.RPG Yaoi classé NC-17 : 10 lignes min par post.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dead drunk [PV Yôchiro]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hiraku Takada
[A] ~ Hôte N°1 ~ Weak but Agressive Boy.
[A] ~ Hôte N°1 ~ Weak but Agressive Boy.
avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Mmmh... dans ton lit, peut-être ?
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Dead drunk [PV Yôchiro]   Ven 13 Fév - 0:40


    Hiraku ne savait plus. Quel alcool était-il en train de boire ? Ce n’était pas mauvais, sûrement un cocktail du Black Mambo. Mais il ne parvenait même pas à reconnaître lequel. Il posa son regard vitreux sur son verre à moitié vide et le termina, chancelant sur son tabouret. Bon sang, comment était-il arrivé ici ? Il ne se rappelait plus de rien. L’hôte fronça les sourcils, plissant les yeux, et essaya de se remémorer les précédents évènements. Il s’était levé, avait regardé son client de la veille se rhabiller après une douche et partir, puis était lui-même parti se laver. Et là, il avait craqué. Il s’en souvenait, maintenant. Il avait craqué et avait fondu en larmes, lui qui ne pleurait quasiment jamais. Pourquoi ? Lui-même l’ignorait. Allait-il plus mal que les autres jours ? Sûrement, puisqu’il s’était tiré de l’Hypnotic Poison sans prévenir qui que ce soit. Il était parti, sans réfléchir, avide de liberté, de se changer les idées. Et sans même comprendre comment ni pourquoi, il s’était retrouvé en face du trou minable dans lequel il avait vécu avec Chidori. Ou plutôt à l’endroit où ça aurait du être. Car à la place des vieux HLM pourris se trouvait un immense vide. Tout avait été rasé, détruit.

    Hiraku ne l’avait pas supporté et était parti dans les coins les plus mal famés de Tokyo. Là, il n’eut aucun mal à trouver de quoi planer un peu et était parti dans un coin, tranquillement. Ses doigts habiles et habitués n’avaient eu aucun mal à rouler l’étrange cône. Ça faisait quelques années qu’il n’avait pas touché à ça, mais il n’avait pas perdu l’habitude. Certes, une dose d’héroïne aurait été plus rapide, plus jouissive. Mais il crevait de peur de refaire une overdose. Alors qu’avec un joint, il y avait beaucoup moins de risque. Alors il l’avait chargé et l’avait fumé, coinçant le cône entre son annulaire et son majeur, joignant ses mains et posant sa bouche sur le creux formé entre ses deux pouces. Et il avait tiré. Tiré et expulsé, jusqu’à ce que ses sens soient bousculés, malmenés.

    Puis, complètement « défoncé », il avait atterri ici, bien décidé à poursuivre sa soirée débauche. Il avait déjà beaucoup trop bu et ne voyait plus trop clair. L’alcool et la drogue lui étaient montés à la tête. Limite il savait encore comment il s’appelait. C’était pitoyable. Mais bon sang, ça faisait un bien fou de tout oublier juste pour quelques heures. Il n’était plus Hiraku Takada, preuve d’un adultère, ex-junkie, alcoolique, toxicomane et pute de luxe. Il n’était plus personne. Juste un électron libre, qui avait besoin d’ingurgité le plus d’alcool possible.

    Coma éthylique ? Il n’en avait rien à faire. Un son familier résonna à ses oreilles et Hiraku se rappela qu’il était au Black Mambo. En boîte. Bon sang, il adorait cette musique. Un sourire orna ses fines lèvres et il quitta le tabouret sur lequel il était assis. Il chancela, se rattrapa au comptoir du bar, puis termina son verre, cul sec. D’un pas léger, tourbillonnant, il se dirigea vers la piste de danse. Et la pute disparut, remplacée par un corps flamboyant qui se mouvait en rythme. Hiraku avait fermé les yeux, son visage pâle était éclairé par les néons de couleur et ses cheveux en bataille, légèrement humides à cause de la pluie dehors et de la transpiration, collaient à sa nuque et son front. Sa chemise noire, retenue que par deux boutons, dévoilait une peau incroyablement brillante et son pantalon bleu pétrole, particulièrement moulant, mettait ses fesses en valeur. Il était défoncé, soûl, et ça se voyait. Néanmoins, il n’en était que plus sexy. De plus qu’il dansait. Et il fallait bien l’avouer, Hiraku était bon. A défaut d’être hôte, il aurait très certainement pu devenir strip-teaser.

    Les musiques changèrent et il n’en avait pas conscience. Pourtant, il était toujours en rythme. Soudainement, un corps chaud se colla contre le sien. Hiraku ouvrit les yeux et braqua ses prunelles bleues et troubles sur le gêneur. C’était un jeune homme, plutôt séduisant, il fallait l’avouer. Ses cheveux étaient clairs et ses yeux verts, il avait l’air d’avoir 16 ou 17 ans à tout casser. Encore un fils à papa en manque de cul.

    Hiraku - « Va voir ailleurs si j’y suis, connard. J’suis pas d’humeur à écarter les cuisses, » murmura-t-il au creux de son oreille sur un ton doucereux, avant de s’écarter de lui.

    Il eut un vertige et s’immobilisa. Wow, il avait besoin de sentir quelque chose de frais sur son visage. Il se dirigea vers les toilettes, surpris de se rappeler encore où ils se trouvaient. Il entra et se dirigea vers les lavabo. Il tourna le robinet et mit ses mains en dessous avant de les passer sur son visage.

    Hiraku - « Putain, j’suis défoncé. »

    Tellement qu’il n’avait pas remarqué les yeux qui le fixaient depuis longtemps maintenant. Et encore moins le corps qui avait accompagné ces yeux jusqu’ici.

_________________

« Just descend with me together to the deepest layer of hell. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnotic-poison.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dead drunk [PV Yôchiro]   Lun 16 Fév - 15:53

Cela faisait déjà 3 heures que les rayons du soleil avaient disparus de ce côté du globe, laissant alors place aux étoiles et à la lune dans un céleste tapie bleu sombre. A l’intérieur de son immense penderie qui était juxtaposée à sa chambre à coucher, Yôchiro était en train de choisir minutieusement ce qu’il allait porter ce soir pour aller à l’HP, le club d’hôtes le plus renommé du Japon. A cette heure-ci, sa femme était déjà dans le lit conjugal en train de dormir, épuisée par la violence que pouvait faire preuve son mari sur elle. Yô ne faisait plus attention à son épouse depuis maintenant 1 an et ne faisait que passer ses soirées dans les bars et les clubs d’hôtes, ramenant de quoi se divertir dans un hôtel le plus souvent SM. Il n’avait jamais aimé les femmes autant qu’il aimait les jeunes hommes et même si il était marié avec une adorable jeune femme, il ne pouvait s’empêcher de voir en elle l’image de sa mère qui l’avait fais tant souffrir durant son enfance.

Après quelques recherches, il se dégota un pantalon noir satiné à coupe droite qui ne le moulait pas puisqu’il ne supportait pas cela et une chemise blanche qu’il laissa ouverte au niveau de ses pectoraux, formant ainsi une sorte de col en « V » qui le mettait plutôt bien en valeur. Evidemment, avant de s’habiller, Yôchiro s’était pris une douche, s’était rasé, s’était nettoyer le visage pour avoir une peau toute douce et avait mis du parfum à 500 euros la bouteille. Il referma ensuite sa penderie et sortit de sa chambre, laissant sa femme dormir tranquillement et rejoignit le hall d’entrée pour enfiler sa paire de chaussures qu’il venait de s’acheter. Avant de sortir, il prit sa montre, son portable et ses clés de maison et alla ensuite prendre l’ascenseur pour atteindre le rez-de-chaussée de son immeuble.

Comme attendue, Yôchiro vit sa limousine garée juste devant chez lui et monta dedans. Il n’avait même pas besoin de dire au chauffeur où il voulait aller car celui-ci le savait déjà. Durant le trajet, il resta silencieux, regardant par une des fenêtres fumées de la voiture d’un air absent, l’esprit ailleurs. * Encore et toujours les mêmes soirées…les mêmes personnes…je commence à m’en lasser…Peut-être que je devrais changer un peu…L’hp, c’est bien un temps mais…je connais presque tout les hôtes par cœur…ah, cela me fait penser que je n’ai jamais appelé le numéro 1…Bizarre…ah oui, parce qu’il était toujours pris par des hommes plus âgés et plus haut placé que moi…Espérons que ce soir il soit libre…* Yô fut contraint de sortir de ses pensées quand le chauffeur vint lui ouvrir la porte de sa limousine, lui indiquant alors qu’il était déjà arrivé au club.

Il sortit donc de la voiture et mis ses mains dans ses poches avant de marcher vers l’HP et y entrer en compagnie de son plus fidèle garde du corps comme à l’habitude. Il n’eut évidemment pas à attendre pour qu’on l’accoste et qu’on lui demande ce qu’il voulait ce soir. De son ton froid et autoritaire, un regard dur posé sur la personne, il répondit :

- L’hôte numéro 1.

Il vit la personne jeter un regard inquiet vers son patron qui n’était pas très loin d’eux et revenir à lui, lui répondant d’une vois toute timide et peureuse.

- Malheureusement, cet hôte est temporairement indisponible…Mais nous en avons d’autres qui pourraient parfaitement vous satisfaire monsieur.


- Qui es-tu pour savoir qui me satisferait ?

- Je-hmm veuillez m’excuser pour mon impolitesse monsieur.

- Alors le numéro 1 n’est pas là. Où est-il ?

- Nous ne le savons point monsieur. Il nous a faussé compagnie en début de soirée mais nous le recherchons activement.

- Tss…Bande d’incapable. Vous aurez de mes nouvelles.

Il se tourna alors vers son garde du corps pour lui lancer un regard et lui faire comprendre qu’il comptait s’en aller et qu’il était désormais de mauvais poil et avant de le faire, il lança un regard presque meurtrier vers le patron. Une fois dehors, il soupira d’énervement, contrarié de n’avoir pas pu avoir ce qu’il voulait. Pour se calmer, il alluma une cigarette tout en réfléchissant, au passage, à ce qu’il comptait alors faire ce soir et lui vint alors à l’esprit la boite de nuit le black mambo. *Pourquoi pas…Cela me changera de mes lieux habituels…De temps en temps, cela peut-être plutôt agréable…Et j’aurais de quoi m’amuser pour ce soir.*

Une fois décidé, il monta dans sa limousine pour demander au chauffeur, qui n’est autre que son garde du corps attitré, de l’emmener à la boite de nuit de son choix. Yôchiro n’était pas vraiment accoutumé à aller en boite de nuit, trouvant cela presque indigne de lui. Il n’aimait pas danser, transpirer, devoir se coller à une foule en furie et la proximité de tous ces prolétariats l’insupportait presque. Il y avait donc une forte chance pour qu’il ne bouge pas de son siège VIP de toute la soirée, essayant de repérer un petit jeune à se taper dans la foule et d’envoyer son garde du corps le chercher pour lui.

Le trajet dura une trentaine de minutes avant que Yô aperçoit au loin la boite de nuit où une foule attendait devant les portes. Sa limousine s’arrêta juste en face de la porte et tous les regards se retournèrent vers lui. Alan, son chauffeur, vint lui ouvrir la porte et il sortit de sa voiture avec une classe folle avant de passer un rapide coup d’œil presque hautain sur la foule et de s’avancer vers les portes d’un pas lent et assuré, les mains dans les poches, l’air super décontracté alors qu’au fond, il ne l’était pas vraiment. *Et bien…toujours autant de monde ici…* Evidemment, les videurs le laissèrent passer sans souci avec Alan et il se dirigea rapidement dans le petit carré VIP situé en hauteur.

Comme attendu, il n’y avait plus de places mais quand les occupants le virent, miracle, des places de libérèrent pour lui et un jeune homme fort charmant vint lui tenir compagnie, le flattant dans le sens du poil et en lui murmurant des mots sensuels. Il lui paya d’ailleurs un cocktail et pendant que le jeune prostitué s’occupait de lui, ses yeux glacials étaient posés sur la foule en bas qui se trémoussait sur la piste de danse. Il n’écoutait même pas ce que lui disait le jeune homme et bientôt, il repéra une cible forte alléchante qui dansait sensuellement et qui attisa son excitation. * Qui est-ce ? Il me plaît celui-là…* C’est en l’observant un moment qu’il eut comme un choc en s’apercevant que c’était l’hôte numéro 1 de l’HP qu’il avait repéré : Hiraku Takada.

Cela fut plus fort que lui. Il ne put s’empêcher d’esquisser un petit sourire en coin, très heureux de tomber sur lui. *Et bien et bien…La soirée ne va pas être aussi naze que je l’avais cru…* Sans plus tarder, il interpella Alan pour lui demander d’aller lui chercher le jeune homme mais au moment où il voulut lui montrer qui c’était, il s’aperçut que sa cible n’était plus là. *Merde…J’irais moi-même alors…* Toute la mauvaise humeur qui l’avait gagné plus tôt s’était envolé à la vue d’Hiraku. Il se leva de son siège même si le jeune homme protestait pour qu’il reste avec lui et descendit les marches pour se mouvoir dans la foule déchaînée et en rut du club à la recherche de l’hôte. Rien. Il n’arrivait pas à le trouver et cela commençait doucement à le contrarié.

C’est alors qu’il eut l’idée d’aller voir aux toilettes, enfin, ce qui était considéré comme des toilettes puisqu’en réalité, c’était comme un mini-backroom où les gays et les hétéros s’envoyaient en l’air. Une fois à l’intérieur, un sourire se dessina sur son visage en voyant le jeune Hiraku aux lavabos. Yôchiro l’observa un petit moment avant de s’approcher de lui lentement et en lui murmurant presque, quelques mots.

- Pas eu envie de travailler à l’HP ce soir ? Ils te cherchent partout…

Yô ne mit pas beaucoup de temps avant de s’apercevoir de l’état pitoyable du jeune homme dans lequel il se trouvait et en fut plutôt satisfait, se disant que ça allait être facile de se le faire et qu’il n’allait pas être obligé de le droguer vu que celui-ci l’était déjà.

- Je n’aurais pas pensé te retrouver dans un tel état…C’est pathétique de voir l’hôte number one de l’HP complètement raide et camé mais je dois dire que cela me plaît…Si tu ne veux pas que je raconte à ton patron que tu t’es enfuis pour te droguer, tu vas être un gentil garçon et faire ce que je vais te demander…Et je m’arrangerais même pour que tu n’es pas de sanctions pour l’avoir abandonné ce soir… C’est un marché plutôt équitable, non ? Qu’est-ce que tu en penses ? Fait marcher le neurone qui te reste pour me répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Hiraku Takada
[A] ~ Hôte N°1 ~ Weak but Agressive Boy.
[A] ~ Hôte N°1 ~ Weak but Agressive Boy.
avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Mmmh... dans ton lit, peut-être ?
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Dead drunk [PV Yôchiro]   Lun 16 Fév - 18:06


    Alcool et drogues. Ça avait été le quotidien d’Hiraku pendant de longues années. Être ivre mort et complètement stone à longueur de journée, en oublier son nom et où il se trouvait. C’était pitoyable, il en avait toujours eu conscience. A cette époque, il avait souhaité mourir, disparaître de la surface de la terre, persuadé qu’il n’aurait jamais du venir au monde. Puis il avait fait cette overdose et la mort l’avait effrayé plus que tout. Le froid, l’obscurité, l’absence de toute émotion hormis la peur, présente partout et dévorante, capable d’annihiler toute pensée heureuse. Mais Thao l’avait sauvé, l’avait tiré de là. Il avait dit lui en vouloir, lui avait craché au visage qu’il aurait mieux fait de le laisser mourir. Mais au fond de lui, il l’avait remercié mille fois, parce que même sa vie valait mieux que la mort.

    Depuis cet épisode fâcheux, il avait immédiatement cessé les drogues telles que l’héroïne ou l’ecstasy. L’alcool et le tabac avaient continué à faire part de son quotidien, le cannabis aussi, de temps en temps, mais jamais au point qu’il avait atteint ce soir. Parce qu’il ne voulait plus ressembler à cette loque misérable qu’il avait été pendant des années. Pourtant, ce soir, il avait craqué. Il s’était enfui sans prévenir personne, comme un gosse qui faisait une fugue parce que ses parents n’étaient pas assez « cool » avec lui. Et il avait replongé dans le vice le plus profond, ce cercle de l’alcool et de la drogue, ces deux mélanges qui faisaient planer et que l’on regrettait amèrement les lendemains matins, une fois lucide. Hiraku était encore assez conscient pour savoir qu’il s’en mordrait les doigts le lendemain. Thao allait sûrement l’étriper, il valait d’ailleurs mieux qu’il ne sache pas que son Hôte N°1 était parti pour fumer un joint en cachette et se bourrer la gueule.

    Les premiers effets de la drogue et de l’alcool passés, Hiraku commençait à se sentir mal. Il avait la nausée et c’est pourquoi il avait rapidement quitté la piste de danse. Planté en face du miroir des toilettes, le jeune homme se regarda. Ses cheveux clairs étaient en bataille et de la sueur les collaient à son front. Ses yeux, d’ordinaire d’un bleu étincelant, étaient rougis par l’alcool et le shit. Il avait le teint plus pâle que d’habitude. Aussi, cela lui fit un bien fou de se passer de l’eau sur le visage. Cela calma les battements effrénés de son cœur.

    - Pas eu envie de travailler à l’HP ce soir ? Ils te cherchent partout…

    Hiraku sursauta et se rattrapa au lavabo pour ne pas tomber, tant ses sens étaient perturbés. Il se retourna et tomba nez à nez avec un homme dont le visage ne lui était pas inconnu. Où l’avait-il déjà vu ? Bon sang, il était incapable de s’en souvenir. A l’Hypnotic Poison, très certainement, mais il était persuadé que cet homme était quelqu’un « d’important ». Pourquoi ? Impossible de s’en rappeler. Cela l’agaça. Le jeune hôte voulut répondre, mais son vis-à-vis reprit la parole. Hira écarquilla les yeux, surpris par ses propos. Bordel, il se prenait pour qui, lui ? Cette allure, ce ton… Oh. Un sourire moqueur étira les fines lèvres du jeune homme.

    Hiraku - « Yôchiro Kaneyama, c’est ça ? Le frère de Kazuo ? Dit-il d’une voix rauque, éraillée. Il faut avouer que vous seriez plus séduisant que lui si vous n’étiez pas aussi abjecte. »

    Était-il sincère ? L’homme en face de lui possédait un charme incroyable. Ses traits étaient durs, comme figés dans une glace impossible à briser, mais ils n’en étaient pas moins magnifiques. Au contraire, cette apparence n’en était que plus excitante. Car Hiraku avait assez observé les êtres humains pour savoir que toute cette froideur n’était bien souvent qu’une carapace afin de protéger une blessure immense. Une faiblesse. Drogue ou pas, le jeune hôte restait tout à fait capable de reconnaître une personne qui lui plaisait énormément. Mais comme il l’avait dit précédemment, il détestait les connards finis. Et cet espèce de chantage odieux ne lui plaisait absolument pas. Alors il fronça les sourcils et se redressa, plantant ses prunelles bleues dans les yeux du Yakuza, une lueur de défi dans le regard.

    Hiraku - « J’ai dit que je ne voulais pas jouer la pute, ce soir, dit-il en quittant son ton poli, précédemment employé. Alors va te faire foutre, branle-toi dans un coin ou va te vider dans un autre prostitué. T’es pas marié ? Va baiser ta femme, elle est faite pour ça. Et le neurone qui me reste, il t'encule, connard. »

    Oui, il savait très bien qu’il aurait mieux fait de se taire, car il connaissait très bien la réputation de Yôchiro Kaneyama. Mais il détestait ce genre de connards pétés de thunes qui se croyaient tout permis. Lui faire ainsi du chantage… Il ne voulait pas que Thao soit au courant, c’était hors de question, et il savait très bien qu’il allait devoir se plier à l’homme en face de lui. Mais il ne le ferait jamais sans râler et résister, question de principe.

_________________

« Just descend with me together to the deepest layer of hell. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnotic-poison.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dead drunk [PV Yôchiro]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dead drunk [PV Yôchiro]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Cause everybody's drunk, loud and pissed off {Feat. June
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: SHINJUKU NI-CHOME >> HYPNOTIC POISON :: *{ Le Black Mambo.-
Sauter vers: