.RPG Yaoi classé NC-17 : 10 lignes min par post.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au boulot ! [Pv Noaki ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Au boulot ! [Pv Noaki ]   Ven 20 Fév - 4:27

« Ce sont les grandes occasions qui font les grands hommes. »



Toya referma son livre, et ferma les yeux. Aujourd’hui était une grande occasion, il commençait son boulot aux sushis bar, rien que de penser au tonne de sushis qu’il pourrai manger, le faisait déjà baver d’envie… Bibliothécaire, serveur dans un café, serveur dans un restaurant français, serveur au Starbuck Coffee, serveur dans un restaurant Italien, serveur de Ramen ambulant et maintenant Serveur dans un Sushis Bar, à croire que c’est son ventre qui le guidait vers ses boulots… il faut croire… Le ventre de Toya se mit à gargouiller tel le rugissement d’un lion, Toya posa son livre sur son visage, ferma les yeux et posa une main sur son ventre. Il avait faim… lentement il fit glisser le livre de son visage et ouvrit un œil afin de regarder si une miette de cookies ou une boite de ramen ne trainait pas aux alentours de son lit… si ça mère voyait l’état de sa chambre elle s’évanouirait de suite… Toya adorait manger, mais il adorait lire aussi… et quand il était en pleine lecture, il détestait se lever pour aller prendre à manger, il préférait tout avoir à porter de main. Il referma son œil droit et remonta le livre sur son visage à nouveau histoire d’oublier sa faim.
GrouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaarrrrrrrrrrgggggggggggggggggggggggggGGGGGGGGG
Tentative veine… Toya s’énerva et envoya son livre valser dans les airs avant de s’agenouiller sur son lit, le doigt pointé sur son ventre dans une mine renfrogné.

« Tu penses vraiment que c’est le moment là !!! pfff ça va !! ça va !! je me lève ! »

C’est alors qu’un bruit sec retentit par terre, son livre venait d’échouer sur le sol… Le visage de Toya afficha une mine effaré à la limite des larmes, avant de se précipiter à quatre pattes vers le livre de Rousseau tombé par terre, de le tâter d’un doigt comme pour vérifier si il était encore en vie… Sa main caressa doucement la couverture du livre, avant que son corps se prosterne d’un coup, le front contre le sol et de crier à la limite des larmes, de plate excuses.

« Sumimasennnnnnnnnnnn !!! Gomenasaiiiiiiiiiiiiiiii Rousseau Samaaaaaa !! Sumimasen !! »

Il releva doucement le visage vers le livre, comme si il attendait que le livre lui pardonne… Allez comprendre… Quelques minutes plus tard il repris le livre dans ses mains avec toute la délicatesse du monde et se dirigea avec lui vers la cuisine. Son ventre émis à nouveau un bruit sourd et Toya arqua un sourcil en guise de réponse. Il déposa son livre avec douceur sur le bar de la cuisine, avant d’ouvrir le frigidaire avec vivacité et d’en sortir des légumes, de la viande, des œufs. Puis d’ouvrir les placards et de sortir des ramens. Là, tout en sifflotant il se prépara un immense plat de ramen et le mangea goulument tout en écoutant la télévision.
Son ventre plein à craquer, il lava son bol et ses ustensiles avant de se rendre en trainant les pieds dans la salle de bain, sa montre affichait 16 :15 pm et il commençait son premier soir de travail au Sushis bar le Kane dans 45 minutes… Il avait le temps.
Vingt minute plus tard, propre comme un sous neuf, il prit son sac dans sa chambre, passa dans le salon prendre le livre sur le bar de la cuisine, sa veste de costard noir accroché à coté de la porte et se précipita dehors. Le soleil se couchait doucement, il aimait ce moment de la journée avant la nuit, il récupéra son vélo et entama son trajet vers l’hôtel Hypnotic. Décidemment cette hôtel était vraiment digne d’être le sujet de son livre. En route il s’arrêta dans un combini et acheta 6 kashi pan. Deux melon Pan, 2 Jamu Pan ( a la confiture) et 2 pan au chocolat et a la crème. Il adorait ces petits pains fourré typiquement japonais. Il les mangea tranquillement à vélo en se rendant au Sushis bar. Un petit sourire sur son visage, il adorait manger et qui plus est cette petite promenade à vélo dans ce Tokyo pollué était des plus revigorante et des plus inspirante pour un écrivain tel que lui.
Il arriva au Kane 10 minutes avant sa prise de service. Rangea son vélo, et tout en mangeant son dernier Pan au Melon, pénétra dans le hall de l’hôtel et se dirigea vers le restaurant. Les gens qui l’entourait n’était pas n’importe qui, cela se constatait à leur vêtement de marque, à leur démarche, à leur bijoux. N’importe qui ne pouvait entrer dans l’hôtel Hypnotic. Toya se fondait plutôt dans la masse avec son costard Calvin Klein, porter négligemment mais avec classe. Il sortit un petit calepin de sa poche, avala le dernier morceau de Pan et tout en mastiquant et en se dirigeant vers le Kane, pris des notes sur les environs. Cela lui servirait pour son bouquin.
Il salua le patron en s’inclinant et partit enfiler son uniforme. Il ne changeait pas trop du costard qu’il portait, mis à part qu’à la place de la veste il portait un veston noir et une serviette blanche au bras. Il avait inconstestablement la classe, même en uniforme de serveur.

« Kombawa !! gochûmon wa okimari desu ka ? » ( Bonsoir, vous avez choisi ? )

Il avait la classe, il avait le sourire, il était poli et respectueux. Parfait aurai été le mot. Mais il n’était pas du genre à se lancer des fleurs.
Toya avait déjà servit huit personnes, des chefs d’entreprises pour la pluspart, un homme d’une grande beauté entouré de garde du corps qui travaillait pour l’hôtel en tant qu’hôte et une femme d’affaire.
Assis derrière le bar, en train de manger quelques sushis, il regardait les gens qui allait et venait, quand un homme plutôt atypique pénétra dans le bar, il avait une tonne de tatouage, même sur le visage, des cheveux rouge et un look hors norme mais qui faisait ce qu’il était. Toya le détailla quelques minutes, il devait surement être une célébrité ou encore un mafieux, peu importe. En tout cas, il ferai un bon personnage de roman… Toya se leva et se dirigea vers lui.

« Irasshaimase !!! goyoyaku sareteimasu ka ? » ( Bienvenue, Vous avez réservez ? )

Il s’inclina légèrement avant de se redresser et de sourire au nouveau venu, puis de le précédé dans les allés de table. Cette homme au cheveux rouge et aux nombreux tatouage était curieusement attirant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au boulot ! [Pv Noaki ]   Sam 21 Fév - 1:36

    « Noaki-chan ! ..... J'ai dit Noaki-chan ! » cria soudainement un jeune homme blond se trouvant juste à côté d'un canapé dans une pièce assez spacieuse. Sur le divan en question, quelque chose ou plutôt quelqu'un se cachait sous une couette rouge, n'ayant apparemment pas envie de sortir de se très confortable lit de fortune.

    Le jeune garçon au cheveux blond en question était assez jeune, avec un air efféminé. Il se tenait juste devant le canapé au niveau de la tête de la personne recroquevillé sous sa couverture et semblait assez impatient que le flemmard entrain de dormir se réveille. Bien décidé de réveiller la belle au bois dormant, il saute sur le canapé, se mettant à califourchon sur le corps du bel endormi. Le jeune Blondinet ne s'arrêta pas là, il se mit à le secouer dans tous les sens, en laissant la couverture sur lui pour ne pas trop le brusquer quand même ... Finalement sous la pressions des mouvements brutaux, la couverture s'en alla pour laisser apparaître le visage de Noaki, toujours entrain de dormir tout compte fait. Le jeune adolescent du nom de Katsumi se mit à pleurnicher, criant que son « Noaki d'amour » était mort. Rien qu'en entendant cela, on pouvait tout de suite imaginer l'intelligence et la déduction imparable que possédait le Blondinet. Finalement après quelques minutes d’attente, le garçon était toujours assis sur Noaki, ce dernier se décida à ouvrir les yeux tout en les gardant très plissés, preuve d’un grand manque de sommeil. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne fut pas choqué de voir un garçon d’environ seize ans assis sur lui d’une manière assez étrange, il gardait son air nonchalant, comme si de rien n’était. Après quelques secondes, semblant dormir assis, il leva le bras pour aller se gratter le derrière de sa tête en baillant légèrement. Noaki décida finalement de poser les yeux sur le jeune garçon en lui lâchant un simple « Yô » . Katsumi se mit de nouveau à pleurer en frappant le torse du chanteur.


    « Noaki no Baka ! J’croyais que t’étais mort ! Tu peux pas me faire ça ! Moi, ton plus grand fan …! » lui dit-il d’un air triste toujours en le frappant sans vraiment forcer puisque le fait de pleurer lui ôtait toute puissance.

    Le chanteur se mit à sourire légèrement, il avait presque oublié ce gamin qui n’arrêtait pas de le harceler, de le suivre partout dans tous ses concerts. Il retira sa main de son propre crâne pour la poser délicatement sur les cheveux blonds du jeune pleurnichard. Ce dernier rougit et stoppa ses pleures pour tout de suite regarder Noaki avec des yeux de chiens battus. Le visage du chanteur était une source de jouissance pour le fan et il le dévorait des yeux, s’en était presque effrayant. Mais ce qu’on pouvait imaginer comme le début d’un geste d’affection allait prendre une tout autre tournure, Noaki leva son bras libre pour l’enrouler autour du frêle cou du garçon, ensuite ce qui était une simple caresse sur sa chevelure se transforma en un geste plus violent, mais toujours en restant dans les limites du supportables, le chanteur n‘était pas aussi sadique tout de même ! Il serra légèrement le cou de Katsumi pour l’empêcher de partir et se mit à frotter sa tête très rapidement à l’aide de son poing. Cette sentence avait pour nom « Le champoing », une manière très amusante de décrire un supplice ! Le jeune chanteur étant un gamin psychologiquement parlant, agissait comme tel et faisait cela parce que le pauvre blondinet l’avait réveillé. Ce dernier se mit de nouveau à pleurnicher comme un gamin aussi en fait, c’est sûrement pour cela que les deux garçons se supportent, ils ont la même mentalité. Ils se sont rencontré lors d’un concert du groupe de Noaki, le petit blondinet avait carrément attendu trois heures devant la loge du garçon pour lui parler … La star admirant son courage avait accepté de le faire entrer et de fil en aiguilles, Katsumi était devenu le seul fan à pouvoir entrer dans sa loge à chaque fois, c’était un peu le petit protégé et le souffre douleur aussi ! Bref après avoir exercer sa petite minute sadique blagueur sur le fan, il le relâcha avec un grand sourire. Katsumi se frotta la tête en ayant les larmes aux yeux, enfin il commençait à avoir l’habitude. Noaki se leva du canapé et s’étira légèrement, alors qu’il allait demandé l’heure à son petit assistant, oui car il avait aussi le rôle d’assistant, un bruit de pas assez brusque commençait à se faire entendre dans le couloir. Le garçon au cheveux rouges ne prêta pas plus attention à cela et alors qu’il allait se diriger vers la cafetière pour prendre un café, la porte s’ouvrit en grand et violemment. Un homme plutôt imposant au look Rebel et vraiment très beau surgit pour sauter sur Noaki qui en tomba par terre. Il lui pris le bras et commença à lui tordre gentiment … Vive l’amitié.


    « NOAKI ! Temeeee ! Tu fous quoi là ? On t’attends depuis deux heures … Je te signale qu’on enregistre notre nouvel album aujourd’hui ! »

    Le garçon assis sur Noaki se nommait Yamato, il était tout simplement le batteur du groupe. Il n’était absolument pas patient et frappait souvent Noaki pour ses retards et là, c’était la goutte qui faisait déborder le vase ! Il lui lâcha le bras comme le garçon orné de tatouage se plaignait d’avoir trop mal. Les deux collègues se relevèrent et Yamato repartit en lui disant de se magner. Le jeune chanteur n’avait plus le choix, il fit un signe de la main à Katsumi et se dirigea vers la porte, laissant le jeune fan dans sa loge. En poussant un long soupir, les mains dans les poches, il avançait doucement dans les couloirs de son agence. Peuh ! Comme s’il avait envie de rester enfermé toute une journée dans une petite pièce ( pas si petite que ça ) avec les membres de son groupe … Bon ok, il aimait chanter et jouer de la guitare mais il y avait des limites ! Sans vraiment de motivation, il pénétra la pièce d’enregistrement où l’attendait Yamato, Ren le bassiste et Tsû l’autre guitariste, sans oublier leur manager. En baillant, il les salua vite fait, cela n’étonna pas vraiment le groupe, ils avaient l’habitude de ça … Lorsque Noaki était fatigué, il était d’une nonchalance peu commune. L’enregistrement commença et le chanteur fit son métier avec perfection ! Sa voix angélique ensorcelait l’équipe et mettait tout le monde d’accord sur le fait qu’il était unique. A la fin des enregistrements, après une journée entière à chanter et jouer dans la guitare, le jeune Hoshino était épuisé. Il s’arrêta devant son manager et les producteurs.

    « Merci pour votre travail » dit-il tout en s’inclinant devant les producteurs. « A la semaine prochaine Nâ-sama » répliqua-t-il quelques secondes plus tard à son manager juste à côté.

    Evidemment, il fallait être très poli avec eux, c’est eux qui jugeaient et permettaient à Noaki de devenir célèbre ! Il franchit la porte en se sentant libre et surtout en Week-end ! Le moment de la semaine qu’il préférait … Noaki flemmard ? Non, mais son travail était pas mal épuisant tout de même !

    Le jeune homme au cheveux rouge s’arrêta chez lui, un appartement de luxe pour se reposer un peu. Il comptait bien aller à l’Hypnotic Poison pour se détendre un peu. Il fonça dans sa chambre, pour tout de suite chercher un truc à se mettre. Finalement, il opta pour une chemise blanche classe, un jean assez moulant enfin une tenue très sexy et faite pour attirer le regard. Après s’être préparé parfaitement, coiffé avec sa traditionnel queue de cheval, oui car il laisse que très rarement ses cheveux détachés, il sortit de chez lui et prit sa voiture de luxe. Noaki avait tout l’air d’une star, lunette de soleil sur le nez, vêtement de luxe enfin bref … Même si ses tatouages lui donnait un look de mafieux, il vivait avec ! Il arriva à l’hôtel mais se stoppa nettement lorsque son ventre commença à crier famine, son visage se mit à rougir espérant que personnes n’avait entendu !

    Arrivé au Sushi-Bar, il se fit accueillir par un homme très mais vraiment très attirant ! Tout à fait le type de Noaki, mais ce dernier commença à stresser légèrement, il avait trop peur de refaire des blagues stupides et de le faire fuir ! On ne dirait pas comme ça, mais le jeune chanteur était plutôt timide dans son genre. Il se frotta la tête d’un air embarrassé puisqu’il n’avait pas réserver.


    « Anooo … Non, je n’ai pas eu le temps de réserver …C’est grave ? »

    Il scrutait le jeune serveur et attendait la réponse. Ce type, il était aussi beau qu’un hôte ! Que faisait-il en serveur ? Noaki avait déjà plein de plans drague en tête, mais ne voulait pas les utiliser car aucun n’avait jamais réussi de toute façon ! Le chanteur lui fit un sourire innocent en retirant ses lunettes de soleil pour faire apparaître ses magnifiques yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au boulot ! [Pv Noaki ]   Sam 21 Fév - 18:40

    En acceptant ce travail au sushis bar, Toya savait pertinemment qu’il rencontrerait des hommes qui lui plairait… Ce client qui venait d’entrer au Kane, était surement le premier d’une longue ligné n’est il pas ???
    Depuis Usami, Toya n’avait pas vraiment eu de relation sérieuse… en fait, il n’en avait pas eu du tout… était ce parce qu’il était encore amoureux de Usami ?? hmm non. Plutôt parce qu’il n’en voulait pas, du moins pour le moment…
    Toya observa le jeune homme aux cheveux rouge debout devant lui, celui-ci ce frotta la tête dans une mine légèrement déconfite, ou du moins embarrassé à l’idée qu’il n’avait pas réservé… il enleva ses lunettes de soleil laissant paraitre aux yeux du monde des yeux sublime… décidément ce jeune homme aux cheveux rouge avait tout pour plaire, il décocha un sourire innocent ce qui eu pour réaction de faire sourire Toya un peu plus et dans un sourire éclatant il rassura le jeune homme.

    « Ce n’est pas grave, il y a de la place, suivez moi je vous prie. »

    Toya tourna le dos au jeune homme non sans lui adresser un petit regard accompagné d’un de ses sourires de charmeur. Il le guida a travers les tables, jusqu’à une table près de la fenêtre et non loin du bar. Une des meilleures places qui plus est. Toya tira la chaise et invita le jeune homme à s’asseoir avant de lui tendre un menu et de s’incliner légèrement.

    « N’hésiter pas à m’appeler si vous avez besoin de quoique se soit ! »

    Toya s’inclina légèrement, fermant les yeux avant de les ouvrir à nouveau en se redressant en plongeant ses yeux dans ceux du jeune homme à la chevelure rouge et de lui adresser un sourire avant de partir.
    Pour ce qui est de charmer un homme en douceur, Toya était plutôt doué, du moins il n’avait pas à se plaindre, il obtenait toujours l’homme qu’il voulait, avec douceur, charme et simplicité il les attrapait dans son filet. Il retourna au bar et pris les deux plateaux que lui tendais le cuistot derrière et se rendit vers la table numéro sept ou deux hommes d’affaire discutait à grand coup de saké. Il déposa les plateaux de sushis avant de s’incliner et de se rendre à l’entré ou un hôte venait de faire son apparition, accompagné de gardes du corps. On lui avait bien fait comprendre qu’il devait bien s’occuper des hôtes quand ceux-ci faisait leur apparition dans le bar, d’ailleurs à bien y réfléchir, il devait s’occuper correctement de tout les clients… Toya s’approcha de l’homme et s’inclina avant de les conduire à la table qu’il avait réservé, ceci fait il retourna au bar ou il s’assied en coin et commença à manger quelques sushis. Oui, Toya ne pouvait rester sans manger quelques choses et par-dessous tout il adorait les sushis. Il savait les faire certes, mais quoi de mieux que de les avoir déjà préparé et par un grand chef qui plus est. Avalant le dernier sushi au thon frais, il se leva d’un bond de son tabouret en cuire et alla se laver les mains. De là, il prit un verre a cocktail et prépara un Mojito, qu’il déposa sur un plateau avec un petit assortiment de sashimis. Il contourna le bar et pris son plateau avant de se diriger vers la table du jeune homme aux cheveux rouge si attirant.
    Il s’inclina légèrement à nouveau avant de déposer la petite assiette de sashimi et le cocktail devant le jeune homme.

    « Cadeau de la maison… je reviens prendre votre commande dans quelques instants »

    Il adressa un délicieux sourire au jeune homme avant de s’en retourner au bar ou une de ses collègue lui faisait signe de venir la voir avec empressement. Il se dirigea d’un pas lent et distingué vers elle, déposant son plateau et commençant à essuyer quelques verres qui trainait là tout en écoutant ce qu’elle avait à lui dire. Sa jeune collègue lui appris que le jeune homme aux cheveux rouge qu’il servait depuis le début était en fait une star de la chanson, qu’il avait un groupe connu et qu’elle aurait aimer échanger son service avec lui… Toya rigola à cette demande, avant de se baisser vers la jeune fille, de prendre son menton entre sa main et de lui chuchoter.

    « Trop tard… »

    Toya se mis à rire, tandis que la jeune fille s’énervait et tentait d’user de tout les moyens de persuasion possible et inimaginable pour que Toya la laisse s’occuper du jeune chanteur. Ne cédant pas à ses propositions, il apprenait au moins le nom du jeune homme à la crinière rouge et aux tatouages de bad boy. Il s’appelait Noaki Hoshino, il avait vingt et un an, le même âge que lui donc et venait souvent à l’hôtel hypnotic, il était apparemment le fils d’une chanteuse célèbre et d’un homme de la mafia… la jeune fille supplia à nouveau Toya de lui laisser son service mais il refusa à nouveau en rigolant. Celle-ci se mis à pleurnicher et lui appris que Noaki était un chanteur merveilleux et qu’il ne pouvait pas lui faire louper l’occasion de sa vie… Toya se mis à rire de plus belle, accompagné du cuisinier qui entendait tout à coté.
    Il repris sa serviette blanche qu’il plia correctement avant de la poser sur son bras et fit un signe d’au revoir à sa jeune collègue tout en se dirigeant vers le charmant Noaki Hoshino. Arrivé près de la table du jeune homme, il lui fit un sourire doux à tomber avant de lui demander avec charme et volupté si il avait choisit ce qu’il désirait manger.

    « Gochûmon wa okimari desu ka ? » ( Vous avez choisi ? )

    Toya attendis que le jeune homme lui réponde, un petit sourire aux lèvres comme à son habitude et son bloc note en main. Si le jeune homme venait à l'hypnotic, c'est que la gente masculine lui plaisait surement, Toya pensa lui donner son numéro plus tard, qui sait... ou alors attendrait il encore un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au boulot ! [Pv Noaki ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au boulot ! [Pv Noaki ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» boulot boulot boulot x.X
» Hey Ho ! Hey Ho! Nous allons au boulot!
» Recherche de petit boulot à Pré-Au-Lard.
» Un CV contre du Boulot. C'pas honnête ça?
» Un petit boulot en chanson... Ca existe à Terrae ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: It's time to stop the game. :: *{ Over & Over.-
Sauter vers: