.RPG Yaoi classé NC-17 : 10 lignes min par post.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kubota Yamada (Hôte)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kubota Yamada

avatar

Nombre de messages : 31
Age : 26
Localisation : Ca, ca ne dépend que de toi...
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Kubota Yamada (Hôte)   Lun 24 Aoû - 19:58

IDENTITY

  • Nom : Yamada
  • Prénom : Kubota
  • Surnom : Je déteste les surnoms...
  • Âge : 25 ans...
  • Date de Naissance : 14 Juillet
  • Nationalité : Japonaise
  • Niveau Social : Prolétaire...
  • Statut Social : Célibataire endurci Rolling Eyes
  • Métier : Hôte à l'hypnotic poison


INSIDE OF YOU

  • Uke, Seme ou Ambi ? Ambi

  • Son plus grand rêve ? Se sortir dans le bourbier de déchéance où mes parents m'ont plongé et pouvoir vivre ma vie comme je l'entends et surtout: seul.
  • Sa plus grande peur ? Je n'en ai pas... Seuls les idiots ont peur...

  • Relations Familiales : Médiocre. Je suis le fils unique d'une famille de prolétaires tout comme moi. De toute manière, même s'ils l'avaient voulu, mes parents n'auraient pas pu supporter financièrement un autre fils... Déjà à moi tout seul... Cela les a ruiné. Ils étaient criblé de dettes et ont juste tirer profil de ma beauté pour les alléger et me vendre à des entreprises de protitués... Donc je dois bien dire que je n'ai plus de rapports bienveillants avec mes parents... Quant à mes grands parents, je ne les ai jamais connu... De souvenir, mes parents m'ont dit qu'ils étaient morts... Enfin... Maintenant je me considère comme étant orphelin.

  • He loves/he hates : Mes parents ont toujours mis un point d'honneur à me faire aimer tout et n'importe quoi. Il faut dire que dans notre situation, on est toujours content de ce que l'on trouve sous la main. Que ce soit bon ou mauvais, on mange toujours de tout. De même avec les objets, qu'ils soient laid ou non, ce qui est important c'est qu'ils effectuent ce pour quoi on les a acheté. Alors de par nature, j'apprécie tout. En revanche, une chose que j'apprécie faire par dessus tout: lire. Je lis toutes sortes de bouquins. Que ce soit des encyclopédies ou des romans à l'eau de rose, tout ce qui passe dans ma main se fait immédiatement lire. Et j'ai un petit faible pour ce que shakespeare a écrit. Mon livre préféré que je relis souvent: Roméo et juliette. Je ne vous dirais pas pourquoi car je tiens à garder mon peu de dignité et parce qu'en même temps, cela ne vous regarde pas... Ce que je déteste... Et bien, je déteste faire le tapin bien que j'y sois obligé pour simplement pouvoir survivre... Je ne supporte plus devoir souiller mon intimité chaque soir par des gens que je ne connais pas et qui me prennent pour leur chose parce qu'ils me payent... Enfin... En règle générale, les gens ne m'intéressent pas. Je les trouve tous aussi stupides les uns que les autres. Ils me font vomir et ils m'ennuient. Seule une personne a eu le droit d'avoir mon respect... Mais cela c'est une autre histoire... Oh et j'allais oublier! Je déteste ma famille !

  • Signe(s) Particulier(s) ? D'après mes clients, j'ai de "magnifiques" yeux verts envoutants qu'encadrent mes cheveux noirs. Je ne sais pas pourquoi mais ils me disent tous également que j'ai un parfum naturel qui sent très bon alors du coup je ne met ni parfum ni déodorant puisque de toute manière je ne transpire que très peu. Sinon et bien si vous voyez une silhouette fine dans un coin, seul et habillé de noir en grande majorité et bien c'est moi. Mais je vous déconseille de vous avancer...


TELL ME YOUR STORY

Mon histoire n'a rien de très rose ni de très joyeuse... Et j’ai même beaucoup de difficultés à vous la raconter… Alors commençons par le début… Je suis né un 14 Juillet dans une famille de pauvres ouvriers japonais. Oui, je suis au courant qu’en France, le 14 Juillet est une grande fête nationale symbolisant la révolution… Mais je vous assure qu’au Japon, cette date ne signifie strictement rien… Surtout que l’on n’est pas conditionné par la date de naissance mais par l’environnement dans lequel on vit. Et mon tempérament de garçon rebelle qui n’aime pas se plier aux ordres ne vient certainement pas du jour maudit où ma mère a accouché…

Mes parents et moi-même vivions dans un quartier très pauvre de Tokyo. Vous savez… Ce genre de quartier où il ne vaut mieux pas s’aventurer la nuit si vous êtres seuls et désarmés… On y rencontre toutes sortes de types bizarres et d’autres particulièrement violents et dangereux. Et dès mon plus jeune âge, je dus lutter avec mes mains pour que l’on me respecte et surtout pour ne pas qu’on cherche des poux à ma famille et à moi-même. Il faut dire que sans violence, on n’arrive à rien… Et j’utilisai mes poings avec une grande fréquence à mon plus grand regret… Après tout, les gens de ces quartiers n’étaient pas réputés pour être très intelligents.

Enfin bref… Très vite, je me mis à aider mes parents financièrement et dès que je trouvais un petit boulot même si cela ne rapportait qu’un salaire de misère, c’était toujours ça de gagné sur les factures de fin de mois. Mais, parallèlement, je me mis à lire énormément et je m’étais même payé en secret un accès annuel à la bibliothèque la plus proche où j’empruntais régulièrement des livres que je m’empressais de cacher à la vue de mes parents pour éviter qu’ils ne s’en aperçoivent. Et mes lectures, surtout de mes livres de cours que l’on nous fournissait à l’école m’apportaient de très bonnes notes qui me permirent plus tard d’être boursier pour atteindre un lycée très prestigieux et coté où seuls les plus riches y accédaient.

Mais même là-bas, je m’ennuyais réellement. Les cours ne m’intéressaient pas pour la simple et bonne raison que je savais tout ce qu’expliquait le professeur, ayant lu et mémorisé chaque bouquin de cours avant même de commencer réellement les chapitres en cours. Et mes lectures régulières me permettaient d’avoir davantage de connaissances que ces fils à papa qui étaient plus stupides encore que des chameaux échappés du cirque… Alors je m’ennuyais en cours et les tests étaient d’une facilité telle que je ne prenais même pas la peine de les faire. Du coup, paradoxalement je me récoltais les pires notes du lycée… Et bien sûr, je finis par ne plus me donner même la peine d’aller en cours. Après tout, seuls les concours finaux importaient… Le reste m’était égal…

Alors je passais mon temps tranquillement et simplement sous l’ombre d’un arbre à lire autant que je le pouvais et à faire ma petite sieste de la journée. Et surtout, suprême délice, j’étais tout seul ! Il faut dire qu’après avoir pris quelques coups pour m’avoir approché, les garçons et les filles établissaient une distance de sécurité entre eux et moi. Et je ne m’en portais pas plus mal au contraire ! Mais il y avait encore quelques restes de filles énamourées qui se risquaient encore à m’approcher à leurs risques et périls. Elles étaient vraiment stupides à rougir pour n’importe quoi. Et c’était à croire qu’elles aimaient être repoussées car elles revenaient sans cesse…

Mais moi, je n’en avais rien à faire d’elles… Elles étaient stupides et en plus elles ne m’intéressaient même pas. Elles venaient juste me voir car elles me trouvaient beau avec mes yeux verts hors du commun. Mais en dehors de mes yeux, je ne trouvais pas ce qu’elles me voulaient. Mes cheveux n’avaient rien d’extraordinaire, ils étaient courts et noirs et j’avais plutôt un visage fin tout comme le reste de mon corps, fin et élancé. Enfin… Peut être qu’elles appréciaient le look de bad-boy… Mais de toute façon elles ne m’intéressaient pas. Je l’ai su après : j’étais attiré par les garçons… Alors forcément…

Puis il y a eut ce garçon qui était plus âgé que moi. Il s’appelait Yosuke. Je me rappelle la première fois que je l’ai vu. C’était un vrai casse-pied. Il m’avait pris pour une fille. Une grave erreur qui lui valut quelques bleus. Après tout, ce mec que je ne connaissais pas se ramenait, me réveillait de ma sieste et osait m’insulter en me comparant à ces écervelées. Bref, il avait fini par terre forcément… Mais depuis ce jour-là, il ne m’a plus lâché les baskets…

J’avais beau tout faire, ce Yosuke était pire qu’une sangsue. Et à trop vouloir s’attacher à moi, il s’était pris de nombreux coups de toutes sortes. Mais j’avais fini par me calmer. Je crois que je m’étais habitué à sa présence. La seule présence humaine que j’avais eue dans cette école mis à part mes parents… Mais parfois, il dépassait les bornes et je me retrouvais à lui mettre des coups. Je n’aimais pas tant la violence comme cela. Mais j’avais appris à être comme cela. Et quand je paniquais, je me trouvais à utiliser la force de mes poings.

C’est arrivé pendant les douze fois où il m’a embrassé. J’ai paniqué. Car il ne faut pas croire que bien que je m’en donne l’air, je ne suis pas vide de sentiment ou de sensation. Et ces baisers me perturbaient car j’aimais cela. C’est d’ailleurs à ce moment là que je réalisais que j’étais homosexuel. Car ces baisers, je les appréciais. Et cela n’allait pas du tout car je trouvais ce Yosuke tout aussi stupide que les autres avec ce sourire que rien ni personne ne venait gâter… Mais je ne pouvais pas non plus le détester car je le respectais. Je le respectais pour la simple et bonne raison que j’avais beau tout faire, il restait accroché à moi comme à la batte de baseball qu’il aimait tant tenir en main quand il jouait. D’ailleurs je crois bien avoir utilisé cette arme pour m’en servir contre lui… J’en avais mal pour lui…

En plus il était beaucoup plus âgé que moi et j’avais comme l’impression d’être harcelé avec lui mais bizarrement je me sentais exister dans ses yeux comme si j’étais une chose précieuse. En tout cas, il avait eu bien du courage pour m’avoir supporté pendant tout ce temps… Heureusement pour moi, cela ne dura qu’un an vu qu’il quitta le lycée avant moi. Je ne le revis plus avant un long moment… Et je retrouvais ma douce et tranquille solitude. Jusqu’à ce que mes parents décident de me vendre en tant que prostitué. Le plus gros choc de ma vie… Je me voyais impuissant, engagé dans ce milieu, subissant les pires des hontes possibles. Pour moi, mes parents étaient simplement morts.

Et alors que j’essayais tant bien que mal de me sortir de cet enfer, je le recroisais sur ma route. Yosuke… Il n’avait pas changé. Il était toujours le même. Toujours aussi souriant. Je ne pouvais pas avoir plus honte qu’à ce moment là, à faire le tapin sur le trottoir. Et parmi toutes ces prostituées, je n’avais plus qu’à lui révéler la vérité à mon sujet. Mais au lieu de me laisser choir, il me paya pour prendre une chambre et j’eus un instant peur que l’attirance qu’il avait pour moi au lycée ne se concrétise et qu’il devienne mon client… Enfin, c’était ce qui s’était passé ensuite… Mais seulement parce que je l’avais bien voulu…

J’avais beau dire, Yosuke était spécial. Avec mes autres clients, je ne prenais aucun plaisir. Mais ce soir-là… Je voulais juste tester. Je voulais juste savoir s’il était différent des autres et s’il m’attirait autant qu’avant... Après tout il avait payé… Et… Il était juste différent. Loin de moi tout ce qui était de stupides effusions de sentiments… Mais je prenais du plaisir à être dans ses bras. Et j’avais bien entendu noté la présence de son tatouage. Je le trouvais joli bien que je n’avais aucune idée d’où cela lui venait… Puis vient le jour où il gâcha tout. Où il m’humilia de lui-même devant sa sœur en plus… Je pris ça comme une trahison… Après ce qu’on avait fait et la confiance que je lui avais donné avec le temps… Il se montrait encore plus stupide que n’importe quel humain que j’avais pu croiser… Mais, le pire dans tout cela c'est qu'après ce jour-là, je ne l'ai plus jamais revu... Mon parton m'a dit que cette enflure avait soit disant trouvé mieux ailleurs. Double trahison de sa part, il devenait lui aussi comme mort dans mon esprit... Je n'avais rien à faire avec des gens aussi stupides que lui...

Puis, un jour, quelqu’un m’aborda dans la rue et me proposa de me débaucher pour venir dans sa maison close… L’hypnotic poison… A voir les salaires là-bas… Je ne pouvais qu’accepter. Je n’avais plus revu Yosuke depuis… Et ce n’était pas plus mal. Je ne voulais plus le revoir… Mais j’ignorais encore qu’accepter de venir en tant qu’hôte dans cet établissement allait m’attirer bien trop d’ennuis…


REALITY

  • Prénom : Nicolas
  • Âge : 18 ans
  • Où avez-vous trouvé ce forum ? Dans un top site: http://akaiyume.genhit.com/
  • Quel est votre avis dessus, avez-vous des suggestions ? Pas d'avis particulier pour l'instant...
  • Code réglement : [You are][Happy to be][to be here][aren't you?]


Dernière édition par Kubota Yamada le Mar 25 Aoû - 13:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobuo Shigeyoshi
~ Modo du Hors-RP & de la Box | Client ~
~ Modo du Hors-RP & de la Box | Client ~
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 27
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: Kubota Yamada (Hôte)   Mar 25 Aoû - 0:24

T'as fiche est parfaite il me semble.
Le grand patron passe très rarement... je suppose que j'ai le droit de te valider.

Enfin, j'vais attendre l'avis de So' (faute de Itaku dans les parages); Tu m'en voudra pas hein ^^'

En attendant, bienvenue.
Yosuke va être content~



EDIT' du 25.08 :
"So' au rapport !
La fiche de Kubota est très bien même si une relecture de sa part ne serait pas de trop. Cependant les fautes d'inattention sont minimes par rapport à d'autres textes que j'ai pu lire."

Une petite relecture et ça sera bon. =)




RE-EDIT du 25.08 :

Validé, zou.
Pour ta couleur tu devras attendre le grand chef quand même.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kubota Yamada

avatar

Nombre de messages : 31
Age : 26
Localisation : Ca, ca ne dépend que de toi...
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Kubota Yamada (Hôte)   Mar 25 Aoû - 18:37

Merci beaucoup grand et puissant modo Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kubota Yamada (Hôte)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kubota Yamada (Hôte)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Gingi yamada
» shinobu-yamada
» L'héritage du clan Yamada (PV Sento)
» Sakamoto Ryota ft. Yamada Ryosuke
» Yamada no Orochi || 13 Janv.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Before you went. :: *{ Registre d'Hypnotic Poison.-
Sauter vers: