.RPG Yaoi classé NC-17 : 10 lignes min par post.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rémus Mérula.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rémus Mérula.   Dim 1 Mar - 16:27



IDENTITY



* Nom : Mérula, signifie Merle en romain.
* Prénom : Romuald.
* Surnom : Rémus.
* Âge : 18 ans.
* Date de Naissance : 05 mai.
* Nationalité : Japano-italien.
* Niveau Social : Moyen à élevé. Il vit sur le salaire que lui verse une compagnie de disque internationale - son label.
* Statut Social : Sans attaches familiales / célibataire.
* Métier : Musicien ~connu.



INSIDE OF YOU



* Uke, Seme ou Ambi ? Ambivalent.

* Son plus grand rêve ? Devenir le bassiste le plus connu. Accessoirement que son père le reconnaisse et l'accepte.
* Sa plus grande peur ? Ne plus pouvoir jouer.

* Relations Familiales : Il se dit orphelin, mais il a juste été abandonné par sa mère à la naissance, laissé à son père. Ce dernier l'a élevé, mais a renié pour toujours Rémus quand il est parti au Japon. N'a aucune nouvelle de ce dernier.

* He loves/he hates : Rémus aime beaucoup de choses. La neige, l'hiver. Il aime le froid en particulier, étant de nature très peu frileuse - il a une température corporelle plus élevée que la normale. Il aime aussi les chats mais détestent les chiens. Il aime aussi jouer de sa musique avec son groupe, et aussi jouer seul. Les mélodies qu'il arrive à faire sortir comme par magie de ses instruments le laissent rêveur. Il aime sortir, faire la fête, et boire - fumer aussi. Rémus aime les fraises et tout ce qui est sucré - son côté gamin. Mais il n'apprécie pas qu'on le voit comme un enfant - il aime à être vu comme un adulte à part entière, même si parfois ses actes laissent deviner qu'il n'est pas si mature que cela. Légèrement addict à la drogue, il est accro aux moments de "planage" et a du mal à faire sans. Il apprécie la solitude, mais étant un garçon complexe, adore aussi la compagnie - de jeunes hommes ou de jeunes femmes, selon son humeur. Il aime donner l'impression de classe - c'est ce qui émane de lui, de toute façon. Il aime qu'on le respecte, mais il aime moins les " fans" un peu collant[e]s. Néanmoins, il fait avec, car il aime être connu et adore sa notoriété publique mondiale.

* Signe(s) Particulier(s) ? Nombreux piercings dont un à la lèvre, rattachée à son oreille par une chaîne. Style punk/grunge.



TELL ME YOUR STORY



Je me dis orphelin, mais au final, je suis juste un garçon abandonné. Mon histoire n'est pas vraiment triste. Pas vraiment. Juste douloureuse. Je suis né sous le chaud soleil de . D'une mère Japonaise, au teint de porcelaine et aux yeux sombres. Mon père était lui d'Italie, de Rome. Ma naissance n'était pas attendue - je fus et reste un enfant non désiré. Ma mère était une femme riche, et mon père un homme aux moyens assez... volumineux dirons-nous. Ma mère resta auprès de moi durant les premiers mois de ma vie - assez longtemps pour que sa séparation me soit douloureuse. Elle disparu un jour, en laissant un mot sur la table basse de notre salon. Mon père ne s'en remit jamais. Je suis pour lui, encore aujourd'hui je pense, le résultat d'une erreur, et aussi la cause du départ de ma mère. Elle était dans l'industrie Japonaise, elle fabriquais du thé, une marque connue - que mon père ne m'a jamais révélée, pur enfantillage.

Je grandis donc avec pour seule compagnie un père quasi muet de tristesse et une femme de ménage assez vieille pour que je ne comprenne pas un seul mot de ce qu'elle radotait. Elle était cependant gentille et s'occupait de moi. Son image était pour moi celle d'une grand-mère. A moi qui ne connaissait aucune femme. Mon père évitait chaque femme, sauf notre vieille Nana. Il me répétait sans cesse - seule phrase qu'il me disait, d'ailleurs - que les femmes étaient des êtres horribles. Je sentais, malgré mon jeune âge, la tristesse vriller sa voix. Mais les années passèrent, je grandissais, et vint l'âge où je m'intéressais pour la première fois à quelque chose. D'un caractère assez calme et doux, j'étais désintéressé de tout. Le jour où nous traversions une Rome nue de toutes personnes, sous le chaud soleil, je m'arrêtais, envahi par un sentiment d'exaltation. Une basse, derrière cette vitrine de verre. Une basse. Quatre cordes, une peinture écaillée. Mais cet instrument m'appelais ♥️ . Je voulais cette chose de tout mon être - ce que mon père remarqua, quand je me mis à le bourrer de coups en hurlant que je désirais cette chose. Il me l'acheta - pour me faire taire plus qu'autre chose. Et je trouvais mon âme soeur. Je devins un virtuose de la basse - un vrai petit mozart du punk. Je grandis, les études n'étant pas pour moi, mon père me fis la leçon - il semblait que plus je grandissais, plus il me parlait - pour me faire devenir comme lui, un vieux triste et seul. Mais je m'étais fait des amis à la ville, que je rejoignais le soir, en m'échappant en douce, et j'avais même formé un groupe. J'étais connu, mais surtout j'étais adulé, célébré et on me regardait autrement que comme un gosse seul. J'avais douze ans, et j'étais Rémus Mérula, le fils du grand dignitaire de la Villa Mérula. Bien sûr, je me fis prendre un nombre incalculable de fois à sortir le soir, mais mon père me regardait en soupirant et me laisser y aller. Et l'été de mes quinze ans, alors que mon groupe venait de signer avec un label, notre chanteur nous quitta. Et nous dûmes passer des auditions. Mais personne n'avait de timbre de voix assez bon pour nous ~ et Elle débarqua. Cette fille était une déesse. De longs cheveux blonds ondulés. Des yeux bleus. Elle était resplendissante et elle chantait... Quand elle chantait, c'était comme si elle nous laissait écouter son coeur. J'en tombai éperdument fou amoureux - malgré qu'elle soit plus âgée que moi. Nous l'engageâmes. Elana. Nous fîmes plusieurs concerts, puis un soir, alors que je répétais dans ma loge, pensif, elle entra sans prévenir et ferma le verrou derrière elle.

"- Bonjour, Rém'.
- Hhmmmh.
- J'ai vu que tu t'étais fait un piercing à la lèvre. Ca t'a fait mal ?
- Non.
- Je me demande ce que ça fait... D'embrasser quelqu'un avec un piercing à la lèvre...."

Elle s'était approchée doucement, avait passé sa main dans mes cheveux, avait relevé ma tête. Subjugué, je m'étais laissé faire. Et alors elle posa ses lèvres sur les miennes. Elle enfonça sa langue entre mes lèvres. Je fermais les yeux et me redressais - j'étais plus grand qu'elle. Alors que nous approfondissions le baiser, la porte s'ouvrit et nous nous séparâmes rapidement. Elle avait les joues rouges, et moi je devais ressembler à une tomate. Mon premier baiser. ♥️

Elle fût la première personne à me faire découvrir les joies des relations à deux. Nous continuâmes notre relation pendant deux ans, jusqu'à ce que vienne à nous la décision ou non de commencer une carrière mondiale. Elana refusa - elle devait se marier. Elle nous l'appris un soir. Je laissais tomber mon instrument au sol, le regard vidé, ne la voyant même pas. Elle souriait doucement. La veille au soir, encore, elle me disait que je restais le seul garçon qu'elle aimait. J'avais été naïf. Elle me sourit et nous souhaita bonne chance. Ce soir là, mon côté violent se réveilla. Je mit les deux autres membres à terre quand ils se rebellèrent en apprenant mon histoire avec Elana, et je m'enfuis pour retourner chez moi, essayant de trouver un refuge dans ma maison - mais ce fut un Dieu bien peu commode qui m'y accueillit. Mon père. Je lui appris que j'allais partir en tournée, et ce qu'il trouva à faire fut de briser le manche de ma basse devant mes yeux incrédules.

"- Je te l'interdis. Tu deviendras chef, à ma suite, comme tout fils.
- Je refuse, répliquais-je froidement.
- Pars, et ne reviens jamais." [ j'ai trop vu le Roi Lion... xD ]



Ce soir là, je fis mes bagages et m'enfuis, à l'aube de mes dix huit ans. Je partis pour la France avec le groupe - nos liens s'étaient déliés à cause de la rixe, mais ils me pardonnèrent. Je gardais néanmoins mon tempérament violent et provocateur. Je devins moins naïf, et je refusais d'approcher mes fans filles - malgré le fait que je sois sûrement le garçon le plus apprécié chez la gent féminine. Nous partîmes également pour le Japon où nos tournées faisaient fureur. Mais je continuais de me sentir vide, alors je multipliais les connerie pour me faire remarquer - drogue, alcool, cigarette. Mon manager m'ordonna de faire une halte - nous avions gagné assez pour que je me permette de faire une pause. Il me proposa un endroit, à Tokyo, où les garçons dans mon genre pouvaient trouver chaussure à leur pied - pourquoi lui aussi croyait-il que j'étais attiré par les garçons ? J'étais très bien seul ! Je refusais les femmes, mais je n'en étais pas pour autant attiré par les hommes ! Néanmoins, j'acceptais d'y faire une halte pour voir un peu - poussé par la curiosité. Au pire, je pourrais y faire un peu le bazar. ♥️

Armé de ma chère Lily, ma basse d'amour, je me vêtis de mon blouson de cuir, coiffé savamment comme l'as de pique, et m'installais dans ma limousine. Direction, l'Hypnotic Poison. ♫


REALITY



* Nom/Pseudo : Rém' [ Mr Stop... Huhu xD ]
* Âge : 24 bientôt 25 ^_^
* Où avez-vous trouvé ce forum ? Lien donné par mon frère sur un fofo xD
* Quel est votre avis dessus, avez-vous des suggestions ? .... *o*
* Code réglement : Code Bon.

Revenir en haut Aller en bas
Hiraku Takada
[A] ~ Hôte N°1 ~ Weak but Agressive Boy.
[A] ~ Hôte N°1 ~ Weak but Agressive Boy.
avatar

Nombre de messages : 154
Age : 25
Localisation : Mmmh... dans ton lit, peut-être ?
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Rémus Mérula.   Dim 1 Mar - 19:55


    Okayy ! Fiche Validée ! ^____^

    Have fun here, babe.

_________________

« Just descend with me together to the deepest layer of hell. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnotic-poison.forumactif.com
 
Rémus Mérula.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: It's time to stop the game. :: *{ Over & Over.-
Sauter vers: