.RPG Yaoi classé NC-17 : 10 lignes min par post.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sheep ~ Bêêêh

Aller en bas 
AuteurMessage
Queen Sheep

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 29/06/2009

MessageSujet: Sheep ~ Bêêêh   Lun 29 Juin - 19:19

    IDENTITY



    * Nom : SHEEP.
    * Prénom : Queen
    * Surnom : Queeny ( Enfin, on évite. )
    * Âge : 20 ans
    * Date de Naissance : 18 Mai ( ... de ya un moment )
    * Nationalité : Anglaise
    * Niveau Social : Très aisé, papa paye bien
    * Statut Social : Célibataire
    * Métier : Chorégraphe



    INSIDE OF YOU

    * Uke, Seme ou Ambi ? Ambi

    * Son plus grand rêve ? Tenir un orphelinat
    * Sa plus grande peur ? Etre chauve

    * Relations Familiales :
    ° Une soeur jumelle : Pepsi ( On est pas tous gâtés en prénoms ), Assez proches malgré une fâcheuse histoire d'adolescents.
    ° Un père: Mr Pearl. Faut bien avoir un père.

    * He loves/he hates :
    ° J'adore les enfants, j'aimerais en avoir des dizaines. Mais le petit soucis, oh je vous jure, une bagatelle... Je suis gay. Alors il ne me reste qu'à penser à l'adoption. Cependant je me considère un peu jeune pour en prendre 10 d'un coup, et compte me faire former par la vie avant d'entreprendre une chose pareille.
    ° J'adore la danse ! Normal j'y voue mon existence. La musique, le corps, le rythme ... on pourrait rapprocher cela à... Devinez. J'aime faire de longues chorégraphies reflétant plusieurs sentiments, expressions, donner tout ce que j'ai à mon public grâce aux mouvements. Danser, c'est comme jouer, réciter un texte appris par coeur à sa façon, en harmonie avec la musique et ses accents.
    ° La fête... Ce serait un comble si je le l'aimais pas tout de même. Vive le chocolat, l'héroïne et la vodka !
    ° Je n'aime pas les hommes qui pensent détenir en eux la vérité de l'existence, qui ne rêvent que d'avoir raison et qui ont toujours quelque chose à dire. Ce ne sont que des reflets de société, ennuyeux comme la pluie. Je ne leur accorde que peu d'attention voit pas du tout, ainsi qu'une oeillade agacée.

    En règle général je suis ouvert à tout, et peu sont les choses que je déteste ouvertement.

    * Signe(s) Particulier(s) ? Qu'ils soient physiques ou psychologiques !
    Un tatouage "IX" sur l'arcade sourcilière, les doigts de la main droite et l'épaule gauche. Un piercing à un endroit plutôt intime. Nous dirons la limite de deux mondes \o/
    ah oui, Sa taille : 1m92. Dans le genre grande tige.



    TELL ME YOUR STORY

    Music

    Mon père est appelé monsieur. Monsieur Pearl. C'est stupide, notre nom de famille est Sheep. Oui, comme le mouton. Prononcez le comme vous le voulez, Chip, Chèpe, Cheap, il y en a pour tout les goûts avec ce nom. Ma mère s'est barrées quand nous devions avoir deux ans, ma jumelle et moi. Ma jumelle s'appelle Pepsi. Vous imaginez ? Pepsi Sheep, moi, personnellement je n'aimerais pas m'appeler comme ça...
    Oui, bon, Queen n'est peut-être pas vraiment mieux. Remarquez, ça correspond plutôt à mon orientation sexuelle actuelle...

    Lorsque j'avais 11 ans, mon père m'a mis une claque parce que je mangeais mon poulet d'une seule main. Comme ça, sans prévenir, il m'a mis une claque. Je suis monté dans ma chambre sans broncher, Pepsi est restée à table. Elle est venue me voir après, mais elle avait fini de manger. Elle m'a dit " Il est comme ça parce qu'on a retrouvé maman morte." Je lui ai répondu " Rien à foutre, il n'a qu'à crever lui aussi."
    Ma soeur était parfaite. Elégante, discrète, elle se glissait partout, sans faire de bruit, dégageant de la perfection à deux kilomètres. Elle jouait du violon, a 10 ans déjà elle faisait des récitals dans le salon, toute la famille écoutait avec passion. Moi, je restais sur le coté, indifférent. Pepsi était la préférée de mon père, il n'en avait que pour elle, elle et ses beaux yeux. Elle a toujours préféré s'effacer pour les autres tant elle était parfaite.

    A 15 ans, Elle a rencontré quelqu'un. Un grand garçon aux cheveux blonds vénitiens. Ils filaient un amour si parfait lui aussi que je m'en suis véxé. Je me suis demandé pourquoi elle et pas moi. On la félicitait, elle souriait, et ils la laissait sortir à sa guise. Moi pas. J'avais exactement le même âge a trois minutes de différence. Un soir, son petit copain est venu à la maison, mais elle était encore à son cours de violon. Elle avait téléphoné, elle serait en retard, elle voulait aider une petite à s'entraîner pour le récital qui aurait lieu le lendemain. J'ai fait rentrer le type, il pleuvait. Pourtant, je me souviens encore avoir voulu le laisser planté là comme un con, par punition d'être le parfait petit ami de ma parfaite de soeur. Il est entré, trempé des pieds à la tête, l'air visiblement agacé. Déjà, il me plaisait plus...
    Je voyais dans ses yeux l'admiration pour le lieu dans lequel il venait d'entrer. A chaque fois qu'il venait à la maison, il regardait tout autour de gros yeux. Nous sommes très riches, cela n'est pas très étonnant. Je me demande d'ailleurs si l'argent n'aide pas les couple à survivre... Petite réflexion mise à part.
    Je lui ai proposé un t shirt sec et nous sommes montés dans ma chambre. Il faisait sacrément moite et j'avais stupidement laissé la fenêtre ouverte, une vraie inondation. Il a sourit en coin et je lui ai fait remarquer que si c'était pour se foutre de ma gueule il allait en prendre une sévère. Il s'est tu et nous avons tout épongé. A un moment, comme ça, je ne sais toujours pas pourquoi, je me suis retourné pour le fixer. Il m'a interrogé du regard et je me suis approché. Il ne bougeait pas, il n'avait pas envie de bouger m'a t-il dit par la suite. La suite chronologique des choses n'est pas bien compliquée à deviner. Nous étions trempés, je l'ai embrassé, il a posé sa main sur mon torse pour constater que je n'étais effectivement pas une femme, chose confirmée lorsqu'il égaré ses doigts un peu plus bas. J'ai sursauté, c'était bien la première fois qu'un homme me touchait ici. Que quelqu'un me touchait ici. A part ma mère, a deux ans, en m'appelant le paquet le zibwibwi, dans la baignoire pour me laver.



    Nous avons passé l'heure qui a suivi à faire à nous déshabiller et nous explorer, un peu fascinés. Une fois bien chauffés, la suite n'est pas difficile à deviner, cherchez un peu. Je me suis senti conquérant, et je suis passé au dessus, trop content d'avoir gagné contre ma soeur. Bien sur, je ne l'ai pas dit à Lens. Oui, je ne voulais pas dire son nom, mais voilà, c'est raté. Bien sur que je me souviens du nom de ma première fois. Ca a d'ailleurs été une des fois les plus longues que j'ai jamais eut avec personne. Je découvrais mon corps, le sien, et hop de fil en aiguille. Au début il disait qu'il avait mal, je lui répondais que c'était normal. Je ne savais pas trop pourquoi je lui disais ça. Après tout, il n'était pas agréable de se prendre un suppositoire, c'était bien logique que ... "ce truc" devait faire plus mal. J'ai mis de la musique très fort, je n'avais pas envie de rameuter la bonne. Il s'est laissé aller à crier, à pleurer, puis à gémir et à haleter. Je l'embrassais dans le cou, je soufflais comme un boeuf et j'essayais de tenir malgré mes muscles en feu. C'est un sport que d'être au-dessus, beaucoup ne savent pas.
    Au bout d'un moment, un long moment puisqu'on était presque à la fin de ma playlist Deezer, Ma soeur est entrée dans la chambre pour me demander si Lens était passé. Lens était un peu occupé, j'ai répondu pour lui.
    " Oui il est passé... sous moi si tu veux vraiment le savoir."

    Elle est ressortie. Il est parti en moins de temps qu'on en avait mis pour enlever notre pantalon et Pepsi ne m'a pas parlé pendant deux jours. J'étais très fier. Au bout d'un moment, j'attendais la vengeance. Elle n'est jamais venue. Ma soeur s'est effacée en proposant à Lens de rester avec moi. Elle lui a souhaité tout le bonheur du monde et m'a fait le même discours. Pas une pointe d'amertume, une tristesse sincère, peut-être, et l'envie d'oublier.

    ~~~

    Je ne l'ai pas encore dit, non pas que ce ne soit pas important, mais je tenais à parler de la danse et de notre passion commune, à Pepsi et moi, pour couper avec cette fâcheuse histoire de petit copain infidèle ( comment ça, de ma faute ? ). Cette anecdote permet de comprendre la suite de mon histoire. Nous avions donc 15 ans lorsque j'ai eu mon premier rapport.

    Depuis tout un tas d'années, que je ne compte plus maintenant, nous étions dans les même cours de danse. La danse était pour nous un échappatoire vital. Jumeaux, nous faisions toutes nos activités ensemble et même cet art-ci semblait nous mettre en osmose. Même les petites chamailleries de couple ne changeaient pas cet état. Lens ne reprit plus contact avec nous d'ailleurs, et nous avons donc continué notre petite vie ensembles, oubliant l'un comme l'autre ce que j'avais fait.

    C'était mieux ainsi. Nous étions excellents en jazz. En plus d'être immenses. Oui, un autre détail important. Lorsque nous dansons encore aujourd'hui, nous sommes ceux que l'on remarque le plus. Non pas pour notre talent (après tout, nous ne sommes pas deux sur terre à savoir danser) mais pour la simple et bonne raison que nous prenons tout l'espace scénique. Nos jambes, plus longues, sont plus impressionnantes lorsqu'elles volent en l'air. Nos sauts montent plus haut, vont plus loin ... En bref, nous avons le physique idéal. Grands, minces, souples et tout le tralala qui accompagne la condition du danseur. Ne pensez cependant pas que le talent découle de capacités offertes pas la nature. Nous avons travaillé, travaillé à nous en arracher les muscles du corps, à en tomber raide de fatigue en pleine répétition. Travaillé à pleurer, le corps torturé un peu plus chaque jour afin de repousser toutes ses limites. Nous voulions devenir les meilleur dans notre art, ce qu'aujourd'hui je condamne.

    La danse n'est pas un sport, encore moins un concours. Il faut une maturité suffisante pour le comprendre. La danse est un art, l'osmose du corps avec la musique. Ce qu'à l'époque je n'arrivais qu'à toucher du bout du doigt, entrant dans une sorte de transe. Je vivais pour la danse, par la danse. Et ma soeur, encore une fois, faisait le centre de toutes les attentions. Du moins, c'était l'impression que j'en avais.

    Un jour, je m'en souviens encore, un homme est venu dans notre école de danse. Il cherchait LE nouveau talent. Nous dansions donc tous devant lui, rêvant déjà d'une carrière, à Paris avait-il dit. J'ai glissé par inattention, je me suis éclaté au sol et j'ai été sorti. Pepsi est restée, Pepsi a gagné. Elle est partie quelques semaines plus tard, et moi je restais seul. Je restais seul et soudainement vide. Ma parfaite soeur, le seul être parfait et inhumain que j'avais côtoyé toute ma vie venait de me quitter. Elle m'avait quitté, et je réalisais que c'était elle, la seule femme de ma vie.

    J'ai fini par partir moi aussi. Là-bas, chez les jaunes. Pourquoi ? Boarf... Papa me donne mon argent de poche, et moi je suis allé à l'aéroport. J'ai levé le nez vers le tableau d'affichage et j'ai choisit le premier vol qui s'affichait. Tokyo, bon ben d'accord. Le trajet, l'avion, fantastique. Le sol japonais, la langue qu'on doit apprendre, les trois mois d'intégration, allant d'hôtel en hôtel. De la danse de rue, de la danse dans un cours, puis enfin cette boîte de nuit bizarre. Ils cherchaient un chorégraphe pour leurs strip teaseur. J'ai répondu à l'appel des hormones, j'y suis allé, j'ai trouvé des conquêtes, j'ai accepté le travail. Maintenant je fais des chorégraphies plutôt chaudes en regardant les vidéos de ma soeur à l'opéra de Paris.

    On a fini par se séparer pour de bon, ma jolie jumelle et moi ...


    REALITY

    * Nom/Pseudo : Pwatate
    * Âge : 17 bougies
    * Où avez-vous trouvé ce forum ? top sayte
    * Quel est votre avis dessus, avez-vous des suggestions ? Euhm ... non ?
    * Code réglement : Code Bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiraku Takada
[A] ~ Hôte N°1 ~ Weak but Agressive Boy.
[A] ~ Hôte N°1 ~ Weak but Agressive Boy.
avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Mmmh... dans ton lit, peut-être ?
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Sheep ~ Bêêêh   Mar 30 Juin - 12:34


    Heyy bienvenue Smile

    J'aime beaucoup ta fiche et ton perso, lol.
    Fiche validée!

    Have fun Very Happy

_________________

« Just descend with me together to the deepest layer of hell. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnotic-poison.forumactif.com
 
Sheep ~ Bêêêh
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Atelier Sheep / Sangria [FERME pour Sangria]
» Sheep N°13 : Disney ! (gagnant : Jau)
» Sheep N°15 : Mythologie et culture ! (gagnant : Jau)
» A tiger doesn't lose sleep over the opinion of sheep
» You should never trust a wolf in sheep's clothing ♠ Dorian

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Before you went. :: *{ Registre d'Hypnotic Poison. :: Fiches Validées :: Employés-
Sauter vers: