.RPG Yaoi classé NC-17 : 10 lignes min par post.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [...Douce promenade...]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hiruki Kuryu

avatar

Nombre de messages : 25
Localisation : [...Dans un endroit sombre...]
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: [...Douce promenade...]   Jeu 18 Juin - 12:55

Le soir. Moment le plus triste mais étrangement le plus magnifique de la journée… Tout est sombre et paisible, rein n’a plus de forme dans la nuit d’encre et pourtant on s’y sent bien, même si certains songes viennent nous hanter. Puis, un nouveau jour de 24 longues heures de torture est achevé et on se dit que demain sa recommence.

«Je suis épuisé… »

Il déambulait dans la longue allée bordé de fleur, de sa démarche gracieuse et bien assuré. Sa belle crinière noire bougeant au gré de ses mouvements et de la douce brise d’une soirée de printemps. Le jeune homme s’assit lestement sur l’herbe, et y allongea son corps d’albâtre. Des frissons parcoururent son échine au contact de l’herbe fraiche sur sa nuque blanche. Il ferma les yeux, se perdant dans les ténébreux couloirs de sa conscience.
C’était son troisième jour dans cet endroit nommé l’ Hypnotic Poison. Il le détestait déjà, jamais il ne pouvait être seul, il y avait du monde partout… C’était un de ses rares moments de répit mais il ne durerait pas longtemps. Jouer la comédie et sourire devant les gens n’est pas facile, et Hiruki n’y parvient pas… Mais bon, c’est dure quand on à pas sourit depuis des années.

« J’aurai du réfléchir avant de venir ici… »

Il rouvrit les yeux entendant des bruits, pour vu que ses gens qui rigole et s’agite ne viennent pas dans le jardin… Hiruki avait encore besoin de rester seul, au calme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sosil Sari
~ Danseur - Contorsionniste ~
~ Danseur - Contorsionniste ~
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 26
Localisation : Up side down
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Ven 19 Juin - 19:28

    Cela faisait peu de temps que Sosil travaillait régulièrement au Black Mambo mais il sentait déjà qu'il pourrait y travailler des années sans jamais s'en plaindre. Il avait presque l'impression d'être normal par opposition à un travailleur clandestin mineur. Bien sûr il aurait préféré danser sans avoir à ôter ses vêtements mais au fond, ça ne le dérangeait pas. Il n'y avait que ces regards... Il honnissait la concupiscence plus que tout, sans aucun doute.

    Sur le podium, il se donnait à fond ou plus exactement, il faisait ce qu'il faisait de mieux: se fondre à la musique et l'épouser. Un spectateur le regardant vraiment, et pas seulement du coin de l'œil entre deux bavardage futile avec un hôte, en serait facilement arrivé à se poser la question de savoir si la musique n'émanait pas directement du corps du jeune arabe. A vrai dire, elle le transperçait et pour lui, rien d'autre n'existait que la mélodie et l'espace scénique. Une façade demeurai, son visage figé et neutre, mais il s'oubliait.

    Le retour à la réalité n'était pas toujours immédiat. Difficile n'étant pas le mot mais il lui fallait un certain temps pour reprendre pleinement conscience du monde. L'air toujours absent, Sosil quittait le podium et respirait calmement quelques minutes avant de boire un peu d'eau et d'aller sous la douche. Il aurait aimé ne jamais avoir à descendre et pouvoir danser éternellement, ce qu'il ressentait alors était tellement... indescriptible.

    Ce jour là, Sosil quitta la douche en s'essuyant les cheveux. Il n'y avait pas une forte notion de pudeur dans les loges des danseurs, sans doute parce qu'il s'agissait d'un club de striptease. Il n'eut donc aucun scrupule à se diriger nu vers l'endroit où il avait laissé ses affaires. Il n'avait pas envie de quitter l'Hypnotic Poison tout de suite... Il avait fini sa journée - ou sa soirée selon les points de vue - et aurait dû retrouver la rue. Étrangement, il n'était pas tenté. Ayant entendu beaucoup de bien du jardin du complexe, c'est donc naturellement qu'il s'y dirigea, son sac sur l'épaule.

    Il dénotait sans doute avec le décor et l'atmosphère de luxe régnant dans l'endroit. Il n'avait pas vraiment de moyens, avec le temps ça changerai, il était bien payé ici donc en économisant... Mais pour l'instant, il en était réduit à chiner des vêtements de seconde main dans les friperies. C'est donc avec un jean un peu élimé et un pull de survêtement sous une veste en jean - usée également - qu'il déambulait dans le jardin. On ne lui avait pas menti, c'était vraiment magnifique. C'était la première fois qu'il visitait un jardin japonais aussi vaste à la vérité. Il évitait soigneusement les autre promeneurs - rarement seuls - et il se retrouva involontairement dans un coin isolé. Pourtant, il n'avait rien à envier aux autres parties du jardin.

    Sosil se sentait bien ici même s'il y faisait un peu froid. Pris d'une soudaine nostalgie, il s'assit sur un banc non loin de l'endroit où, sans qu'il ne s'en soit rendu compte, Hiruki était allongé. Il ne lui fallu qu'une seconde pour trouver dans son sac ce qu'il y cherchait: une boite. Une simple boite en bois, même pas sculptée mais à voir la façon dont il la manipulait, elle devait contenir un trésor. Et c'était bien le cas car il en sortit un collier sertit d'une pierre bleue. Prenant garde à ce que personne ne le voie - pour rien au monde il ne voulait que l'on sache qu'il avait en sa possession une si belle pièce d'artisanat - il l'admira, l'air recueillit. A voix haute, il dit quelques mots de bénédiction dans sa langue natale. Par l'intermédiaire du collier et de ses souvenirs, il souhaitait une vie encore longue et heureuse à sa mère. C'était elle qui le lui avait donné avant qu'il ne parte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albino-house.kazeo.com/
Hiruki Kuryu

avatar

Nombre de messages : 25
Localisation : [...Dans un endroit sombre...]
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Sam 20 Juin - 11:52

Hiruki détourna son regard gris profond des silhouettes bruyantes qui s’éloignaient à présent et le posa sur une personne qui s’approchait du banc non loin de lui, il ne l’avait pas entendu avant car il était drôlement silencieux. Il le regarda s’asseoir et l’entendit ouvrir quelque chose et chuchoter des paroles incompréhensibles, sans doute dans une langue étrangère. Ruki ne parlait que 3 langues : le japonais, l’anglais et le français.
Ne distinguant pas le visage de Sosil, il n’aurait pu déterminer s’il l’avait déjà croisé dans l’Hypnotic Poison. Ne le voyant pas bouger et espérant qu’il ne l’apercevrait pas, Ruki reposa sa tête dans l’herbe.

Tout à coup, un objet brillant attira son œil et il se redressa, l’homme assit sur le banc tenait entre ses doigts une chose scintillant aux rayons de la lune argenté. Il poussa alors un long soupir et se tapit dans l’ombre tel un félin guettant une proie, pour ne pas être repérer par l’individu et rester tranquille. La curiosité ne l’avait pas poussé à aller voir ce que tenait l’employé dans ses mains, comme la plupart des gens l’aurait fait. Ce n’est pas dans sa nature car Hiruki n’a point l’habitude d’aller vers les autres.

Il se mit alors à penser et le visage de son frère s’imposa à lui. Cela faisait longtemps que ses pensées n’étaient pas allées vers lui. Il sourit, malgré le nombre d’année qui s’était écoulé depuis son décès, les traits de se magnifique visage que Hiruki avait tant aimé et continué à aimé étaient toujours aussi clairs dans son esprit.

A nouveau, la brise souffla, plus fraiche encore qu’auparavant et caressa la peau exsangue de l’hôte. Des frissons parcoururent son corps aux courbes gracieuses et l’ arrachèrent à ses songes…

Bientôt il faudrait qu' il rentre pour aller se reposer, à moins qu' il ne s' endorme ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sosil Sari
~ Danseur - Contorsionniste ~
~ Danseur - Contorsionniste ~
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 26
Localisation : Up side down
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Dim 21 Juin - 16:36

    Sosil était pratiquement persuadé que si quelqu'un le voyait en possession de ce collier, lui un sans-le-sou, on l'accuserait de l'avoir volé. En tout cas, on risquait de le lui prendre et il ne désirait pas en être séparé. Le jeune danseur avait été voleur oui, en Algérie et un peu en France mais il n'avait jamais été fourbe au point de voler un bijou. Il avait volé dans les magasins pour manger, avait peut-être dérobé quelques portefeuilles à des touristes imprudents mais s'était limité à ça et avait toujours beaucoup prié pour demander pardon même s'il savait que le meilleur moyen pour être absout de ses péchés était de ne pas en commettre.

    Alors que la lumière de la lune se brisait sur l'or poli enserrant la pierre et que le reflet lui piquait l'œil, Sosil senti le remord frôler son cœur au souvenir de cette époque révolue. Un remord mêlé de nostalgie car même si à cette époque là il était voleur et pécheur, il était dans son pays. Maintenant, sur ce banc, il était à l'autre bout du monde, où jamais il n'aurait dû se trouver si le destin avait suivit son court sans heurt. Finalement, il n'avait suffit que de cette nuit de perdition pour tout bouleverser...

    "Je n'étais pas prêt pour être seul Ibeb... Vous êtes partit beaucoup trop tôt..."

    Parlant pour lui-même, il utilisait encore sa langue natale, la langue tamazight mais il était bien inutile de la maitriser pour ressentir l'affection que le danseur avait encore pour son maître décédé. Sosil serra le collier dans sa paume. Il aurait aimé pouvoir le porter pour sentir toujours ce morceau de sa terre contre sa peau mais il savait que c'était impossible. Il avait tant de fois été sur le point de maudire Karim dont la lubricité et la rancœur avait sans doute été à l'origine de tout - ou alors était-ce la faiblesse du jeune chamane qui ne s'était pas méfié de lui ? - mais Ibeb lui avait toujours apprit qu'il n'existait qu'un seul destin, que nul ne pouvait le prévoir. Alors, si Sosil était maintenant loin de tout ce qu'il chérissait, il devait certainement y avoir une raison et Karim n'avait donc été qu'un instrument inconscient. Comment lui en vouloir dans ces conditions ?

    Un sanglot coincé dans la gorge, Sosil rangea enfin le collier de sa mère et sortit cette fois un épais bâton d'encens. Depuis qu'il était arrivé, il n'avait vu personne approcher, il pourrait sans doute brûler cet encens et prier sans déranger personne. Il bénit le bâton dans un geste quasi automatique tant il avait été répété et, cachant son sac sous un buisson près du banc, il se leva et s'avança entre les feuillages pour trouver un coin propice à la prière. En plus de son bâton, il ne portait qu'un briquet bon marché dans sa poche de jean.

    C'est alors qu'il le vit.

    Il n'avait gardé ses baskets que parce qu'il faisait trop frais à son goût pour laisser ses pieds nus dans l'herbe humide mais dans la crainte de marcher sur un massif, Sosil avançait les yeux rivés au sol. Il ne fut pas long à tomber sur Hiruki. Un homme d'une grande beauté et superbement vêtu était couché dans l'herbe à ses pieds. Son bâton d'encens à la main, Sosil n'hésita pas longtemps avant de s'accroupir doucement à ses côtés.

    "Tout va bien ?" demanda-t-il à voix basse dans un japonais malhabile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albino-house.kazeo.com/
Hiruki Kuryu

avatar

Nombre de messages : 25
Localisation : [...Dans un endroit sombre...]
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Dim 21 Juin - 19:16

Profitant du calme reposant de la nuit, Hiruki se laissait enivrer par les odeurs des nombreuses fleurs de ce magnifique jardin au style nippon. Respirant à plein poumon, il s’ exercait à détendre tous les muscles de son corps comme, par le passé, les gens lui ayant enseigner les arts martiaux, lui avait appris. Tout doucement, un léger brouillard l’ envahit et il l’ acceuillit comme un homme au bucher aurait reçu un délai de quelque jour avant de bruler.
Alors, qu’ il s’ enfoncait dans son inconscient pour perdre définitivement toute notion du temps et de la réalité, une voix inconnu le rappela à ce qu’ il avait quitté.

"Tout va bien ?"

Hiruki ne sursauta pas, comme la plupart des personnes auraient fait. La maitrise de lui étant un de ses point fort car étant un ancien tueur talentueux. Il ouvrit lentement les yeux dévoilant de magnifiques pupilles grises tel un profond océan. A genou prés de lui, se tenait un beau jeune homme de type étranger. Son visage était d’ une beauté particulière du fait sans doute de ses origines. Sa peau était foncé et d’ un teint lumineux comparé à la paleur de l’ hôte. La voix de l’ employé résonnait encore dans la tête du jeune homme, et il remarqua son accent particulier et ses petites difficultés à prononcé le japonais clairement. Ruki continua à observer l’ homme qui se tenait prés de lui, pendant encore un long moment. Ceci pouvait parraitre déplacer mais c’ est ainsi que Hiruki avait toujours procédé dés qu’ une personne s’ approchait de lui.

« Pourquoi sa n’ irait pas ? »

Sa voix était dure et son visage n’ avait aucune expression… Comme il était toujours face à un inconnu. Se sentant en position d’ infèriorité et appréciant peu il se redressa lestement et se releva dans un bon gracieux. Toisant bel inconnu avec hostilité il attendait une réponse…

« Ce n’ est pas possible, on ne peut jamais être tranquille… »

Pensa t’ il, mais il n’ en laissa rien paraitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sosil Sari
~ Danseur - Contorsionniste ~
~ Danseur - Contorsionniste ~
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 26
Localisation : Up side down
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Lun 22 Juin - 15:58

    Même si cela ne dura que quelques instants, Sosil admira l'homme. Il ne se posa pas de question du style ce qu'il faisait à l'Hypnotic Poison par contre il s'était inquiété en le trouvant couché au sol, les yeux clos et sa peau si pâle. Cependant, il s'était vite avéré que l'homme allait en réalité très bien.

    Sosil le quitta pas son visage du regard quand Hiruki se leva et suivit son mouvement. L'hôte était plus grand que lui, il devait lever un peu la tête pour le regarder. Le chamane ressentit sans mal toute l'hostilité qu'il avait à son égard et se sentit vexé. Il avait simplement voulu l'aider, pensant que quelque chose n'allait pas. Cependant il ne ferai pas de problème. Dans l'état de nostalgie et de recueillement dans lequel il se trouvait, il n'aspirait lui-aussi qu'au calme et à la sérénité.

    Il leva une main entre eux comme pour assurer une distance.

    "Pardon, je veux pas déranger." Il baissa les yeux, comme par humilité. "Avez un bon soirée monsieur."

    Et sans l'importuner d'avantage, il s'éloigna, suivant le chemin qui l'avait mené ici un peu plus loin dans la végétation. A peine quelques pas suffirent pour qu'il se sente seul de nouveau et il s'agenouilla. Avec le même geste que précédemment, il bénit le carré de sol et y planta son gros bâton d'encens. Il l'alluma, souffla la flamme pour le laisser se consumer lentement et joignant enfin les mains, commença à prier.

    Il lui semblait que cela faisait une éternité qu'il n'avait pas prié de cette manière et il en avait grand besoin. N'ayant pas de logement, il n'avait pas souvent - voire jamais - la possibilité de méditer pendant plusieurs heures. Ca lui manquait beaucoup, comme si les tensions s'accumulaient dans son corps sans qu'il puisse les évacuer. Il allait parfois dans les temples mais même là bas, il ne pouvait pas réellement pratiquer la contorsion méditative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albino-house.kazeo.com/
Hiruki Kuryu

avatar

Nombre de messages : 25
Localisation : [...Dans un endroit sombre...]
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Lun 22 Juin - 21:24

Le bel étranger sembla un peu destabilisé par l' attitude un peu désagréable d'Hiruki. Lui aussi se releva et assura une proximité lointaine à l' encontre de l' hôte, ceux qui était normal vu son comportement.

"Pardon, je veux pas déranger."

Dit il de ses étranges mais jolies intonations. Sosil paraissait géné et Ruki allait lui assurer que ce n' était rien mais il n' en eut pas le temps.

"Avez un bon soirée monsieur."

Il s' éloigna rapidement et le jeune homme le suivit des yeux quelque peu hébété par sa réaction craintive et son regard fuyant.

"Il c'est sans doute inquiété lorsqu' il m'a vu allonger par terre... Et moi je..."

Sans réfléchir, Hiruki emprunta le même chemin que l' employé et le retrouva vite caché dans la végétation. De l' encens brûlé dégageant une agréable odeur,se mêlant à la végétation luxuriante du beau jardin. De loin, ne fesant aucun bruit, tel un chat tapit dans l' obscurité presque impénétrable de la nuit, il l' observait. L'homme était en train de prier, une prière particulière, sans doute en relation avec ses origines dont l' orphelin ignorait tout. Il ne voulait point le déranger durant ce moment spirituel et surement important pour lui, l' hôte attendrait donc la fin de la prière de l' inconnu pour "s' excuser" de son comportement impoli. Ruki inspira à plein poumon les fragances ambiante qui lui procurèrent une sorte de bien être.
Malgré cette sensation agéable de détente par l' odorat, une question trottait dans la tête du beau jeune homme, comment allait il l' aborder vu son manque d' habileté à ce genre de pratique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sosil Sari
~ Danseur - Contorsionniste ~
~ Danseur - Contorsionniste ~
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 26
Localisation : Up side down
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Jeu 25 Juin - 14:10

[Pardon pour l'attente, j'ai été un peu occupée IRL ces derniers jours]

    Sosil entendit Hiruki le suivre mais comme il ne semblait pas vouloir le déranger, il sembla ne pas le remarquer. Assis sur ses talons, il pria en silence pendant plusieurs minutes, longues, longues minutes car quand il s'interrompit enfin, le bâton d'encens était presque entièrement consumé. Ses effluves parfumaient l'air ambiant à plusieurs mètres à la ronde. Sosil rouvrit les yeux, inspira profondément une bouffée de fumée d'encens qui aurait fait tousser n'importe qui n'y étant pas habitué puis avec un petit geste, il laissa le bâton fini sa combustion et se releva.

    Il était un peu engourdit et il s'étira pour se détendre les muscles avant de se tourner pour faire face à Hiruki. Le chamane se demandait pourquoi il l'avait suivit si, comme il avait cru le comprendre, il ne voulait pas de compagnie mais ça ne le dérangeait pas. Il ne lui en voudrait pas pour si peu même s'il avait commencé par se sentir vexé par sa réaction.

    "Je peux aider ?" demanda-t-il avec un sourire.

    Ce moment spirituel lui avait fait du bien, il se sentait en paix avec tout ce qui l'entourait, c'était un état qu'il appréciait tout particulièrement. Qu'importait qu'Hiruki ait été impoli un peu plus tôt, Sosil ne s'en souciait plus. ayant un peu froid, il boutonna sa veste et enfonça ses mains dans ses poches avant de s'approcher de l'hôte. Ils pouvaient parler en marchant et Sosil voulait récupérer son sac avant que quelqu'un ne trouve sa cachette. Par son attitude, il invita le jeune homme à le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albino-house.kazeo.com/
Hiruki Kuryu

avatar

Nombre de messages : 25
Localisation : [...Dans un endroit sombre...]
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Ven 26 Juin - 12:24


[Pas de problème!^^]

Sosil pria durant un nombre de minutes indéterminées mais Hiruki ne s’ennuya pas, profitant de l’odeur agréable de l’encens qui enivrait les lieux les plongeant dans une ambiance étrangement paisible. De plus, le calme régnant à peine dérangé par les respirations était d’un extrême repos.
Enfin, l’employé ayant finit sa prière se releva et se tourna vers l’hôte qui comme tout à l’heure avait une expression figé et une posture hostile n’invitant pas à se rapprocher.

"Je peux aider ?"

La voix du bel étranger brisa la quiétude de façon douce et l’orphelin ne répondit pas de suite cherchant des mots pour justifier son comportement et sa présence ici. Sosil s’approcha du jeune garçon qui eut un léger mouvement se recul, de façon à laisser une distance entre eux comme par « sécurité ». Voyant que l’inconnu se mit à marcher, Ruki le suivit à quelques pas derrière lui.

« Pardon pour tout à l’heure… J’ai du vous paraitre très impoli mais j’étais perdu dans mes pensées et vous m’avez surpris… »

Sa voix c’était faite affable et un sourire dévoilant des dents telle la porcelaine, traversa son visage, aussi rapide qu’un courant d’air. Maintenant qu’il avait présenté ses « excuses », qui ne sont pas son fort, et son minois pris des airs intrigué et interrogateur.

« Dites moi, vous venez de quel pays et que faites vous ici ? »

Ses questions avait été direct même un peu brutal et il était à présent piqué d’une réelle curiosité, ceux qui était rare surtout quand il s’agissait d’un inconnu. En général, les contacts avec d’autres personnes il les évitait aisément, préférant être seul mais la, l’accent particulier du jeune homme et sa prière avait éveillé un intérêt chez Hiruki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sosil Sari
~ Danseur - Contorsionniste ~
~ Danseur - Contorsionniste ~
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 26
Localisation : Up side down
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Sam 27 Juin - 20:11

    Sosil écouta ses excuses qu'il jugea honnêtes mais inutiles et lui sourit gentiment. Son cerveau se mit en branle pour formuler une phrase correcte. Il mit donc un peu de temps à répondre.

    "Ce n'est rien. J'ai déjà oublié." assura-t-il. "C'est moi je m'excuse pour avoir surprit. Je voulais pas faire peur." fit-il sincèrement.

    Ayant rejoint le banc sur lequel il avait été assis un peu plus tôt, Sosil fouilla sous un buisson et en tira son sac. Rapidement, il vérifia que personne n'y avait touché et le mit sur son épaule. Plus rien ne le retenait plus à l'Hypnotic Poison pour ce soir et il était bien content d'avoir, en la personne d'Hiruki, un prétexte pour s'attarder en ces lieux. Il ne se fit donc pas prier pour répondre à ses questions même si elles était un peu brutales.

    "Je suis danseur ici monsieur. Je m'appelle Sosil et je suis de l'Algérie. C'est pour ça, je parle pas bien bien japonais..." ajouta-t-il d'un air désolé.

    Cela faisait des années maintenant qu'il vivait dans un environnement dont il parlait mal la langue. En quittant ses montagnes, il ne connaissait que l'arabe classique que sa mère lui avait enseigné et il se débrouillait pas trop mal. Il lui avait fallu peu de temps pour devenir complètement bilingue. En revanche, en France et au Japon, c'était une autre histoire. Au début c'était très fatiguant de devoir réfléchir en permanence pour comprendre ou dire quoi que ce soi mais il avait fini par s'y habituer.

    "Est-ce que... vous travaillez ici ?" demanda-t-il avec quelque hésitation.

    Si c'était un client, il risquait de mal le prendre mais s'il était un hôte, il n'avait peut-être pas envie d'en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albino-house.kazeo.com/
Hiruki Kuryu

avatar

Nombre de messages : 25
Localisation : [...Dans un endroit sombre...]
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Lun 29 Juin - 10:49

Sosil accepta les piteuses « excuses » du jeune hôte sans aucune mauvaise fois, bien au contraire. Il paraissait être un garçon paisible et son physique lui donnait une étrange pureté. Hiruki le suivit et attendit qu’il s’asseye sur le banc pour en faire de même. La soirée avait encore perdu de sa chaleur, mais, cette fraicheur ravissait l’orphelin, contrairement à la moiteur suffocante et l’ambiance écœurante de l’endroit ou Ruki était condamné à errer. Malgré les questions plutôt indiscrètes, compte tenu de la rencontre toute nouvelle des deux hommes, Sosil y répondit très gentiment.

"Je suis danseur ici monsieur. Je m'appelle Sosil et je suis de l'Algérie. C'est pour ça, je parle pas bien bien japonais..."

Ruki acquiesça d’un mouvement de tête, ne formulant aucune réponse à voix haute car il réfléchissait. Ce très beau jeune homme était belle et bien étranger. L’inconnu prit un intérêt nouveau aux yeux d’ Hiruki après la révélation sur ses origines. Ce dernier, ayant une piètre connaissance du monde et des cultures orientales, il serait très intéressant de parler avec lui. Le jeune garçon ayant du mal avec les relations humaines, il était content de rencontrer quelqu’ un qui pouvait lui apprendre quelque chose.
Pour quelqu’un dont le japonais n’était pas sa langue natale il se débrouillait bien. Une autre pensée traversa l’esprit de Ruki : Sosil était il heureux de vivre au Japon…

"Est-ce que... vous travaillez ici ?"

Cette question hésitante l’arracha à ses réflexions sur le bel inconnu et il s’éclaircit la gorge avant de répondre.

« Hum, je trouve que vous vous débrouillez bien pour parler japonais. Surtout, que je suppose que vous n’avez pas pris de cours pour apprendre ? »

Sa dernière phrase n’était pas raiment une question amis plutôt une affirmation de quelque chose qui semblait évident.

« Moi… Je m’appelle Hiruki et je travaille en temps qu’hôte depuis peu… »

Son ton était dur et le mot « hôte » resta coincé dans la gorge de Ruki. Ce mot ne servant qu’à « embellir » le statut de prostitué… Ne voulant pas que Sosil s’attarde sur lui, il enchaina sur les premières questions qui lui vinrent.

« La danse et une passion pour vous ? Ou avez-vous appris à danser ? »

Sa voix c’était adouci et était devenu la mélodie agréable qu’elle pouvait être s’il le désirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sosil Sari
~ Danseur - Contorsionniste ~
~ Danseur - Contorsionniste ~
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 26
Localisation : Up side down
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Mar 30 Juin - 23:42

    Sosil pour sa part n'aimait pas beaucoup la fraicheur ou plutôt ne l'appréciait pas. Chez lui, quand la nuit tombait et la température avec c'était toujours un soulagement mais maintenant il était las d'avoir froid en permanence. Il supportait donc très bien sa veste sur ses épaules et n'aurait même pas dit non à une épaisseur supplémentaire. Cependant, il ne lui serait pas venu à l'idée de s'en plaindre autrement que dans le secret de son esprit.

    Il apprécia le compliment sur sa maitrise du japonais. Sans fausse modestie il savait qu'il ne se débrouillait pas trop mal mais était encore insatisfait de son niveau.

    "J'ai appris un peu avec un ami, avant de venir ici. Et puis après je suis obligé de écouter, de parler, alors j'apprends petit à petit."

    Mais en entendant la réponse à sa question, Sosil regretta de l'avoir posée. Il y avait des personnes que cela ne dérangeait pas d'en parler cependant Hiruki n'était visiblement pas de ceux là. Sans mal, il accepta silencieusement de ne plus aborder le sujet et répondit à son interlocuteur.

    "J'ai appris au pays, depuis tout petit. J'ai toujours aimé ça, je suis content d'en vivre maintenant."

    A défaut d'en être fier. Il en aurait été fier s'il avait été danseur n'importe où mais pas dans une boite de striptease, pas dans une maison de vices. Il aurait pu tomber plus mal. Même s'il s'était toujours refusé à la prostitution, il avait été voleur et dealer pendant quelques temps. Au moins, malgré qu'il s'agisse d'une maison de perdition, il gagnait sa vie honnêtement.

    N'osant pas aborder le sujet du métier de l'hôte, et ne sachant pas trop comment poursuivre sans être indiscret, il se trouva un peu bête.

    "J'espère que je n'ai pas trop dérangé plus tôt. Peut-être voir prier ici c'était surprisant..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albino-house.kazeo.com/
Hiruki Kuryu

avatar

Nombre de messages : 25
Localisation : [...Dans un endroit sombre...]
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Mer 1 Juil - 13:04

Sosil, comme auparavant répondit aux interrogations du jeune hôte sans broncher. Hiruki aimait bien son accent particulier et ceci ne le dérangeait pas du tout qu’il ait des lacunes à parler le japonais, si le beau danseur entendait Ruki parlait l’anglais, il se moquerait de lui. L’orphelin se rendit aussi compte qu’il était détendu, ce jeune homme était vraiment d’une compagnie agréable et avait quelque chose d’apaisant qui inspiré à la tranquillité et mettait à l’aise.

Sosil avait appris à danser dans son pays natale c’était donc très important pour lui. Il avait la chance d’avoir une vraie passion, quelque chose qui lui tenait à cœur et dont il pouvait vivre. A l’opposé, Hiruki n’avait pas eut la chance de se découvrir une quelconque exaltation pour une activité. La vie ne lui avait pas permis… Bien sûr, il aimait lire, écrire, écouter de la musique, regarder du théâtre,… Car ceci était la base de la culture que son mentor, Ichiru, lui avait inculqué. Mais, il aurait bien aimé être un acteur de théâtre ou un joueur de batterie…

"J'espère que je n'ai pas trop dérangé plus tôt. Peut-être voir prier ici c'était surprisant..."

A nouveau, les paroles du jeune homme l’avaient arraché à sa rêverie irréaliste… Comment pouvait-on espéré de telles choses quand on a les mains souillé de sang…

« Non, c’est juste que vous m’avait surpris… J’étais… Disons… Perdu dans mes pensées. »

Son ton avait perdu toute dureté et il sourit à son vis-à-vis.

« Vous voir prier ici n’est pas très surprenant. C’est un bel endroit et c’est aussi très calme. »

Il avait insisté sans prétention sur le mot « surprenant » pour que l’inconnu remarque son erreur.

« J’aime beaucoup l’odeur de l’encens que vous avez utilisé tout à l’heure, c’est quoi ? »

Encore une question pour pas que l’attention de Sosil se pose sur lui mais aussi par intérêt d’ en apprendre plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sosil Sari
~ Danseur - Contorsionniste ~
~ Danseur - Contorsionniste ~
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 26
Localisation : Up side down
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Ven 3 Juil - 23:03

    L'anglais était un mauvais exemple, Sosil ne le parlait pas du tout. En tout et pour tout, il parlait tamazight, arabe, français et japonais. Et encore dans les deux dernières, il était loin d'être au point. Il entrouvrit légèrement la bouche en se rendant compte de son erreur de vocabulaire. Ce n'était pas "surprisant" ? Etrange... A voix basse, il répéta le mot correct et hocha la tête.

    "Merci. Pour le mot" fit-il.

    Il sourit quand il lui dit que ce n'était pas surprenant. Tant mieux, il ne voulait se faire regarder de bais. C'était vrai que l'endroit était propice à la prière. C'était sans doute pour la même raison qu'avant que Sosil ne le dérange, Hiruki profitait du calme dans la solitude. Il se sentit un peu coupable de l'avoir dérangé alors que l'hôte avait respecté sa prière. Cependant il lui semblait que l'heure n'était pas à ce genre d'excuses.

    "Le encens ? Heu... Je sais pas les noms en japonais." fit-il avec une mimique désolée. "C'est pour la méditation, pour ... détendre l'esprit bien." Il hocha la tête. "Mes prières, elles montent avec la fumée, en même temps. Comme ça les esprits ils savent que je parle. A eux, et ils écoutent."

    Était-ce clair ? Aucune idée. Même pas sûr qu'Hiruki soit réellement intéressé par tous ses détails en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albino-house.kazeo.com/
Hiruki Kuryu

avatar

Nombre de messages : 25
Localisation : [...Dans un endroit sombre...]
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Dim 5 Juil - 14:36

Le jeune Sosil expliqua avec application, malgré sa difficulté dans la langue, l'utilité de l'encens lors des prières. Lorsqu' il eut finit finit, Hiruki hocha la tête un sourire au lèvres signifiant qu'il avait compris l'importance du beau de bois aux senteurs apaisantes.
L'hôte leva la tête pour regarder le ciel et des rayons de lune illumièrent son visages à la peau pâle et nacrée. Alors, la tristesse se peignit sur son visage comme on projette une image sur un mur blanc. Il était immobile, tel une statue d'albâtre, dans ses vêtements sombre, mettant en valeur son teint exsangue et ses lèvres cramoisie. Le ciel était étoilé ce soir, il ferai donc beau demain...

"Vous venez d'ou exactement en Algérie? Ce doit être un beau pays?"

L'orphelin n'avait pas bougé, contemplant toujours le ciel. Il était telement magnifique, une immensité peuplé d'étoiles scintillantes et plus belle les unes que les autres. Finalement, interompant sa rêverie, il se remit à regerder l'inconnu assit à côté de lui qui devait le trouver trés étrange.

"Vous me le dites si je vous embête avec mes questions? Mais..."

Il cherchait les mots pour expliquer aux mieux son intêret.

"Je trouve cela interessant de rencontrer quelqu'un d'une culture différente."

Ruki sourit légèrement à son vis à vis. Attendant une réponse du jeune danseur, Hiruki s'assit sur le dossier du banc, étalant ses longues jambes à la musculature fine et saillante, moulées par son pantalon noir. Il pris une profonde inspiration et l'air frais pénétra avec vivacité dan tout son corps à cause de sa froideur et il frissonna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sosil Sari
~ Danseur - Contorsionniste ~
~ Danseur - Contorsionniste ~
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 26
Localisation : Up side down
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Dim 5 Juil - 17:55

    Alors qu'il se perdait dans la contemplation de l'astre nocturne, Hiruki évoqua à Sosil un personnage de conte de fée. Pour lui apprendre le français, Henri avait utilisé un recueil de contes des Frères Grimm et le jeune chamane se souvenait parfaitement de la description qu'il y était faite de Blanche-Neige. Un teint blanc comme la neige, des lèvres rouges comme le sang et les cheveux noirs comme ébène. Cela pouvait correspondre à l'hôte si on oubliait que Blanche-Neige était une jeune femme. Avait-il lui aussi été rejeté par un méchante belle-mère lui enviant sa beauté ? Était-ce cela qui le rendait si triste ?

    En réalité, Sosil n'avait pas vraiment envie de converser ni de parler de lui. Il aurait préféré savoir d'où venait Hiruki, comment il était arrivé dans ce lieu qu'il n'aimait visiblement pas. Cependant, ça ne lui faisait rien de répondre à ses questions. C'était la moindre des politesses et de toute manière, il ne savait pas comment aborder un autre sujet sans être très indiscret. Le jeune homme avait l'air tellement détaché en le questionnant que Sosil ne répondit pas immédiatement. Peut-être n'entendrait-il même pas la réponse. En tout cas, c'était l'impression qu'avait l'algérien.

    Sans penser à quoi que ce soit de particulier, Sosil posa une main qui se voulait rassurant, ou en tout cas chaleureuse, sur celle d'Hiruki.

    "Je rencontre souvent des gens avec la culture très différente de moi, je comprends" fit-il avec le sourire.

    Il avait toujours adoré ses conversations avec Katsuo, à tel point qu'il avait quitté la France pour se retrouver ici, un pays dont il ne savait pratiquement rien des us et coutumes. Il sentit l'hôte frissonner et sa peau était si froide...

    "Je viens des montagnes d'Aurès, dans le Nord-Est." Il en avait une représentation sous la forme d'une carte postale, dans son sac, mais il ne la sortit pas. "Mais peut-être tu veux rentrer, je crois que tu as très froid."

    En tout cas, lui il avait froid mais il n'aurait sans doute jamais chaud avant que l'été ne batte son plein. Il retira doucement sa main et la fourra de nouveau dans sa poche pour la réchauffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albino-house.kazeo.com/
Hiruki Kuryu

avatar

Nombre de messages : 25
Localisation : [...Dans un endroit sombre...]
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Lun 6 Juil - 13:45

Hiruki rêvassait toujours, la tête dans les étoiles, ne s’apercevant même pas du temps que Sosil mit à répondre à ses interrogations. Ce n’est que lorsqu’il sentit la chaleur de la main du jeune homme, sur la sienne, glacée, qu’il détacha son regard du ciel. Tout d’abord, il se raidit et son visage devient froid, il fixa intensément son vis-à-vis, avec un regard inquisiteur, mais, contre toute attente, n’enleva pas brusquement sa main. Ce n’était point de sa faute, mais il n’était pas habitué à ce genre de gestes qui se voulaient réconfortants. Toute ses choses gentilles, que pouvaient faire ou donner les humains à d’autres humains lui, n’en avait pas reçu, depuis la mort de son frère, 8 ans auparavant. Depuis, plus personne ne l’avait touché avec douceur et /ou tendresse. C’est en parti pour cela, que le choix du métier d’hôte, était surprenant quand on a très peu d’expérience dans les relations physiques.

"Je rencontre souvent des gens avec la culture très différente de moi, je comprends"

Le beau jeune homme ne semblait pas agacé par les questions de Ruki, car il gardait le sourire.

"Je viens des montagnes d'Aurès, dans le Nord-est."

L’orphelin, n’étant jamais allé en Algérie ne voyait pas ou cela pouvait être mais sa devait être magnifique. L’hôte avait toujours adoré la montagne, il y partait souvent en randonnée avec Ichiru.

"Mais peut-être tu veux rentrer, je crois que tu as très froid."

Malgré les frissons qui parcouraient son échine, le bel Hiruki n’avait pas froid. Il trouvait cette fraicheur bien plus agréable que la moiteur oppressante de l’Hypnotic Poison.
Sosil retira sa main et la fourra dans sa poche, sans doute, il avait très froid. Hiruki finit par rire, son rire était argentin et tinta comme un carillon dans le jardin paisible.

« Vous savez, j’ai toujours la peau extrêmement froide. Même s’il fait très chaud. »

Déjà que Ruki devait paraitre étrange au bel inconnu, sans doute, cette révélation ne devait pas arranger son opinion.
La chaleur de la main du jeune homme avait était très agréable, car c’est come si elle pénétrait dans les profondeurs du corps de Ruki. Il se souvint alors, qu’il dormait toujours contre son frère car il apprécié la température de son corps.

« Vous avez froid ? Si vous voulez partir, ne vous gênez pas pour moi, je comprend. »

Il sourit à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sosil Sari
~ Danseur - Contorsionniste ~
~ Danseur - Contorsionniste ~
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 26
Localisation : Up side down
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Lun 6 Juil - 18:31

    Après avoir été un peu inquiété par son regard inquisiteur - il avait eu peur d'avoir fait quelque chose de déplacé -, Sosil fut surpris par son rire. Mais s'il rirait, c'était bon signe, ça voulait dire qu'il allait bien. En revanche, ce n'était pas normal d'avoir toujours la peau si froide n'est-ce pas ? Hiruki avait-il un problème de circulation sanguine ou une perturbation des flux énergétiques ? Le chamane aurait de bon cœur accepté ou même proposé d'essayer de trouver la cause de cette bizarrerie mais la plupart des gens ne croyaient pas ce genre de chose. Il garda donc son idée pour lui-même et détourna le regard vers l'entrée du bâtiment quand l'hôte lui dit qu'il pouvait partir s'il le voulait.

    Partir... Il était peut-être effectivement temps de le faire, Sosil se voyait mal dormir dans ce jardin même s'il aurait sans doute préféré ça à son impasse habituelle. D'un autre côté, il n'était pas particulièrement fatigué et ici ou dans la rue, il aurait froid. Autant rester en bonne compagnie mais... Vrai qu'il avait froid. Il fut sur le point de proposer à Hiruki de venir boire quelque chose au chaud, au bar, mais il n'avait pas d'argent à mettre là dedans, les prix du Black Poison étaient exorbitants.

    Il haussa les épaules.

    "Peut-être oui. Peut-être je dois aller dormir mais..." Il soupira en souriant. "Vous est une gentille personne. Peut-être un jour on pourra discuter mieux." Sous entendu, il avait envie d'en savoir plus sur lui.

    Il se leva, ajusta son sac sur ses épaules... Il n'était visiblement pas motivé pour sortir. Enfin, pour partir. Mais il fallait bien, la nuit avançait.

    "A une autre fois Hiruki, passez une bonne nuit." fit-il en s'inclinant pour le saluer, puis avec un dernier signe de main, il prit le chemin pour rentrer. Il traverserai simplement le bâtiment avant de se retrouver de nouveau dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albino-house.kazeo.com/
Hiruki Kuryu

avatar

Nombre de messages : 25
Localisation : [...Dans un endroit sombre...]
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   Mar 7 Juil - 10:42

Après les commentaires d’Hiruki, Sosil semblait réfléchir à ce qu’il aller faire. Il devait être environ minuit et la nuit était paisible mais froide, il n’y avait donc que Ruki pour rester dehors à une heure aussi tardive, mais il n’avait pas envi de rentrer, et de retrouver son enfer personnel. Il se remit à regarder le ciel et une question vient s’imposer à lui.

« Arriverais-je à vivre longtemps de cet façon ? »

Il avait toujours eut un fort mental, et s’en était toujours sorti mais ici… Ce n’était pas fait pour lui. Peut être changerait il avec le temps ? Ruki avait su s’habituer aux coups de sa mère, à son métier de tueur,… Ici sa paraissait facile à côté de tous cela, et pourtant…

"Peut-être oui. Peut-être je dois aller dormir mais..."

Les mots du jeune étranger arrachèrent l’hôte à ses réflexions. Il posa les yeux sur le visage de Sosil qui lui souriait et qui étincelait à la lumière de la lune. Cependant il ne dit rien, n’acquiesça même pas.

"Vous est une gentille personne. Peut-être un jour on pourra discuter mieux. "

Comment pouvait-on avoir envie de discuter avec Hiruki ? A vrai dire, en regardant bien, il était plutôt ennuyeux… Toujours à rêvasser et à éviter de parler de lui. Lorsque les personnes faisait connaissance, elles doivent parler toute les deux d’elles sinon sa ne peut pas marcher.
Hiruki regarda le jeune homme se lever, et son visage était redevenu le masque de froideur imperceptible, de quelques minutes auparavant.

"A une autre fois Hiruki, passez une bonne nuit."

Il lui avait dit au revoir très poliment, mais, Ruki se contenta de hocher la tête et de le regarder s’éloigner. Il se retourna et vit le carré d’herbe ou il était allongé tout à l’heure, à nouveau, il allongea son corps en espérant que personne ne le dérange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [...Douce promenade...]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[...Douce promenade...]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» [BAL] Douce tromperie (PV Marie-Anne et Marine)
» Douce Missive... [Shaelyss]
» Promenade avec minidou
» Une Promenade sous le clair de Lune [PV Evangeline + Elyane]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: SHINJUKU NI-CHOME >> HYPNOTIC POISON :: *{ L'Hypnotic Poison. :: Le Jardin-
Sauter vers: