir attachée à sa cheville et le lancer. L’arme blanche rasa la joue, provoquant des perles carmins roulant sur la peau. Finissant sa course dans le mur. Rien n’aurait pu prévenir de son attention. Le Gérant étant un homme insondable.

Se relevant sans attendre de réponse, ses pas l'approchèrent de Gabriel. Réduisant la promiscuité éventuelle existante à chacune des réunions offerte par le bureau d'ébène. Permettant à son odorat de goûter à son parfum interdit pour la première fois. De cette cascade soyeuse noir de jais chatouillant son nez tandis que la bouche tentatrice du maître s'approchait du lobe d'oreille. Son souffle caressa sa peau avant que son timbre de voix glacial ne résonne.


« Ennuyeux ainsi que la réunion qui vint ensuite. Me mettant dans un tel état d'agacement que ton trop plein de soumission me las, Gabriel ... Je ne suis pas d'humeur à jouer. Son index ramassa la vie maculant l'épiderme de son employé avant de susurrer. Prends cela pour une mise en garde la prochaine fois d'agir d'une autre manière quand tu sentiras que le moment n'est pas propice à tant de véhémence. Te protégeant de mon ire qui pourrait se révéler dévastatrice. »

Sur cet entrefaite, Fan-Jiang mordit l'oreille d'une façon connaisseuse avant que ses lèvres ne s'approchent de ses consœurs. Alors qu'elles allaient se toucher pour un baiser passionné, un écart se créa intentionnellement. Il aimait jouer et cela se voyait sur le sourire qui commençait à apparaître sur son visage. L'héritier de l'Hypnotic Poison appréciait insuffler le chaud et immédiatement le froid. Une touche de sadisme pervers qui rendait particulièrement fou les rares bienheureux à avoir profiter de sa couche. Bien sûr, en dominé. Ceci se comptant sur une unique main ...

Se détournant comme si de rien n'était, de sa démarche élégante le Prince récupéra son arme blanche. La rangeant parmi une dizaine de ses semblables. Attirant l'œil du professeur qui verrait le Boss comme une arme à lui seul. Reportant son attention sur son diamant brute, Thao finit par dire.


« Je veux bien t'accorder l'attention que tu me demandes. Fais en sorte que je ne regrette pas d'agir ainsi, Gabriel. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rapport Hébdomadaire I [Notre Patron^^]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rapport Hébdomadaire I [Notre Patron^^]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» rapport de bataille apocalypse
» Rapport sur les abus de droits humains en 2004-2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: SHINJUKU NI-CHOME >> HYPNOTIC POISON :: *{ L'Hypnotic Poison. :: Bureau de Thao Fan-Jiang-
Sauter vers: